Extension Factory Builder
24/09/2012 à 17:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La gestion du président de la Ceni, Daniel Mulunda, a été très vivement critiquée. La gestion du président de la Ceni, Daniel Mulunda, a été très vivement critiquée. © Gwenn Dubourthoumieu/AFP

Le gouvernement s'apprête à soumettre au vote des députés un projet de loi visant à réformer la Commision électorale. Mais la place de l'opposition et de la société civile resterait marginale dans la nouvelle structure.

Chose promise, chose due ? C’était l’une des conditions posées par François Hollande pour sa participation au sommet de la Francophonie prévu à Kinshasa du 12 au 14 octobre : une réforme de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), qui garantirait la transparence des futures élections provinciales et sénatoriales, non encore fixées. Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a, semble-t-il, entendu le président français.

Selon un compte-rendu officiel du Conseil des ministres de vendredi dernier, rendu public lundi 24 septembre, l’exécutif congolais a adopté un projet de loi réformant la Ceni. Pas moins de quinze articles de loi devraient être amendés afin de « consolider l'efficience et la représentativité » de l’organe d’organisation et de contrôle des élections, qui passera ainsi de sept à onze membres choisis « au prorata » de la composition de l'Assemblée nationale.

Seul problème : les dernières législatives ont été largement remportées par les partisans du président réélu - dans des conditions très contestées -, Joseph Kabila. Seuls « deux sièges parmi les onze » reviendraient donc à la « société civile, dont la non représentation ès qualité dans la Ceni a soulevé des critiques fondées », selon le texte du compte-rendu.

"Faiblesses et dysfonctionnements"

Le projet de loi se veut une « réponse aux faiblesses et dysfonctionnements » de la Ceni tels que relevés par la Ceni elle-même, par la classe politique « dans toutes ses composantes » (sic) et par les observateurs nationaux et étrangers. Mais selon la Nouvelle société civile congolaise, le texte du gouvernement porte les « germes de contestation avec l’exclusion des membres de l'opposition extra-parlementaire ainsi que la sous-représentation de la société civile ».

Lors de l'ouverture de la session parlementaire, le 15 septembre, le président de l'Assemblée, Aubin Minaku, avait affirmé que la réforme était une « priorité » et qu'elle serait votée avant le 15 octobre, tout comme le texte créant une Commission nationale des droits de l'homme.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : l'affaire Muyambo, arnaque ou manipulation politique ?

RDC : l'affaire Muyambo, arnaque ou manipulation politique ?

L'ex-bâtonnier du barreau de Lubumbashi Jean-Claude Muyambo est détenu depuis le 20 janvier à Kinshasa. La justice congolaise l'accuse d'avoir vendu un immeuble qui ne lui appartenait pas. L'intéress&e[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

RDC 

Interview : "Même exilé à Paris, Filimbi continue la lutte pour la démocratie en RDC"

Trois des fondateurs du mouvement citoyen congolais Filimbi (RDC) viennent de s’exiler en Europe, après s’être cachés pendant plusieurs semaines à Kinshasa pour fuir la répression[...]

RDC - Massacre de civils à Beni : que font l'armée et la Monusco ?

Dix-neuf personnes ont été tuées à la machette mercredi à Beni, territoire de l'est de la RDC où des massacres de civils ont lieu depuis plus de six mois. Une situation qui perdure[...]

RDC : Filimbi et les Américains

Les États-Unis ont-ils financé les activistes de Filimbi ? Barack Obama a répondu à Joseph Kabila en l'appelant au lendemain de la présidentielle nigériane...[...]

RDC : bientôt un (nouvel) "enterrement groupé" de cadavres conservés à la morgue de Kinshasa

Pour éviter une nouvelle polémique après celle qui a suivi la découverte d'une fosse commune à Maluku, dans la banlieue de Kinshasa, les autorités congolaises ont annoncé lundi[...]

RDC : l'Union européenne veut une enquête urgente sur la fosse commune

L'Union européenne a appelé vendredi à ce qu'une enquête urgente soit menée sur la fosse commune découverte près de Kinshasa et qui suscite de nombreuses questions en[...]

Charnier de Maluku en RDC : Tshisekedi dénonce les "escadrons de la mort" de Kabila

Étienne Tshisekedi, le président de l'UDPS (opposition), a signé depuis Bruxelles un communiqué très violent à l'égard du pouvoir en RDC, suite à la découverte d'une[...]

RDC : Filimbi a-t-il un avenir ?

La répression des autorités de Kinshasa et le discrédit de la classe politique congolaise pourraient ouvrir un boulevard au tout jeune mouvement citoyen Filimbi.[...]

RDC : que faire de Mathieu Ngudjolo Chui, l'acquitté indésirable de la CPI ?

Acquitté des charges de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (CPI) le 27 février 2015, le Congolais Mathieu Ngudjolo Chui embarrasse. Toujours en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120924174502 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120924174502 from 172.16.0.100