Extension Factory Builder
20/09/2012 à 18:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L’Algérie arrive en première position dans les listes d’amis des Marocains sur Facebook. L’Algérie arrive en première position dans les listes d’amis des Marocains sur Facebook. © DR

Les relations entre internautes maghrébins sont au beau fixe. C’est en tout cas ce que révèle une carte interactive développée par Mia Newman, chercheuse diplômée de l’Université américaine de Stanford, qui met en exergue les cinq nations "meilleures amies" de chaque pays sur Facebook.

Qui a dit que le Maroc et l’Algérie ne s’entendaient pas ? Bien loin des tensions diplomatiques qui opposent les autorités, Facebook rapproche les frères terribles du Maghreb. La nationalité algérienne est ainsi en première position dans les listes d’amis des Marocains inscrits sur le réseau social. Chez les Algériens, les Marocains se trouvent en deuxième position, derrière la Tunisie et devant la France. Quant aux Tunisiens, leurs amis sont essentiellement originaires d’Algérie, d’Égypte et du Maroc.

La France omniprésente en Afrique de l'Ouest

En Afrique subsaharienne, les amitiés sur Facebook recoupent aussi des réalités migratoires. Alors que la RDC est la deuxième nation « meilleure amie » du Rwanda, cela n’est pas réciproque. De fait, la diaspora congolaise est davantage présente en Zambie que dans le pays de Paul Kagamé. Du côté de l’Afrique de l’Ouest, c'est le lien avec la France qui est le plus évident. Le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Sénégal ont tous trois beaucoup d'amis dans l'Hexagone.

Outre la proximité culturelle, l’immigration est souvent un facteur explicatif de certains liens constatés sur Facebook entre les pays. « Des milliers de personnes traversent les frontières et les mers fuyant des violences, ou à la recherche d’emplois. Ils font de nouvelles rencontres mais conservent les anciennes amitiés », explique Mia Newman. Pour le croire, il n’y a qu’à voir la place de la France dans les différents classements : troisième dans le cas du Maroc et de l’Algérie, quatrième dans le cas de la Tunisie.

Une théorie vérifiable également avec l’exemple de la Libye, dont les principaux amis sont en Égypte et en Tunisie. Sous Kaddafi, de nombreux Libyens se sont exilés au pays des Pharaons. D’autres ont trouvé refuge dans les deux pays voisins pendant la révolution. Inversement, la Libye accueille une importante communauté de travailleurs immigrés, souvent égyptiens ou tunisiens.

Un aperçu de la carte interactive, disponible ici.


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Les 10 Africains les plus influents du monde selon le magazine 'Time'

Les 10 Africains les plus influents du monde selon le magazine "Time"

Comme chaque année, l'hebdomadaire américain "Time" a publié mercredi le classement des 100 personnalités les plus influentes de la planète. Parmi elles, dix Africains dont la ministr[...]

Mehdi Jomâa : "Redresser l'État tunisien est une obligation"

Alors qu'il achève une tournée diplomatique visant à mobiliser les partenaires de la Tunisie pour la sortir du marasme, le Premier ministre Mehdi Jomâa s'est livré à Jeune Afrique. Il[...]

Armée égyptienne : kaki business...

L'annonce par l'armée égyptienne d'un don de plusieurs terrains pour la construction de 1 million de logements sociaux relance les spéculations sur son poids économique et financier.[...]

Maroc : délinquance à Casablanca, peur sur la ville ?

La multiplication des actes de délinquance dans la capitale économique marocaine nourrit un fort sentiment d'insécurité au sein de la population. Qui ne cache plus son ras-le-bol.[...]

Hit Radio, la petite marocaine qui s'exporte

Forte de son succès auprès de la jeunesse du royaume chérifien, la station Hit Radio met le cap sur l'Afrique subsaharienne. Où elle est déjà présente dans sept pays.[...]

Algérie : Bouteflika, l'homme qui marchait avec sa tête

Occupés à le brocarder, ses adversaires l'ont sous-estimé. Grave erreur : le président algérien Abdelaziz Bouteflika a révélé en plusieurs occasions que sa[...]

Maroc : la culture "saharo-hassanie", une composante comme une autre ?

Dans la Constitution, la culture "saharo-hassanie" est l'un des socles du royaume. Bien pratique pour esquiver la question des discriminations...[...]

Sahara occidental : le Conseil de sécurité de l'ONU va adopter une résolution modérée

Une résolution sur le Sahara occidental devrait être adoptée le 29 avril par le Conseil de sécurité de l'ONU. Selon des sources diplomatiques, celle-ci ne prévoira pas de système de[...]

Philippe Troussier : "Algérie, Maroc, Gabon ? Des défis intéressants"

Candidat nulle part mais cité un peu partout (Algérie, Maroc, Gabon), le Franco-Ivoirien Philippe Troussier (59 ans) se dit prêt à relever un nouveau défi en Afrique, un continent où sa[...]

Racisme : en Tunisie, Slah Mosbah ne veut plus être "le Noir de service"

Le chanteur Slah Mosbah, l'un des plus populaires de Tunisie, ne veut plus être "le Noir de service" qui cache une forêt de préjugés. À 55 ans, il songe même à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces