Extension Factory Builder
26/09/2012 à 13:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Julius Malema est devenu l'un des plus farouches opposants à Jacob Zuma. Julius Malema est devenu l'un des plus farouches opposants à Jacob Zuma. © AFP

La justice sud-africaine a inculpé Julius Malema, en compagnie de neuf autres accusés, dans le cadre d'une affaire de fraude, de corruption et de blanchiment d’argent. Le leader populiste a toutefois été placé en liberté sous caution. Le procès reprendra dans quelques semaines.

Mercredi 26 septembre, le tribunal de Polokwane (nord de l’Afrique du Sud) a prononcé l’inculpation de Julius Malema pour blanchiment d'argent, abus de biens sociaux et pour avoir bénéficié de revenus provenant d'activités illégales. Des soupçons d'enrichissement personnel, en lien avec des marchés publics truqués, pèsent sur le jeune tribun populiste, qui a été remis en liberté sous caution.

Après l’annonce des charges, le juge a accepté la requête des avocats du jeune tribun, demandant sa mise en liberté contre une caution de 10 000 rands, l'équivalent d'environ mille euros.

Sympathisants devant le tribunal

Malema était le président de la Ligue de jeunesse de l'ANC (African National Congress) jusqu’à son exclusion du parti au pouvoir en Afrique du Sud, en avril dernier. À 31 ans, il multiplie les critiques très virulentes à l’égard du président de la Nation arc-en-ciel, Jacob Zuma. Mais lors de son entrée au tribunal, près duquel plusieurs centaines de partisans s’étaient rassemblés pour le soutenir, il n'a fait aucune déclaration. Le politicien s’est contenté d’adresser, dans un sourire, un salut de la tête à la foule.

Des dirigeants de la Ligue de jeunesse de l’ANC avaient dénoncé une manœuvre politique visant à éliminer un agitateur qui devenait toujours plus bruyant, surfant notamment sur la vague de grève dans les mines sud-africaines. Des proches de Malema avaient même fait planer la menace d’un soulèvement des jeunes et des mineurs si le leader populiste était arrêté.

Détournement de fonds publics

Le 25 septembre, la justice sud-africaine avait également concédé la mise en liberté sous caution des neuf co-accusés de Malema. Tous sont impliqués dans une affaire de blanchiment d’argent, corruption et fraude qui porte sur des dizaines de millions de rands (des millions d'euros) de fonds publics détournés. La suite du procès devrait se tenir dans plusieurs semaines.

L'acte d'accusation évoque, entre autre, une pyramide de sociétés reliant le jeune politicien - par l’entremise d’un fonds familial - à une entreprise de conseil, qui a remporté un appel d'offres public suspect pour les routes du Limpopo, dans la province natale de Malema, désormais  dirigée par ses amis politiques. Le fisc réclamerait 16 millions de rands (1,5 million d’euros) à Malema.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : la statue de Cecil Rhodes ou l'indéboulonnable problème de l'héritage colonial

Afrique du Sud : la statue de Cecil Rhodes ou l'indéboulonnable problème de l'héritage colonial

La statue du colon Cecil Rhodes devant l'université du Cap provoque la colère des étudiants sud-africains. La polémique monte, d'autant plus que Robert Mugabe pourrait s'en mêler.[...]

Afrique du Sud : une romancière frappée à coups de briques après un éloge à Salman Rushdie

L’auteur sud-africaine Zainub Priya Dala a été victime d’une violente agression à Durban après avoir fait l’éloge devant des élèves de l’écrivain[...]

Afrique du Sud : Bob Hewitt, ancienne légende du tennis, reconnu coupable de viols

 Le célèbre tennisman sud-africain Bob Hewitt a été reconnu coupable de viols et d'agression sexuelle sur des adolescentes dont il était l'entraîneur. [...]

Afrique du Sud : Jacob Zuma, cher président trop cher ?

CNN révèle que le président sud-africain touche un meilleur salaire que bien des dirigeants européens. Le continent doit-il en être fier ? Ou cultiver le scepticisme sur les revenus plus ou[...]

Afrique du sud : espion es-tu là ?

Quatre personalités politiques sud-africaines sont soupçonnées d'être des agents de la CIA. Et parmi elles, aucun sympathisant du président Jacob Zuma...[...]

Faire du ski en Afrique ? Oui, c'est possible !

Profiter de la poudreuse en Afrique, une envie originale mais qui peut facilement devenir réalité dans l'une des six stations de ski africaines.Tour d'horizon. [...]

Afrique du Sud : un ministre proche de Zuma tué dans un accident de la route

Un ministre sud-africain proche du président Jacob Zuma est mort dans un accident de la route dans la nuit de samedi à dimanche, et le camionneur apparemment responsable a été mis en examen pour[...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius va bien être jugé en appel

Oscar Pistorius, qui purge une peine de cinq ans de prison pour avoir abattu sa petite amie Reeva Steenkamp en 2013, sera bien jugé en appel à la demande de l'accusation, les avocats de l'ex-athlète ayant[...]

Des médecins sud-africains réussissent la première greffe de pénis au monde

L’Afrique du Sud a réussit, vendredi, la première greffe mondiale de pénis. L’opération a été menée par une équipe de médecins sud-africains sur un jeune[...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius sera bien rejugé en appel

Un tribunal de Johannesburg a confirmé vendredi la tenue prochaine du procès en appel de l'ex-athlète sud-africain Oscar Pistorius. Au grand dam de ses avocats qui souhaitent lui éviter une nouvelle[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120926114600 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120926114600 from 172.16.0.100