Extension Factory Builder
17/09/2012 à 18:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture d'écran de la détruction d'un mausolée à Tombouctou, le 1er juillet 2012. Capture d'écran de la détruction d'un mausolée à Tombouctou, le 1er juillet 2012. © AFP

Les djihadistes du Nord-Mali ont encore frappé. Après les mausolées de Tombouctou, c'est le tombeau d'un saint de la communauté kounta qui a été la cible de leur fureur destructrice, samedi 15 septembre au nord de Gao.

Certains tournent des films insultant le Prophète et la communauté musulmane tandis que d’autre profanent des tombeaux soufis… au nom de leur religion. Les mêmes sortiraient-ils dans la rue pour dénoncer ce genre de destruction si elles étaient commises par des chrétiens ? Nul ne le sait, mais une chose est sûre : c’est avec des « marteaux, des pioches » qu’une douzaine de djihadistes, selon des sources concordantes, sont arrivés samedi 15 septembre sur le site du mausolée de Cheik El Kébir, à 330 kilomètres au nord de Gao. Avant d’entreprendre de le démolir méticuleusement.

« Aujourd'hui [lundi, NDLR] à Gao, les islamistes se sont vanté d'avoir détruit le mausolée de l'érudit Cheikh El Kébir. Ils ont affirmé avoir cassé le mausolée samedi. C'est un crime », a déclaré un notable de la ville de Gao, sous couvert de l'anonymat.

Mausolée de la communauté des Kountas

Selon plusieurs sources, dont un élu de la région, l’exaction a été commise par des hommes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao). « Le mausolée de Cheik El kébir a été détruit au nord de Gao. C'est vrai. Les islamistes ont confirmé ça. Il y a un autre mausolée qu'ils vont bientôt détruire », a affirmé de son côté Oumar Ould Gaddy, un ressortissant de la localité de Gao, réputé très proche du Mujao.

Le mausolée était très important pour les Kountas, considérés comme la communauté maraboutique des arabes sahéliens, présents notamment au Mali, en Algérie, en Mauritanie et au Niger.

Cette destruction suit celle de plusieurs autres mausolées de saints musulmans, à Tombouctou (nord-ouest), ville classée patrimoine mondial en péril par l’Unesco.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Moussa Mara : 'Il n'y aura pas de prime à l'impunité' au Mali

Moussa Mara : "Il n'y aura pas de prime à l'impunité" au Mali

Les priorités du Premier ministre malien, Moussa Mara ? La réforme territoriale, la reprise de l'aide du FMI et les négociations avec les groupes armés. Un domaine où il joue la carte de [...]

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

Le 18 septembre, cinq Casques bleus tchadiens de la Minusma ont été tués au passage de leur véhicule sur un engin explosif dans les environs d'Aguelhok. C'est la troisième attaque[...]

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Quelques semaines avant le début du hajj, l'Afrique de l'Ouest est parée pour ce grand pélerinage.[...]

Mali : grand nettoyage à Bamako

Pour revenir dans les bonnes grâces du FMI après plusieurs impairs difficilement justifiables, le Mali met les bouchées doubles pour sanctionner les fonctionnaires indélicats.[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Terrorisme au Mali : identification de Meherig Djafar, le coup de pouce d'Interpol

La récente identification au Mali du jihadiste algérien Meherig Djafar démontre l'importance de la technologie dans la lutte contre le terrorisme.[...]

À Bamako, plusieurs milliers de manifestants disent non à la partition du Mali

Entre deux et trois milles personnes ont défilé jeudi à Bamako pour dénoncer toute velléité de partition du Mali.[...]

Christian Josz (FMI) : "Notre mission au Mali a été un grand succès"

Du 12 au 25 septembre, une mission du Fonds monétaire international a séjourné à Bamako pour faire la lumière sur un marché de 69 milliards de F CFA passé de gré à[...]

Mali - Ousmane Diarra : "Les jihadistes instrumentalisent la pureté de l'enfant"

Dans son troisième roman, La Route des clameurs, le conteur malien revient sur la terreur qui s'est abattue sur son pays. Et dissèque comment la folie s'est emparée des hommes.[...]

Suspense et morosité

L'enthousiasme qui avait saisi les acteurs économiques maliens après le sommet de Bruxelles, en mai 2013, au cours duquel une aide internationale de 4 milliards de dollars (3,25 milliards[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers