Extension Factory Builder
19/09/2012 à 09:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des mineurs en grève à Marikana, le 15 septembre 2012. Des mineurs en grève à Marikana, le 15 septembre 2012. © AFP

En Afrique du Sud, les mineurs grévistes de la mine de platine de Marikana vont bientôt reprendre le travail. Un accord a été signé, mardi 18 septembre dans la soirée, entre les syndicats et la direction du groupe Lonmin, prévoyant entre 11% et 22% d'augmentation de salaires.

Un mois de grève et une quarantaine de morts. Le bilan du conflit social de Marikana est extrêment lourd, mais un accord a enfin été signé, mardi soir, entre les représentants des mineurs grévistes et la direction du groupe Lonmin, compagnie britannique qui exploite la mine de platine sud-africaine.

L'accord, conclu après plus de trois semaines de difficiles négociations, stipule que « tous les employés reprennent le travail jeudi à 7h00 » (5h00 GMT) et prévoit entre 11% et 22% d'augmentation de salaire, selon Lonmin. « Nous sommes très contents d'annoncer la conclusion de cette difficile négociation », a déclaré aux médias Abey Kgotle, directeur exécutif pour les affaires générales.

M. Kgotle s'est félicité que toutes les parties aient paraphé l'accord : Lonmin mais aussi quatre syndicats, dont la puissante fédération minière du NUM et les dissidents d'Amcu, ainsi qu'un représentant non syndiqué. « Nous ne pouvons pas oublier que nous en sommes arrivés là à cause de cette semaine tragique du mois d'août », a-t-il ajouté, en dédiant l'accord à « tous les employés décédés qu'il a fallu enterrer ».

Prime spéciale

En tout, 45 personnes sont mortes depuis le début de la grève illégale chez Lonmin le 10 août. Parmi elles, 34 grévistes ont été tués par la police lors d'une fusillade le 16 août.

Les trois pages de l'accord, dont la signature a donné lieu mardi soir à de nouvelles discussions durant lesquelles chaque mot a été pesé et soupesé, contient des augmentations pour les 24 000 salariés non membres de l'encadrement. Au total, Lonmin emploie 28 000 personnes.

La fin du conflit avait été annoncée auparavant à l'issue d'une deuxième assemblée générale des mineurs en grève. En échange du retour au travail jeudi, les mineurs percevront une prime spéciale de 2 000 rands, qui sera versée à tous ceux qui reviennent à leur poste.

Les augmentations proposées par Lonmin à compter du 1er octobre prennent la forme d'une hausse de salaires ou d'une promotion à une catégorie plus élevée. Les foreurs à l'initiative du mouvement seront augmentés de 22% et les mineurs de base de 15%. Les autres toucheront, conformément à un précédent accord, 9 à 10% de hausse début octobre, mais complété par un coup de pouce de 2%.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Tortures au Zimbabwe : la police sud-africaine appelée à ouvrir des nouvelles enquêtes

Tortures au Zimbabwe : la police sud-africaine appelée à ouvrir des nouvelles enquêtes

À la suite d'une requête d'association des droits humains, la Cour constitutionnelle sud-africaine a ordonné jeudi pour la troisième fois à la police nationale d'ouvrir une enquête sur des c[...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

Afrique du Sud : la famille d'Oscar Pistorius accepte la perspective d'un nouveau procès

Alors que le ministère public a annoncé vouloir faire appel du verdict requis contre Oscar Pistorius, la famille de l'athlète a accepté mardi la perspective d'un nouveau procès. Reconnu coupable[...]

Minée par la violence, l'Afrique du Sud pleure la mort du capitaine des Bafana

Lundi, la chef de la police nationale a donné le signalement de deux hommes âgés d'une petite trentaine d'années soupçonnés d'être les meurtriers de Senzo Meyiwa, gardien de but et[...]

Afrique du Sud - Procès Pistorius : le ministère public va faire appel du verdict

Le ministère public a annoncé lundi qu'il allait faire appel du verdict requis contre Oscar Pistorius. Le champion sud-africain avait été condamné le 21 octobre à cinq ans de prison ferme[...]

Accord QNB-Ecobank : Mike Brown ne décolère pas

 Mike Brown, le dirigeant du sudafricain Nedbank, n'a pas apprécié que Qatar National Bank soit devenu le premier actionnaire d'Ecobank.[...]

Football : Senzo Meyiwa, le capitaine de l'équipe sud-africaine, tué dans une fusillade

Le capitaine de l'équipe d'Afrique du Sud de football, Senzo Meyiwa, âgé de 27 ans, a été tué dimanche dans une fusillade à son domicile de Johannesburg.[...]

Pistorius : Reeva "avait décidé de le quitter cette nuit-là"

La mère de Reeva Steenkamp, tuée en 2013 par le champion paralympique Oscar Pistorius, s'est déclarée certaine, dans une interview exclusive au Times Magazine, que sa fille "avait[...]

Lesotho : un accord trouvé par les négociateurs sud-africains

Fin août, un coup d’État contre le Premier ministre Tom Thabane avait échoué. Hier, les négociateurs sud-africains ont annoncé être parvenus à mettre d’accord les[...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison ferme

La justice sud-africaine a condamné le champion d'athlétisme de 27 ans, Oscar Pistorius, à cinq ans de prison ferme pour le meurtre de sa petite amie en 2013. Il a également écopé de trois[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers