Extension Factory Builder
19/09/2012 à 09:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des mineurs en grève à Marikana, le 15 septembre 2012. Des mineurs en grève à Marikana, le 15 septembre 2012. © AFP

En Afrique du Sud, les mineurs grévistes de la mine de platine de Marikana vont bientôt reprendre le travail. Un accord a été signé, mardi 18 septembre dans la soirée, entre les syndicats et la direction du groupe Lonmin, prévoyant entre 11% et 22% d'augmentation de salaires.

Un mois de grève et une quarantaine de morts. Le bilan du conflit social de Marikana est extrêment lourd, mais un accord a enfin été signé, mardi soir, entre les représentants des mineurs grévistes et la direction du groupe Lonmin, compagnie britannique qui exploite la mine de platine sud-africaine.

L'accord, conclu après plus de trois semaines de difficiles négociations, stipule que « tous les employés reprennent le travail jeudi à 7h00 » (5h00 GMT) et prévoit entre 11% et 22% d'augmentation de salaire, selon Lonmin. « Nous sommes très contents d'annoncer la conclusion de cette difficile négociation », a déclaré aux médias Abey Kgotle, directeur exécutif pour les affaires générales.

M. Kgotle s'est félicité que toutes les parties aient paraphé l'accord : Lonmin mais aussi quatre syndicats, dont la puissante fédération minière du NUM et les dissidents d'Amcu, ainsi qu'un représentant non syndiqué. « Nous ne pouvons pas oublier que nous en sommes arrivés là à cause de cette semaine tragique du mois d'août », a-t-il ajouté, en dédiant l'accord à « tous les employés décédés qu'il a fallu enterrer ».

Prime spéciale

En tout, 45 personnes sont mortes depuis le début de la grève illégale chez Lonmin le 10 août. Parmi elles, 34 grévistes ont été tués par la police lors d'une fusillade le 16 août.

Les trois pages de l'accord, dont la signature a donné lieu mardi soir à de nouvelles discussions durant lesquelles chaque mot a été pesé et soupesé, contient des augmentations pour les 24 000 salariés non membres de l'encadrement. Au total, Lonmin emploie 28 000 personnes.

La fin du conflit avait été annoncée auparavant à l'issue d'une deuxième assemblée générale des mineurs en grève. En échange du retour au travail jeudi, les mineurs percevront une prime spéciale de 2 000 rands, qui sera versée à tous ceux qui reviennent à leur poste.

Les augmentations proposées par Lonmin à compter du 1er octobre prennent la forme d'une hausse de salaires ou d'une promotion à une catégorie plus élevée. Les foreurs à l'initiative du mouvement seront augmentés de 22% et les mineurs de base de 15%. Les autres toucheront, conformément à un précédent accord, 9 à 10% de hausse début octobre, mais complété par un coup de pouce de 2%.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Mondial 2010 : l'Afrique du Sud juge les accusations de corruption 'sans fondement'

Mondial 2010 : l'Afrique du Sud juge les accusations de corruption "sans fondement"

La Fédération sud-africaine de football s’est exprimée jeudi au sujet des accusations de corruption dans l’attribution de la Coupe du monde 2010. Une affaire dans laquelle sont inculpés des [...]

Justice américaine : l'attribution de la Coupe du monde à l'Afrique du Sud était "corrompue"

C'est ce qu'a déclaré mercredi 21 mai la ministre américaine de la Justice à New York, après les inculpations pour corruption d'élus et de partenaires de la Fifa. La[...]

Afrique du Sud : Maimane, du township au leadership

À 34 ans, ce chef d'entreprise devient le premier dirigeant noir de l'Alliance démocratique, parti considéré jusque-là comme "trop blanc". Cela suffira-t-il à[...]

Xénophobie en Afrique du Sud : l'opération Fiela suscite la polémique

Dans le cadre de l'opération Fiela, plus de 400 Mozambicains ont été expulsés en fin de semaine dernière et la société civile dénonce une action xénophobe. Le[...]

RDC : la justice sud-africaine abandonne les poursuites contre le pasteur Mukungubila

Le tribunal de Johannesburg a décidé vendredi d’abandonner les poursuites engagées contre le pasteur Paul-Joseph Mukungubila, qui était accusé d'avoir fomenté les attaques du 30[...]

Cornes de rhinocéros : un juteux trafic en nette progression

Les rhinocéros, menacés d'extinction, sont traqués par les contrebandiers. Zoom sur un trafic très lucratif.[...]

Gaz de schiste : l'Afrique du Sud lance une étude d'impact sur l'exploitation

L'Afrique du Sud a annoncé le lancement d'une étude d'impact de l'exploitation du gaz de schiste, dont la région du Karoo (centre-ouest), écologiquement fragile, détiendrait suffisamment de[...]

L'artiste sud-africain Joe Dog censuré à la Fondation Calouste-Gulbenkian de Lisbonne

Plus connu sous le nom de Joe Dog, l'artiste sud-africain Anton Kannemeyer a été victime d'une étrange affaire de censure au Portugal, dans la librairie de la Fondation Calouste-Gulbenkian à[...]

Afrique du Sud : qui est (vraiment) Mmusi Maimane, le leader noir du "parti blanc" ?

À 34 ans, Mmusi Maimane a été élu dimanche à la tête de l'Alliance démocratique (DA), première force d'opposition en Afrique du Sud et considérée par le pouvoir[...]

Afrique du Sud - Zapiro : "La liberté d'expression est un combat"

Pourfendeur de l'apartheid et de tous les obscurantismes, cette figure phare des satiristes du continent s'inquiète des menaces qui pèsent sur la démocratie sud-africaine.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers