Extension Factory Builder
19/09/2012 à 09:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des mineurs en grève à Marikana, le 15 septembre 2012. Des mineurs en grève à Marikana, le 15 septembre 2012. © AFP

En Afrique du Sud, les mineurs grévistes de la mine de platine de Marikana vont bientôt reprendre le travail. Un accord a été signé, mardi 18 septembre dans la soirée, entre les syndicats et la direction du groupe Lonmin, prévoyant entre 11% et 22% d'augmentation de salaires.

Un mois de grève et une quarantaine de morts. Le bilan du conflit social de Marikana est extrêment lourd, mais un accord a enfin été signé, mardi soir, entre les représentants des mineurs grévistes et la direction du groupe Lonmin, compagnie britannique qui exploite la mine de platine sud-africaine.

L'accord, conclu après plus de trois semaines de difficiles négociations, stipule que « tous les employés reprennent le travail jeudi à 7h00 » (5h00 GMT) et prévoit entre 11% et 22% d'augmentation de salaire, selon Lonmin. « Nous sommes très contents d'annoncer la conclusion de cette difficile négociation », a déclaré aux médias Abey Kgotle, directeur exécutif pour les affaires générales.

M. Kgotle s'est félicité que toutes les parties aient paraphé l'accord : Lonmin mais aussi quatre syndicats, dont la puissante fédération minière du NUM et les dissidents d'Amcu, ainsi qu'un représentant non syndiqué. « Nous ne pouvons pas oublier que nous en sommes arrivés là à cause de cette semaine tragique du mois d'août », a-t-il ajouté, en dédiant l'accord à « tous les employés décédés qu'il a fallu enterrer ».

Prime spéciale

En tout, 45 personnes sont mortes depuis le début de la grève illégale chez Lonmin le 10 août. Parmi elles, 34 grévistes ont été tués par la police lors d'une fusillade le 16 août.

Les trois pages de l'accord, dont la signature a donné lieu mardi soir à de nouvelles discussions durant lesquelles chaque mot a été pesé et soupesé, contient des augmentations pour les 24 000 salariés non membres de l'encadrement. Au total, Lonmin emploie 28 000 personnes.

La fin du conflit avait été annoncée auparavant à l'issue d'une deuxième assemblée générale des mineurs en grève. En échange du retour au travail jeudi, les mineurs percevront une prime spéciale de 2 000 rands, qui sera versée à tous ceux qui reviennent à leur poste.

Les augmentations proposées par Lonmin à compter du 1er octobre prennent la forme d'une hausse de salaires ou d'une promotion à une catégorie plus élevée. Les foreurs à l'initiative du mouvement seront augmentés de 22% et les mineurs de base de 15%. Les autres toucheront, conformément à un précédent accord, 9 à 10% de hausse début octobre, mais complété par un coup de pouce de 2%.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : Joburg Art Fair, la création en toute liberté

Afrique du Sud : Joburg Art Fair, la création en toute liberté

La foire d'art contemporain de Johannesburg, la Joburg Art Fair, s'est ouverte jeudi pour trois journées d'expositions. L'occasion pour les artistes africains de révéler aux collectionneurs le potentiel de la [...]

Gaza : ce que le Sud-Africain Desmond Tutu a dit à Israël

L'archevêque sud-africain Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix en 1984, appuie sa plume là où ça fait mal. Pourfendeur de la guerre à Gaza, il a signé une tribune dans le quotidien[...]

Ebola : l'Afrique du Sud ferme ses frontières avec la Guinée, le Sierra Leone et le Liberia

Les pays africains prennent progressivement des mesures contre l'épidémie d'Ebola en cours en Afrique de l'Ouest. Jeudi, l'Afrique du Sud a ainsi déclaré qu'elle fermait ses frontières avec la[...]

BRICS : tous pour un, mais lequel ?

S'estimant mal représentés dans les institutions de Bretton Woods, le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud ont créé leur propre banque de développement. Mais[...]

Afrique du Sud : deux ans après, hommage aux mineurs tués à Marikana

Plusieurs milliers de mineurs sud-africains se sont retrouvés à la mine de platine de Marikana en hommage aux 34 grévistes qui y ont été abattus par la police il y a deux ans. Le massacre du 16[...]

Afrique du Sud : deux ans après, les veuves de Marikana réclament toujours justice

Deux ans après la mort de 34 grévistes abattus par la police sud-africaine à la mine de platine de Marikana, dans le nord, les veuves des victimes attendent toujours des réponses: comment, et[...]

Procès Pistorius : le verdict attendu le 11 septembre

Après la plaidoirie vendredi de la défense qui a été précédée la veille par le réquisitoire du procureur, le tribunal de Pretoria a annoncé qu'il rendra le 11[...]

Un premier avion 100 % africain au décollage

Le premier avion entièrement africain a pris son envol, le 13 août en Afrique du Sud. L'appareil, de type militaire, sera consacré à la surveillance aérienne et son prix de vente devrait atteindre[...]

Procès Pistorius : la dernière contre-offensive de la défense

Au lendemain du réquisitoire musclé du procureur Gerrie Nel, c'est au tour de la défense de tenter de retourner la tendance en faveur d'Oscar Pistorius. Pour y arriver, l'avocat du champion paralympique[...]

Procès Pistorius : l'implacable réquisitoire du procureur Gerrie Nel

À l'issue d'un réquisitoire de près de cinq heures, le procureur du procès d'Oscar Pistorius a requis jeudi la "condamnation pour meurtre" de l'athlète sud-africain. La défense[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers