Extension Factory Builder
24/09/2012 à 16:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ancien défenseur, Akono était le directeur technique national adjoint de la Fécafoot. Ancien défenseur, Akono était le directeur technique national adjoint de la Fécafoot. © AFP

Denis Lavagne suspendu, le ministre des Sports, Adoum Garoua, a nommé Jean-Paul Akono (63 ans) pour s’installer sur le banc des Lions Indomptables, au moins le temps du match retour face au Cap-Vert (14 octobre à Yaoundé, 0-2 à l’aller) en qualifications pour la CAN 2013. Le nouveau sélectionneur camerounais, qui espère faire revenir Samuel Eto’o en sélection, s’est mis au travail.

Jeune Afrique : votre mission ira-t-elle au-delà de la rencontre face au Cap Vert ?

Jean-Paul Akono : Le contrat de Denis Lavagne, qui court jusqu’au 31 octobre prochain, est suspendu. En ce qui me concerne, on m’a demandé de prendre en main la sélection, pour préparer et gagner le match face aux Capverdiens. J’ai bien sûr réfléchi avant d’accepter, car je ne m’y attendais pas. Mais j’ai dit oui, car j’aime mon pays. Alors, en ce qui concerne mon contrat, on verra plus tard.

Si le Cameroun est éliminé, votre sort sera probablement réglé…

Je ne sais pas, je ne me pose pas la question. J’ai une mission, je veux la remplir.

Cela ne vous interpelle pas qu’un sélectionneur soit nommé par un ministre ?

Je crois que le ministère des Sports et la fédération travaillent en étroite et parfaite collaboration.

Quelque part, une équipe nationale appartient à l’État. Je pense que le ministère et la Fécafoot sont en phase sur le choix de me nommer.

Vous en êtes certain ?

Oui. Quelque part, une équipe nationale appartient à l’État. Je pense que le ministère et la Fécafoot sont en phase sur le choix de me nommer.

Allez-vous préparer le match face au Cap-Vert à Yaoundé, où la pression risque d’être très forte ?

Oui. Je me rendrai en Europe avant la préparation pour rencontrer des joueurs et assister à des matches, mais le stage aura lieu à Yaoundé. Les internationaux doivent faire face à leurs responsabilités. Une deuxième CAN de suite sans le Cameroun, ce n’est pas acceptable. Les joueurs vont devoir montrer à l’occasion de ce stage puis du match qu’ils ont de l’orgueil, qu’ils aiment leur pays.

Vous avez la volonté de convaincre Samuel Eto’o de revenir, ce qu’il avait refusé de faire pour le match à Praia…

Oui. J’ai déjà eu une conversation téléphonique avec lui. Je crois que c’est en bonne voie. Il aime son pays, et son pays a besoin de lui. Je pense qu’il sera là pour le match du mois d’octobre. Je compte sur lui. Comme je compte à l’avenir sur d’autres joueurs comme Benoît Assou-Ekoto [actuellement blessé et qui s’est mis en marge de la sélection, NDLR], Jean II Makoun (Rennes).

Le Cameroun, qui est obsédé par son passé,  n’est-il pas devenu une sélection moyenne ?

Il y a eu ces dernières années une instabilité technique. Le Cameroun n’a sans doute pas tout fait pour pérenniser la suprématie qui était la sienne. On a vu partir beaucoup de jeunes très tôt. Dès qu’ils savent jongler, des agents font tout pour les envoyer à l’étranger. Et le niveau a baissé. Il y avait aussi un problème de structures, qui va s’arranger à moyen terme. Alors, vous avez peut-être raison : en ce moment, le Cameroun ne fait plus partie des meilleures sélections d’Afrique…

________

Propos recueillis par Alexis Billebault

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Selon une étude américaine réalisée au Cameroun, le virus nipah a déjà infecté de nombreuses personnes en Afrique. Jusque là seulement observé en Asie, il est potentie[...]

Cameroun - Épervier : Gervais Mendo Ze, fric et frasques

Limogé il y a neuf ans, l'ex-directeur de la Radiotélévision du Cameroun a été arrêté. Rattrapé par l'opération anticorruption Épervier.[...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

Cameroun : l'affaire Yen Eyoum rebondit

L'affaire Lydienne Yen Eyoum va-t-elle rebondir en France, alors que l'avocate franco-camerounaise a été condamnée à vingt-cinq ans de prison au Cameroun en septembre ? C'est en tout cas le souhait de[...]

Boko Haram a mené des attaques simultanées au Cameroun, faisant au moins 3 morts

Le 9 novembre, Boko Hara a mené plusieurs attaques dans des villes du Nord-Cameroun. Les violences ne cessent d'augmenter à la frontière entre le Nigeria, pays d'origine de la secte islamiste, et son voisin [...]

Cameroun - Nigeria : dans la lutte contre Boko Haram, qui poursuit qui ?

Dans la lutte contre Boko haram, l'heure n'est pas à la franche coopération entre le Nigeria et le Cameroun. La délicate question du droit de poursuite sur le territoire du voisin échauffe en[...]

Hervé Tcheumeleu, porte-parole de l'Afrique en Allemagne

Originaire du Cameroun et installé en Allemagne depuis treize ans, ce biochimiste reconverti dans le journalisme entend améliorer l'image de son continent.[...]

Mode : la vague "nappy" déferle en Afrique

Depuis le début des années 2000, la diaspora vante les bienfaits d'être "nappy". Et en Afrique francophone, certaines adeptes multiplient les initiatives pour se libérer du conformisme[...]

Mode : Imane Ayissi, ode à la diversité

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage hors du [...]

Cameroun : la "short list" de Paul Biya pour le Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel va-t-il enfin se concrétiser au Cameroun ? Et qui Paul Biya va-t-il nommer en son sein ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers