Extension Factory Builder
24/09/2012 à 16:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ancien défenseur, Akono était le directeur technique national adjoint de la Fécafoot. Ancien défenseur, Akono était le directeur technique national adjoint de la Fécafoot. © AFP

Denis Lavagne suspendu, le ministre des Sports, Adoum Garoua, a nommé Jean-Paul Akono (63 ans) pour s’installer sur le banc des Lions Indomptables, au moins le temps du match retour face au Cap-Vert (14 octobre à Yaoundé, 0-2 à l’aller) en qualifications pour la CAN 2013. Le nouveau sélectionneur camerounais, qui espère faire revenir Samuel Eto’o en sélection, s’est mis au travail.

Jeune Afrique : votre mission ira-t-elle au-delà de la rencontre face au Cap Vert ?

Jean-Paul Akono : Le contrat de Denis Lavagne, qui court jusqu’au 31 octobre prochain, est suspendu. En ce qui me concerne, on m’a demandé de prendre en main la sélection, pour préparer et gagner le match face aux Capverdiens. J’ai bien sûr réfléchi avant d’accepter, car je ne m’y attendais pas. Mais j’ai dit oui, car j’aime mon pays. Alors, en ce qui concerne mon contrat, on verra plus tard.

Si le Cameroun est éliminé, votre sort sera probablement réglé…

Je ne sais pas, je ne me pose pas la question. J’ai une mission, je veux la remplir.

Cela ne vous interpelle pas qu’un sélectionneur soit nommé par un ministre ?

Je crois que le ministère des Sports et la fédération travaillent en étroite et parfaite collaboration.

Quelque part, une équipe nationale appartient à l’État. Je pense que le ministère et la Fécafoot sont en phase sur le choix de me nommer.

Vous en êtes certain ?

Oui. Quelque part, une équipe nationale appartient à l’État. Je pense que le ministère et la Fécafoot sont en phase sur le choix de me nommer.

Allez-vous préparer le match face au Cap-Vert à Yaoundé, où la pression risque d’être très forte ?

Oui. Je me rendrai en Europe avant la préparation pour rencontrer des joueurs et assister à des matches, mais le stage aura lieu à Yaoundé. Les internationaux doivent faire face à leurs responsabilités. Une deuxième CAN de suite sans le Cameroun, ce n’est pas acceptable. Les joueurs vont devoir montrer à l’occasion de ce stage puis du match qu’ils ont de l’orgueil, qu’ils aiment leur pays.

Vous avez la volonté de convaincre Samuel Eto’o de revenir, ce qu’il avait refusé de faire pour le match à Praia…

Oui. J’ai déjà eu une conversation téléphonique avec lui. Je crois que c’est en bonne voie. Il aime son pays, et son pays a besoin de lui. Je pense qu’il sera là pour le match du mois d’octobre. Je compte sur lui. Comme je compte à l’avenir sur d’autres joueurs comme Benoît Assou-Ekoto [actuellement blessé et qui s’est mis en marge de la sélection, NDLR], Jean II Makoun (Rennes).

Le Cameroun, qui est obsédé par son passé,  n’est-il pas devenu une sélection moyenne ?

Il y a eu ces dernières années une instabilité technique. Le Cameroun n’a sans doute pas tout fait pour pérenniser la suprématie qui était la sienne. On a vu partir beaucoup de jeunes très tôt. Dès qu’ils savent jongler, des agents font tout pour les envoyer à l’étranger. Et le niveau a baissé. Il y avait aussi un problème de structures, qui va s’arranger à moyen terme. Alors, vous avez peut-être raison : en ce moment, le Cameroun ne fait plus partie des meilleures sélections d’Afrique…

________

Propos recueillis par Alexis Billebault

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Cameroun : coup d'accélérateur pour le barrage de Nachtigal

Cameroun : coup d'accélérateur pour le barrage de Nachtigal

Le mégabarrage camerounais de Nachtigal, au coût estimé à 1 milliard de dollars, avance. Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", les principaux termes du contrat de réali[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120924161142 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120924161142 from 172.16.0.100