Extension Factory Builder
20/09/2012 à 18:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L’Algérie arrive en première position dans les listes d’amis des Marocains sur Facebook. L’Algérie arrive en première position dans les listes d’amis des Marocains sur Facebook. © DR

Les relations entre internautes maghrébins sont au beau fixe. C’est en tout cas ce que révèle une carte interactive développée par Mia Newman, chercheuse diplômée de l’Université américaine de Stanford, qui met en exergue les cinq nations "meilleures amies" de chaque pays sur Facebook.

Qui a dit que le Maroc et l’Algérie ne s’entendaient pas ? Bien loin des tensions diplomatiques qui opposent les autorités, Facebook rapproche les frères terribles du Maghreb. La nationalité algérienne est ainsi en première position dans les listes d’amis des Marocains inscrits sur le réseau social. Chez les Algériens, les Marocains se trouvent en deuxième position, derrière la Tunisie et devant la France. Quant aux Tunisiens, leurs amis sont essentiellement originaires d’Algérie, d’Égypte et du Maroc.

La France omniprésente en Afrique de l'Ouest

En Afrique subsaharienne, les amitiés sur Facebook recoupent aussi des réalités migratoires. Alors que la RDC est la deuxième nation « meilleure amie » du Rwanda, cela n’est pas réciproque. De fait, la diaspora congolaise est davantage présente en Zambie que dans le pays de Paul Kagamé. Du côté de l’Afrique de l’Ouest, c'est le lien avec la France qui est le plus évident. Le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Sénégal ont tous trois beaucoup d'amis dans l'Hexagone.

Outre la proximité culturelle, l’immigration est souvent un facteur explicatif de certains liens constatés sur Facebook entre les pays. « Des milliers de personnes traversent les frontières et les mers fuyant des violences, ou à la recherche d’emplois. Ils font de nouvelles rencontres mais conservent les anciennes amitiés », explique Mia Newman. Pour le croire, il n’y a qu’à voir la place de la France dans les différents classements : troisième dans le cas du Maroc et de l’Algérie, quatrième dans le cas de la Tunisie.

Une théorie vérifiable également avec l’exemple de la Libye, dont les principaux amis sont en Égypte et en Tunisie. Sous Kadhafi, de nombreux Libyens se sont exilés au pays des Pharaons. D’autres ont trouvé refuge dans les deux pays voisins pendant la révolution. Inversement, la Libye accueille une importante communauté de travailleurs immigrés, souvent égyptiens ou tunisiens.

Un aperçu de la carte interactive, disponible ici.


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Terrorisme : qui sont les groupes jihadistes attirés par l'État islamique en Afrique ?

Terrorisme : qui sont les groupes jihadistes attirés par l'État islamique en Afrique ?

Alors que 30 personnes, en majorité des militaires, sont mortes aujourd'hui dans des attaques de la branche égyptienne de l'État islamique (EI) dans le Sinaï, tour d'horizon des groupes jihadsites attir&e[...]

Algérie : Rafik Khalifa devant ses juges en mars

Le procès de l'ancien milliardaire Rafik Khalifa se tiendra en mars devant le tribunal de Blida, selon des sources judiciaires à Alger.[...]

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très[...]

Quand un hebdomadaire marocain compare François Hollande à Hitler

François Hollande grimé en Adolf Hitler à la une d'un hebdomadaire marocain paru jeudi. Un photomontage qui tombe sous le coup de la loi et qui pourrait, s'il ne faisait pas l'objet de poursuites judiciaires,[...]

Le patron du fisc marocain prend la tête de la CDG

Le nom du nouveau directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion est désormais connu. Il s'agit d'Abdellatif Zaghnoun, actuel directeur général des impôts. Pur produit[...]

ONU : vers la délocalisation des négociations interlibyennes... en Libye ?

Les négociations interlibyennes, qui se déroulent actuellement à Genève, pourraient se délocaliser en Libye, du moins si les conditions de sécurité y sont "suffisantes",[...]

Abdellah Taïa, une errance parisienne

Tourmenté, l'écrivain Abdellah Taïa semble l'être autant que les personnages de son nouveau roman, une prostituée et un transsexuel exilés en France. Comme eux, il poursuit une longue[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union[...]

Tunisie : la demi-surprise du chef

En désignant Habib Essid, un technocrate indépendant, au poste de Premier ministre, le président se prémunit contre l'accusation de monopolisation du pouvoir par un seul parti.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120920181645 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120920181645 from 172.16.0.100