Extension Factory Builder
15/09/2012 à 14:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Visé par un mandat d'arrêt international, Le Floch-Prigent n'a pas été très discret à Abidjan. Visé par un mandat d'arrêt international, Le Floch-Prigent n'a pas été très discret à Abidjan. © AFP

L'ancien PDG d'Elf, Loïk Le Floch-Prigent, a été arrêté à l'aéroport d'Abidjan, vendredi 14 septembre au soir. Vraisemblablement dans le cadre d'un mandat d'arrêt lancé contre lui par la justice togolaise, qui le soupçonne de complicité dans une sombre affaire d'escroquerie.

Selon l’un de ses collaborateurs, Loïk Le Floch-Prigent a été arrêté, vendredi 14 septembre au soir à Abidjan, alors qu’il s’apprêtait à embarquer sur un vol d’Air France. Il se trouve depuis au siège de la police judiciaire de la capitale économique ivoirienne.

Son arrestation découle très vraisemblablement du mandat d’arrêt d’Interpol, lancé contre lui dans le cadre d'une affaire d’escroquerie qui a déjà entraîné l’arrestation et l’inculpation à Lomé de l’ancien ministre togolais Pascal Bodjona.

Il est possible aussi que les autorités ivoiriennes et togolaises aient été agacées du manque de discrétion de Loïk Le Floch-Prigent, qui donnait vendredi une séance de dédicaces dans une librairie d’Abidjan pour son roman Granit Rosse.

Le Floch-Prigent "dément toute implication"

Contacté par Jeune Afrique peu avant son arrestation, l’ancien PDG d'Elf a tenu à « démentir toute implication » dans l’affaire Bodjona, dont le scénario est typique d'une arnaque « à la nigériane ». En mars 2008, dans un hôtel de Dubaï, un jeune Nigérian implore un homme d’affairs émirati, Abass Al Youssef, d'aider sa mère à récupérer 275 millions de dollars bloqués dans les coffres d'une banque togolaise, en les transférant sur son propre compte, moyennant commission.

Faux documents d'identité à l'appui, la « mère » est présentée comme étant la veuve de feu le président ivoirien Robert Gueï et l'héritière de son trésor de guerre. Abass Al Youssef mord à l'hameçon et se précipite à Lomé, où il est accueilli au bas de la passerelle de son avion privé par un dénommé Bertin Agba, qui se dit ministre de l'Intérieur - un poste inexistant au Togo.

Employé d'Abass Al Youssef

Pascal Bodjona leur a-t-il permis de rencontrer le chef de l'État ? Toujours est-il que l'Émirati - reçu à dîner chez Bodjona - a décroché un rendez-vous avec Faure Gnassingbé. Au cours de l'entretien, ainsi qu'on le lui avait recommandé, il n'a parlé que d'investissement dans l'exploration pétrolière. Il faut dire qu'Abass Al Youssef est propriétaire d'une entreprise pétrolière qui emploie Loïk Le Floch-Prigent comme conseiller. Cadeaux, voyages en avions spéciaux et frais divers... Mis en confiance, Abass Al Youssef ne regarde pas à la dépense - au profit de ses accompagnateurs - en attendant de voir l'affaire aboutir. Il aurait finalement été délesté de 48 millions de dollars.

Puis la vérité éclate, la justice est saisie et, le 7 mars dernier, Bertin Agba est écroué. Loïk Le Floch-Prigent, qu'Abass Al Youssef soupçonne de complicité, fait pour sa part l'objet d'un mandat d'arrêt international délivré par un juge de Lomé. Quant à Pascal Bodjona, ses avocats - dont Me Zeus Ajavon, coordinateur du Collectif sauvons le Togo, et Me Dodji Apévon, son homologue au sein de la coalition Arc-en-Ciel - le disent évidemment innocent.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

L'examen de 60 contrats publics accordés entre 2011 et 2013 montre que dans 95 % des cas les motifs avancés pour justifier que ces marchés soient passés de gré à gré ne sont pas fon[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

L'anniversaire de la BAD à Abidjan reporté ?

Prévu pour début novembre dans la capitale économique de la Côte d'Ivoire, le 50e anniversaire de la Banque africaine de développement pourrait être reporté. En cause :[...]

Côte d'Ivoire : Bédié annonce son ralliement à Ouattara pour la présidentielle de 2015

Le leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a annoncé ce mercredi lors d’un meeting tenu dans son fief à Daoukro le ralliement de sa formation[...]

Côte d'Ivoire : Youssouf Bakayoko, un diplomate peu consensuel

La reconduction à la tête de la Commission électorale indépendante de Youssouf Bakayoko n'est pas du goût de tous. Et pour cause : il occupait déjà ce poste lors de la[...]

Côte d'Ivoire : "L'Afterwork" de Radio Nostalgie ou les Guignols de l'info

Imitant les chefs d'État africains, les trublions ivoiriens de la quotidienne L'Afterwork sur Radio Nostalgie passent en revue l'actualité du continent. Rendez-vous le 15 septembre pour la[...]

Côte d'Ivoire : Amara Essy, le recours du PDCI pour la présidentielle ?

Plusieurs dirigeants du PDCI cherchent un candidat de consensus dans leurs rangs pour éviter une candidature unique avec le RDR à la présidentielle de 2015. Leur choix s'est porté sur Amara Essy.[...]

Côte d'Ivoire : le japonais Mitsubishi investit dans un champ pétrolier offshore

La maison de commerce japonaise Mitsubishi Corporation a racheté plus d'un tiers (20 % du total) des parts détenues par l'américain Anadarko dans le champ pétrolifère offshore CI-103 au large des[...]

Du changement chez Bolloré en Côte d'Ivoire

Abidjan Terminal, société détenue en commun par le groupe Bolloré Africa Logistics (BAL, 60 %) et Maersk (40 %), a changé de direction. Décryptage.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex