Extension Factory Builder
18/09/2012 à 16:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Blaise Compaoré s'est entrenu avec François Hollande le 18 septembre. Blaise Compaoré s'est entrenu avec François Hollande le 18 septembre. © Ahmed Ouaba/AFM

Lors de sa visite en France du 17 au 20 septembre, Blaise Compaoré multiplie les rencontres. Après Abdou Diouf et François Hollande, le président burkinabè doit s'entretenir avec Vincent Bolloré, Nicolas Sarkozy et Michel Rocard, entre autres.

Arrivé lundi 17 septembre à Paris, le président burkinabè Blaise Compaoré a entamé une visite d’amitié de trois jours en France par un entretien, mardi matin, au siège de l’Agence de la francophonie, avec le Sénégalais Abdou Diouf, le secrétaire général de l’organisation.

Accompagné de son ministre des Affaires étrangères, Djibril Bassolé, il s’est rendu ensuite à l’Elysée vers 16 heures pour une rencontre de 45 minutes avec son homologue français, François Hollande, où il devait être essentiellement question des relations bilatérales et de l’évolution de la situation au Sahel.

Critiques

Les deux hommes, qui ne se sont jamais rencontrés, ont déjà eu un échange téléphonique en juillet sur le sujet. Mais certains diplomates français critiquent la médiation de Blaise Compaoré, jugé trop personnelle, dans le cadre de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Il s’agira pour les deux hommes d’harmoniser leurs visions afin de restaurer la paix et la sécurité dans la région.

Le président burkinabè recevra ensuite à sa résidence de La Celle-Saint-Cloud à l’Ouest de Paris, Vincent Bolloré, patron du groupe du même nom très présent dans les activités portuaires, l’agro-industrie et la communication en Afrique. Mercredi, Compaoré aura plusieurs entretiens avec la presse française avant d’avoir la visite en milieu d’après-midi, toujours à La Celle-Saint-Cloud, d’une vieille connaissance en la personne de l’ex-président français, Nicolas Sarkozy.

Michel Rocard aussi

Compaoré et Sarkozy ont entretenu de bonnes relations durant le mandat de l’ex-président français. Ils ont notamment collaboré très étroitement lors de la crise postélectorale ivoirienne pour installer Alassane Ouattara au pouvoir.

En fin de journée, le chef de l’État rencontrera les délégués du conseil supérieur des Burkinabè en France. Enfin, jeudi 20 septembre, il aura dans la matinée deux derniers entretiens avec les dirigeants d’Alcatel et Michel Rocard, l’ancien Premier ministre socialiste au tropisme africain bien connu.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

Le 4 août 1984, Thomas Sankara rebaptisait la Haute-Volta en Burkina Faso

Le 4 août 1984, Thomas Sankara rebaptisait la Haute-Volta en Burkina Faso

Il y a trente ans, le 4 août 1984, Thomas Sankara renommait l'ancienne Haute-Volta en Burkina-Faso, le "Pays des hommes intègres". Un changement de nom officiel et très symbolique, destiné &agr[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

L'épave "désintégrée" du vol AH5017 localisée vers Gossi dans le nord du Mali

L'état-major de l'armée burkinabè a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi avoir localisé dans le nord du Mali l'épave "désintégrée" du DC9[...]

Crash du vol AH5017 : pour Hollande, "tout laisse penser que cet avion s'est écrasé au Mali"

L'avion de la compagnie Air Algérie, disparu cette nuit alors qu'il faisait route vers Alger, a été victime d'un crash, selon un officiel de l'aviation algérienne. Les recherches se poursuivaient jeudi[...]

Air Algérie : le vol Ouaga-Alger AH 5017 disparaît avec 116 personnes à bord

La compagnie aérienne nationale algérienne a annoncé avoir perdu le contact avec l'un de ses avions parti de Ouagadougou. Il y avait entre 110 passagers et 6 membres d'équipage à bord.[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Burkina Faso : ils veulent être calife à la place du calife !

Pour le moment, ils font tous front commun face à une éventuelle candidature de Blaise Compaoré en 2015. Mais tous ont aussi des ambitions personnelles en cas d'alternance. De Zéphirin Diabré[...]

Présidentielle burkinabè : tout sauf Blaise Compaoré

Plus nombreux et soudés face au projet de référendum visant à réformer la Constitution, les opposants au président burkinabè, Blaise Compaoré, maintiendront-ils longtemps[...]

Niger - Burkina : Mahamadou Issoufou, entre Salif Diallo et Blaise Compaoré

Comment le président nigérien Mahamadou Issoufou a-t-il résolu le dilemme de la rupture entre son ami Salif Diallo et son allié Blaise Compaoré ?[...]

Burkina - Blaise Compaoré : "Il faudra bien partir un jour..."

Son avenir après 2015, la révision de la Constitution, l'opposition, la crise malienne, Hollande, Gbagbo, Sankara... Le chef de l'État burkinabè n'élude aucune question, même s'il[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers