Extension Factory Builder
20/09/2012 à 18:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L’Algérie arrive en première position dans les listes d’amis des Marocains sur Facebook. L’Algérie arrive en première position dans les listes d’amis des Marocains sur Facebook. © DR

Les relations entre internautes maghrébins sont au beau fixe. C’est en tout cas ce que révèle une carte interactive développée par Mia Newman, chercheuse diplômée de l’Université américaine de Stanford, qui met en exergue les cinq nations "meilleures amies" de chaque pays sur Facebook.

Qui a dit que le Maroc et l’Algérie ne s’entendaient pas ? Bien loin des tensions diplomatiques qui opposent les autorités, Facebook rapproche les frères terribles du Maghreb. La nationalité algérienne est ainsi en première position dans les listes d’amis des Marocains inscrits sur le réseau social. Chez les Algériens, les Marocains se trouvent en deuxième position, derrière la Tunisie et devant la France. Quant aux Tunisiens, leurs amis sont essentiellement originaires d’Algérie, d’Égypte et du Maroc.

La France omniprésente en Afrique de l'Ouest

En Afrique subsaharienne, les amitiés sur Facebook recoupent aussi des réalités migratoires. Alors que la RDC est la deuxième nation « meilleure amie » du Rwanda, cela n’est pas réciproque. De fait, la diaspora congolaise est davantage présente en Zambie que dans le pays de Paul Kagamé. Du côté de l’Afrique de l’Ouest, c'est le lien avec la France qui est le plus évident. Le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Sénégal ont tous trois beaucoup d'amis dans l'Hexagone.

Outre la proximité culturelle, l’immigration est souvent un facteur explicatif de certains liens constatés sur Facebook entre les pays. « Des milliers de personnes traversent les frontières et les mers fuyant des violences, ou à la recherche d’emplois. Ils font de nouvelles rencontres mais conservent les anciennes amitiés », explique Mia Newman. Pour le croire, il n’y a qu’à voir la place de la France dans les différents classements : troisième dans le cas du Maroc et de l’Algérie, quatrième dans le cas de la Tunisie.

Une théorie vérifiable également avec l’exemple de la Libye, dont les principaux amis sont en Égypte et en Tunisie. Sous Kadhafi, de nombreux Libyens se sont exilés au pays des Pharaons. D’autres ont trouvé refuge dans les deux pays voisins pendant la révolution. Inversement, la Libye accueille une importante communauté de travailleurs immigrés, souvent égyptiens ou tunisiens.

Un aperçu de la carte interactive, disponible ici.


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar dans la guerre au Tchad

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar dans la guerre au Tchad

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce deuxième billet, Laurent Touchard* continu[...]

Tchad : l'opération française Manta de 1983 et le jeu des frictions nord-sud

Ce billet est le dernier d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* revient ici sur l'intervention[...]

1980-1983 : Libye-Tchad, de la seconde bataille de N'Djaména à celle de Faya Largeau

Ce billet est le deuxième d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* fait ici le point sur les[...]

1966 - 1979 : Kadhafi et Habré prennent le pouvoir en Libye et au Tchad

Ce billet est le premier d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye et du Tchad. Laurent Touchard commence par faire le point sur les circonstances de l'arrivée au pouvoir de[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : les propos de Bany Kanté contredits par Dupuydauby

Soupçonné d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, Cheick Amadou Bany Kanté a démenti[...]

Le convoi braqué à Paris était celui du fils "favori" de feu le roi Fahd d'Arabie saoudite

Le prince saoudien dont le convoi a été attaqué dimanche soir à Paris n’est autre que Abdelaziz ben Fahd, richissime playboy de 41 ans et "fils favori" du roi défunt. Les[...]

Gaza : les frappes israéliennes se poursuivent, le bilan s'alourdit

L'espoir d'une trêve durable entre l'armée israélienne et le Hamas s'est à nouveau brisé mardi avec la reprise des hostilités de part et d'autre de la bande de Gaza. Au total dix[...]

Reprise des hostilités à Gaza entre Israël et le Hamas

Trois roquettes ont explosé dans le sud d’Israël, malgré le cessez-le-feu qui devait courir jusqu'à minuit. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a aussitôt ordonné[...]

Arabie Saoudite : pour le grand mufti, l'État islamique et Al-Qaïda sont les ennemis n°1 de l'islam

Les jihadistes de l'État islamique et d'Al-Qaïda sont "l'ennemi numéro un de l'islam". Mardi, le grand mufti d'Arabie saoudite, Abdel Aziz Al-Cheikh, a pris position contre les idées[...]

Bruxelles : quand le chef du protocole arrache le niqab d'une princesse qatarie

Ivre, il... arrache le mauvais niqab ? Jean-Marie Pire, le chef du protocole de la ville de Bruxelles, n'a en tout cas pas fini d'entendre parler de cette histoire. Jeudi dernier, il a tout bonnement dévoilé de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers