Extension Factory Builder
25/09/2012 à 10:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le cargo Probo Koala, à l'origine du scandale des déchets toxiques. Le cargo Probo Koala, à l'origine du scandale des déchets toxiques. © AFP

Les ONG Amnesty International et Greenpeace ont publié, mardi 25 septembre, un nouveau rapport sur le scandale des déchets toxiques à Abidjan. Elles demandent l'ouverture d'une enquête pénale au Royaume-Uni, pays dans lequel est basé le groupe de transport maritime Trafigura.

Nouveau rebondissement dans l'affaire des déchets toxiques. Dans un rapport intitulé « Une vérité toxique » rendu public mardi 25 septembre, Amnesty International et Greenpeace ont demandé l'ouverture d'une enquête pénale au Royaume-Uni sur le scandale des déchets toxiques à Abidjan.

Selon la justice ivoirienne, le déversement de résidus toxiques du cargo Probo Koala à Abidjan, en août 2006, avait causé la mort de 17 personnes et près de 100 000 intoxications. La multinationale de courtage pétrolier et transport maritime Trafigura, affréteur du navire, a toujours nié qu'il ait provoqué décès et maladies graves.

Dans leur rapport de plus de 250 pages, rédigé après trois années d'enquête, Amnesty International et Greenpeace ont étudié la succession tragique des défaillances à l'origine de ce désastre sanitaire, politique et environnemental. Pour les deux ONG, le Royaume-Uni doit ouvrir une enquête pénale sur le rôle joué par Trafigura dans le déversement, étant donné que la branche du groupe basée dans le pays a pris un grand nombre de décisions cruciales à l'origine du désastre.

Dans un premier temps, les déchets, générés par le lavage à la soude caustique de gros volumes de pétrole non raffiné, ont été acheminés aux Pays-Bas. Trafigura, estimant que le tarif demandé était trop élevé, a toutefois refusé qu'ils y soient traités. La compagnie a alors décidé de les expédier à Abidjan, sans traitement pour éliminer leur dangerosité, selon les deux ONG.

"Il n'est pas trop tard"

Amnesty International et Greenpeace dénoncent d'ailleurs le fait que les autorités néerlandaises ont laissé les déchets quitter le pays, en grave violation de leurs obligations juridiques. Un tribunal néerlandais a déclaré Trafigura coupable d'avoir exporté illégalement les déchets depuis les Pays-Bas. D'après le rapport, le parquet a cependant refusé de prendre en considération les événements qui se sont déroulés par la suite à Abidjan, tout comme leur impact sur la santé humaine.

« Les habitants d'Abidjan ont été trahis non seulement par leur propre gouvernement mais aussi par les gouvernements d'Europe qui n'ont pas appliqué le droit en vigueur dans leur pays », a dénoncé dans un communiqué Salil Shetty, secrétaire général d'Amnesty International.

« Il n'est pas trop tard pour que justice soit rendue, pour que des informations exhaustives sur la nature exacte des déchets déversés soient communiquées aux habitants d'Abidjan, et pour que Trafigura paie pour ses crimes. Ce n'est qu'alors que nous pourrons espérer que ce type de désastre ne se reproduira plus », a jugé Kumi Naidoo, directeur exécutif de Greenpeace International.

Trafigura conteste

De son côté, Trafigura a estimé que le rapport contient de nombreuses inexactitudes et informations fausses et qu'il simplifie à l'excès des questions juridiques complexes.

Le rapport met en doute le caractère légal d'un accord conclu en Côte d'Ivoire permettant à Trafigura d'échapper à toute poursuite judiciaire pour le rôle qu'elle a joué dans le déversement de déchets. Il demande aussi à la Côte d'Ivoire de veiller à ce que les victimes soient entièrement indemnisées, alors que la justice ivoirienne a confirmé que des fonds destinés aux victimes avaient été détournés.

Le rapport inclut aussi une série de recommandations pour éviter qu'un tel incident ne se reproduise.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

1 réaction(s)

1.
humanus - 15/10/2012 à 13h:10

C'est tout simplement ignoble...[...] Lire

Toutes les dépèches

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire - Christian Bouquet : 'Certains n'ont pas tiré de leçons du passé'

Côte d'Ivoire - Christian Bouquet : "Certains n'ont pas tiré de leçons du passé"

Selon Christian Bouquet, spécialiste français de la Côte d'Ivoire et auteur du "Désespoir de Kourouma", des symptômes inquiétants pour la démocratie subsistent.[...]

Côte d'Ivoire : présidentielle 2015, les lièvres et la tortue

Alors que la présidentielle de 2015 se dessine, les grands leaders politiques s'apprêtent à se lancer dans la course. Alassane Ouattara, déjà candidat, préfère, lui, rester[...]

Côte d'Ivoire : le FPI se déchire au sujet de la commission électorale

Le parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo se déchire sur sa participation à la nouvelle commission électorale, chargée d'organiser la cruciale présidentielle de 2015. Pour les[...]

Côte d'Ivoire : un VRP nommé Ouattara

Pour le président ivoirien Alassane Ouattara, qui savourait fin août ses derniers jours de vacances à Mougins, dans le sud de la France, la rentrée s'annonce chargée avec un voyage en[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Côte d'Ivoire : la commune du Plateau se fait noter

La commune du Plateau est devenue la deuxième collectivité locale d’Afrique occidentale francophone, après la ville de Dakar, à se faire noter par Bloomfield Investments.[...]

Côte d'Ivoire : Guillaume Koffi et Issa Diabaté, l'architecture et l'art de la passivité

Les architectes ivoiriens Guillaume Koffi et Issa Diabaté s'inspirent de l'architecture traditionnelle africaine pour concevoir des bâtiments de plus en plus passifs. Mais résolument modernes.[...]

CAN 2015 : Ouattara ne veut pas de match Côte d'Ivoire-Sierra Leone à Abidjan

Le président ivoirien Alassane Ouattara a exprimé à un ministre son refus de voir le match Côte d'Ivoire-Sierra Leone se tenir à Abidjan, le 6 septembre. Mais pour l'instant, aucune solution de[...]

Présidentielle ivoirienne 2015 : les lièvres et la tortue

Alors que l'élection présidentielle ivoirienne aura lieu en octobre 2015, seul Alassane Ouattara a pour l'instant déclaré sa candidature. Les autres leaders politiques continuent de chercher celui qui[...]

Stanislas Zézé : "La notation de la Côte d'Ivoire a rassuré les entreprises locales"

Stanislas Zézé, PDG de Bloomfield Investment, et Jean-Paul Tonga, directeur des opérations de l'agence de notation basée à Abidjan, reviennent pour "Jeune Afrique" sur l'impact du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex