Extension Factory Builder
15/09/2012 à 14:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Visé par un mandat d'arrêt international, Le Floch-Prigent n'a pas été très discret à Abidjan. Visé par un mandat d'arrêt international, Le Floch-Prigent n'a pas été très discret à Abidjan. © AFP

L'ancien PDG d'Elf, Loïk Le Floch-Prigent, a été arrêté à l'aéroport d'Abidjan, vendredi 14 septembre au soir. Vraisemblablement dans le cadre d'un mandat d'arrêt lancé contre lui par la justice togolaise, qui le soupçonne de complicité dans une sombre affaire d'escroquerie.

Selon l’un de ses collaborateurs, Loïk Le Floch-Prigent a été arrêté, vendredi 14 septembre au soir à Abidjan, alors qu’il s’apprêtait à embarquer sur un vol d’Air France. Il se trouve depuis au siège de la police judiciaire de la capitale économique ivoirienne.

Son arrestation découle très vraisemblablement du mandat d’arrêt d’Interpol, lancé contre lui dans le cadre d'une affaire d’escroquerie qui a déjà entraîné l’arrestation et l’inculpation à Lomé de l’ancien ministre togolais Pascal Bodjona.

Il est possible aussi que les autorités ivoiriennes et togolaises aient été agacées du manque de discrétion de Loïk Le Floch-Prigent, qui donnait vendredi une séance de dédicaces dans une librairie d’Abidjan pour son roman Granit Rosse.

Le Floch-Prigent "dément toute implication"

Contacté par Jeune Afrique peu avant son arrestation, l’ancien PDG d'Elf a tenu à « démentir toute implication » dans l’affaire Bodjona, dont le scénario est typique d'une arnaque « à la nigériane ». En mars 2008, dans un hôtel de Dubaï, un jeune Nigérian implore un homme d’affairs émirati, Abass Al Youssef, d'aider sa mère à récupérer 275 millions de dollars bloqués dans les coffres d'une banque togolaise, en les transférant sur son propre compte, moyennant commission.

Faux documents d'identité à l'appui, la « mère » est présentée comme étant la veuve de feu le président ivoirien Robert Gueï et l'héritière de son trésor de guerre. Abass Al Youssef mord à l'hameçon et se précipite à Lomé, où il est accueilli au bas de la passerelle de son avion privé par un dénommé Bertin Agba, qui se dit ministre de l'Intérieur - un poste inexistant au Togo.

Employé d'Abass Al Youssef

Pascal Bodjona leur a-t-il permis de rencontrer le chef de l'État ? Toujours est-il que l'Émirati - reçu à dîner chez Bodjona - a décroché un rendez-vous avec Faure Gnassingbé. Au cours de l'entretien, ainsi qu'on le lui avait recommandé, il n'a parlé que d'investissement dans l'exploration pétrolière. Il faut dire qu'Abass Al Youssef est propriétaire d'une entreprise pétrolière qui emploie Loïk Le Floch-Prigent comme conseiller. Cadeaux, voyages en avions spéciaux et frais divers... Mis en confiance, Abass Al Youssef ne regarde pas à la dépense - au profit de ses accompagnateurs - en attendant de voir l'affaire aboutir. Il aurait finalement été délesté de 48 millions de dollars.

Puis la vérité éclate, la justice est saisie et, le 7 mars dernier, Bertin Agba est écroué. Loïk Le Floch-Prigent, qu'Abass Al Youssef soupçonne de complicité, fait pour sa part l'objet d'un mandat d'arrêt international délivré par un juge de Lomé. Quant à Pascal Bodjona, ses avocats - dont Me Zeus Ajavon, coordinateur du Collectif sauvons le Togo, et Me Dodji Apévon, son homologue au sein de la coalition Arc-en-Ciel - le disent évidemment innocent.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Côte d'Ivoire : Didier Drogba de retour en sélection ?

Deux conseillers du président Alassane Ouattara travaillent actuellement au retour de Didier Drogba en sélection nationale. Pas sûr que l'attaquant star de Chelsea accepte de rempiler avec les[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Le Marocain Karim Tazi veut installer deux usines à Abidjan

 Le groupe Tazi va construire deux usines à Abdijan dans le secteur de la literie et du plastique. Le tout pour un investissement de 15 millions d'euros et un démarrage effectif de la production prévu[...]

Côte d'Ivoire : quand Ouattara recadre ses ministres sur les frais de déplacement à l'étranger

Les derniers déplacements aux États-Unis d'une délégation gouvernementale a suscité l'ire du président Alassane Ouattara.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers