Extension Factory Builder
18/09/2012 à 16:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Blaise Compaoré s'est entrenu avec François Hollande le 18 septembre. Blaise Compaoré s'est entrenu avec François Hollande le 18 septembre. © Ahmed Ouaba/AFM

Lors de sa visite en France du 17 au 20 septembre, Blaise Compaoré multiplie les rencontres. Après Abdou Diouf et François Hollande, le président burkinabè doit s'entretenir avec Vincent Bolloré, Nicolas Sarkozy et Michel Rocard, entre autres.

Arrivé lundi 17 septembre à Paris, le président burkinabè Blaise Compaoré a entamé une visite d’amitié de trois jours en France par un entretien, mardi matin, au siège de l’Agence de la francophonie, avec le Sénégalais Abdou Diouf, le secrétaire général de l’organisation.

Accompagné de son ministre des Affaires étrangères, Djibril Bassolé, il s’est rendu ensuite à l’Elysée vers 16 heures pour une rencontre de 45 minutes avec son homologue français, François Hollande, où il devait être essentiellement question des relations bilatérales et de l’évolution de la situation au Sahel.

Critiques

Les deux hommes, qui ne se sont jamais rencontrés, ont déjà eu un échange téléphonique en juillet sur le sujet. Mais certains diplomates français critiquent la médiation de Blaise Compaoré, jugé trop personnelle, dans le cadre de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Il s’agira pour les deux hommes d’harmoniser leurs visions afin de restaurer la paix et la sécurité dans la région.

Le président burkinabè recevra ensuite à sa résidence de La Celle-Saint-Cloud à l’Ouest de Paris, Vincent Bolloré, patron du groupe du même nom très présent dans les activités portuaires, l’agro-industrie et la communication en Afrique. Mercredi, Compaoré aura plusieurs entretiens avec la presse française avant d’avoir la visite en milieu d’après-midi, toujours à La Celle-Saint-Cloud, d’une vieille connaissance en la personne de l’ex-président français, Nicolas Sarkozy.

Michel Rocard aussi

Compaoré et Sarkozy ont entretenu de bonnes relations durant le mandat de l’ex-président français. Ils ont notamment collaboré très étroitement lors de la crise postélectorale ivoirienne pour installer Alassane Ouattara au pouvoir.

En fin de journée, le chef de l’État rencontrera les délégués du conseil supérieur des Burkinabè en France. Enfin, jeudi 20 septembre, il aura dans la matinée deux derniers entretiens avec les dirigeants d’Alcatel et Michel Rocard, l’ancien Premier ministre socialiste au tropisme africain bien connu.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

Burkina : Fespaco'mme les autres

Burkina : Fespaco'mme les autres

Malgré le changement de régime au Burkina et la menace Ebola, le prestigieux festival panafricain aura bien lieu. Avec quelques changements au programme.[...]

Burkina Faso : Kafando fait machine arrière dans le dossier Sankara

Alors qu'il s'était maintes fois prononcé en faveur d'une réouverture rapide de l'enquête sur l'assassinat de Thomas Sankara, le président de transition burkinabè Michel Kafando a[...]

Burkina Faso : Djibrill Bassolé intéressé par la présidentielle ?

La perspective de l'élection présidentielle burkinabè, programmée pour le 11 octobre, aiguise les appétits.[...]

Burkina : les élections présidentielle et législatives auront lieu le 11 octobre

Le président Michel Kafando, s'exprimant devant la presse jeudi à Ouagadougou, a annoncé que les élections présidentielle et législatives se tiendraient le dimanche 11 octobre.[...]

CAN 2015 : le Burkina Faso au bord du gouffre

Les Étalons des frères Traoré n'ont pas réussi à marquer face à la Guinée équatoriale (0-0), malgré un déluge d'occasions. Le vice-champion d'Afrique ne[...]

Burkina : un successeur pour Moumouni Dieguimdé, ancien ministre des Infrastructures contraint à la démission

Daouda Traoré, un ingénieur des travaux publics, a été nommé mercredi ministre des Infrastructures en remplacement de Moumouni Dieguimdé, contraint de à la démission[...]

Mgr Judes Bicaba, évêque burkinabè : "Après un incendie, les braises ne s'éteignent pas tout de suite"

Monseigneur Judes Bicaba préside depuis 2005 le diocèse de Dégoudou dans le nord du Burkina Faso. Il revient pour Jeune Afrique sur les évènements des 16 au 18 janvier au Niger, où 45[...]

Danse : Nuit blanche à Ouagadougou de Serge Aimé Coulibaly

Présenté à Paris du 14 au 17 janvier, le spectacle prémonitoire et engagé de Serge Aimé Coulibaly devrait bientôt tourner en France et en Europe. Chorégraphie[...]

Pierre-Emerick Aubameyang met le Gabon en orbite

L'attaquant gabonais a brillé samedi en offrant au Gabon sa première victoire lors de cette CAN 2015 face au Burkina Faso (2-0).[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120918163145 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120918163145 from 172.16.0.100