Extension Factory Builder
18/09/2012 à 08:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La presse ivoirienne, foncièrement partisane, est divisée en deux camps opposés. La presse ivoirienne, foncièrement partisane, est divisée en deux camps opposés. © AFP

Lundi 17 septembre, le Conseil national de la presse (CNP) a décidé de lever la suspension de parution qui frappait depuis cinq jours l'ensemble de la presse pro-Gbagbo. Mais la méfiance demeure entière entre les médias de l'opposition ivoirienne et le pouvoir d'Alassane Ouattara.

La décision prise le 12 septembre par le Conseil national de la presse (CNP) de suspendre tous les quotidiens pro-Gbagbo pendant une durée d’une à deux semaines a été levée provisoirement, lundi 17 septembre au soir. « Nous avons décidé de suspendre la sanction qui frappait ces journaux, dans le cadre des médiations en cours avec le Groupement des éditeurs de presse de Côte d'Ivoire (patronat) et la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR) », a déclaré le président du CNP, Raphaël Lakpé, qui dit vouloir « donner une chance à ces médiations, afin de voir quels sont les engagements que les responsables des journaux sanctionnés ont pris et les garanties qu'ils les respecteront »

Ladite suspension  avait été jugée partiale par de nombreux observateurs, diplomates et associations de défense des droits de l’homme, dans la mesure où elle était très longue (jusqu’à douze parutions, du jamais vu en Côte d’Ivoire), du fait aussi que M. Lakpé n’est pas réputé être une personnalité indépendante du pouvoir (il a travaillé pour un journal pro-Ouattara, Le Patriote), et enfin car les faits reprochés aux intéressés paraissaient mineurs.

"Tentative de falsification"

Les six journaux concernés avaient notamment été accusés par le CNP d’avoir des pratiques « de nature à faire perdurer la crise postélectorale », car ils avaient publié en quatrième de couverture des photographies d’anciens ministres de Laurent Gbagbo, avec des légendes mentionnant les intitulés de leurs postes, alors que Ouattara avait décrété en avril 2011 nul et non avenu le gouvernement nommé par son rival pendant la crise postélectorale.

Réagissant à la décision du CNP dans un communiqué, les quotidiens pro-Gbagbo se sont félicités de la « victoire de la vérité sur la tentative de falsification de l'histoire de la Côte d'Ivoire ». Ils avaient reçu le soutien non partisan de l’ONG Reporters Sans Frontières, qui, le 12 septembre, avait appelé « le CNP et son président Raphael Lakpé à de la retenue. Car, si les emprisonnements ne sont plus une menace, les journalistes doivent faire face aux interdictions de parution à sens unique du CNP. »

Écueils futurs

Bert Koenders, le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Côte d'Ivoire, a également salué dans un communiqué la décision du CNP qu'il a jugée « de nature à contribuer à la création d’un environnement propice au dialogue républicain. »

Mais le fond de l’affaire n’est pas définitivement réglé pour autant. Dans leur communiqué, les journaux pro-Gbagbo se réjouissent de pouvoir désigner les personnalités pro-Gbagbo par leurs titres d'ancien Premier ministre (comme Gilbert Aké N'Gbo) ou d'anciens ministres. Or le CNP estime de son côté avoir reçu l'assurance que les manquements, objets de la sanction, seront corrigés. Ce qui pourrait créer de nouvelles difficultés.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

L'audiovisuel ivoirien attend beaucoup de la chaîne A+

L'audiovisuel ivoirien attend beaucoup de la chaîne A+

La nouvelle chaîne satellitaire de Canal+ mise sur les séries africaines. Une bonne nouvelle pour les producteurs d'Abidjan, qui manquent de financements comme de canaux de diffusion.[...]

CAN 2015 : la Côte d'Ivoire qualifiée, tirage au sort entre la Guinée et le Mali !

La Côte d'Ivoire s'est qualifiée pour les quarts de finale en battant le Cameroun mercredi (1-0), mais dans l'autre match du groupe D la Guinée et le Mali ont encore fait un nul (1-1) et seront[...]

Côte d'Ivoire : important dispositif sécuritaire pour lutter contre les enlèvements d'enfants

Le gouvernement  ivoirien n'a pas attendu longtemps pour tirer la sonnette d'alarme sur le phénomène récurent d'enlèvements d'enfants dans le pays depuis quelques mois.[...]

Cameroun-Côte d'Ivoire : Hervé Renard et Volker Finker, deux entraîneurs sous pression

Avant le choc décisif pour la qualification en quarts de finale entre le Cameroun et la Côte d'Ivoire à 19 heures ce mercredi, Hervé Renard et Volker Finke sont dos au mur. Zoom sur leur[...]

Côte d'Ivoire : le "miracle" économique à l'épreuve

Croissance impressionnante, construction à tout va, climat des affaires assaini... La Côte d'Ivoire fait des progrès considérables depuis la crise de 2010. Mais tout le monde n'en profite pas.[...]

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui[...]

La malédiction de la CAN 2015 frappe le Mali

La Côte d'Ivoire a égalisé en toute fin de match face au Mali (1-1) après avoir pris tous les risques. Les deux équipes sont au coude à coude dans un groupe qui n'a accouché que de[...]

Côte d'Ivoire : souvenirs du dernier maire d'Abidjan

À 81 ans, Ernest N'Koumo Mobio est toujours épris de sa ville, dont un tableau orne le hall de sa résidence des Deux-Plateaux, à Cocody. Il confie à Jeune Afrique quelques souvenirs de[...]

Côte d'Ivoire : voisins, voisines abidjanais

Ils gagnent leur vie, mais simplement. Ils se croisent chaque jour dans les quartiers modestes ou huppés de Cocody. Rencontre avec Mariette, Éric, Isaac et Franck. Leur quotidien, leurs rêves, leurs[...]

Exclusif : Pourquoi le tribunal d'Abidjan a lourdement condamné Ecobank

Jeune Afrique révèle le contenu de la décision du Tribunal de commerce d'Abidjan ayant mené à la condamnation du groupe Ecobank, du sud-africain PIC et de Daniel Matjila à payer 7,5[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120918075800 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120918075800 from 172.16.0.100