Extension Factory Builder
14/09/2012 à 12:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai le 21 août 2012 à Harare. Le Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai le 21 août 2012 à Harare. © Jekesai Njikizana/AFP/Archive

Alors qu'il compte se remarier samedi 15 septembre, le Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai fait face à trois plaintes judiciaires, déposées par d'anciennes fiancées, ou supposées telles. Leur objectif : empêcher la noce. Et, si possible, s'enrichir.

La situation est coquace et, contrairement aux apparences, elle comporte vraisemblablement de forts relents politiques. Le Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai, 60 ans, souhaite se remarier, sa première femme étant décédée dans un accident de voiture en mars 2009. Les noces ont été fixées au samedi 15 septembre. L’heureuse élue s’appelle Elizabeth Macheka, elle a 35 ans. Jusque là, tout va bien.

Mais à l’avant-veille de du mariage, en l’espace de 24 heures, trois plaintes ont été subitement déposées contre Tsvangirai par d’ex-fiancées ou supposées telles. Qui ont toutes pour objectif de faire interdire les noces. « Il est évident que ce ne sont pas des plaintes normales. Quoi qu'il en soit, les avocats du Premier ministre leur ont fait opposition », a précisé le porte-parole de ce dernier, Luke Tamborinyoka, qui s’est empressé de dénoncer une campagne visant à ternir l'image du Premier ministre.

La justice zimbabwéenne a déjà débouté une première plainte, déposée par Locadia Karimatsenga Tembo, dont Tsvangirai s'était séparé en novembre 2011. On ne sait si la dot traditionnelle, la lobola, avait été versée à la belle-famille, mais il avait rompu de manière spectaculaire en indiquant publiquement que sa relation était « irrémédiablement endommagée », sans doute pour des raisons d’incompatibilité d’humeur politique.

Morgan Tsvangirai et sa future femme, Elizabeth Macheka.

© DR

Pension alimentaire

Aujourd’hui, Locadia Karimatsenga Tembo réclame une pension alimentaire de 15 000 dollars et ne compte pas lâcher l’affaire. Ses avocats ont annoncé leur intention de faire appel.
Jeudi, c’était au tour d’une Sud-Africaine, Nosipho Regina Shulubane, de déposer une plainte similaire. « Nous sommes encore très amoureux, et c'est pourquoi je m'élève contre l'autorisation donnée au mariage », a écrit la plaignante dans les documents transmis à la justice. « En février 2011, Morgan m'avait demandé de l'épouser et il avait dit qu'il voulait se marier avec moi au Zimbabwe », a-t-elle prétendu.

« Cette plainte tente à tort de faire croire que la plaignante était fiancée avec le Premier ministre Tsvangirai. C'est faux », a réagi le porte-parole du Premier ministre.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Zimbabwe

Zimbabwe : Mick Pearce et l'observation des termites

Zimbabwe : Mick Pearce et l'observation des termites

Et si les termites avaient beaucoup à nous apprendre ? Ce n'est en tout cas pas Mick Pearce qui dira le contraire ! Cet architecte né à Harare en juin 1938 et diplômé de l'Architectur[...]

Zimbabwe : des manifestants de l'opposition violemment réprimés par la police

La police zimbabwéenne a une fois de plus réprimé à coups de matraques une manifestation de l’opposition contre le chômage mercredi 27 août, procédant à une douzaine[...]

La vie devant elle

Avec son style enlevé et ses trouvailles littéraires, NoViolet Bulawayo montre le monde tel qu'il va (plutôt mal) à travers les yeux d'une enfant.[...]

Les papys font de la résistance

Gérontocratie ? Les vétérans de la politique africaine n’entendent pas quitter la scène. En particulier les quatre mousquetaires Abdelaziz Bouteflika, Abdoulaye Wade, Robert Mugabe et Paul Biya.[...]

Zimbabwe : la guerre ouverte au sein de l'opposition s'intensifie

La guerre ouverte au sein du principal parti d'opposition zimbabwéen, le MDC, s'est intensifiée samedi, plusieurs ténors du parti votant la suspension du leader national Morgan Tsvangirai pour violences et [...]

Zimbabwe : Mugabe assure avoir réduit son salaire mensuel à 4 000 dollars

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a réduit son salaire mensuel à 4 000 dollars (environ 2 800 euros) en raison de la crise économique qui touche son pays.[...]

Zimbabwe : Mugabe critique l'"absurdité homosexuelle" de l'Europe

Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, s'en est pris vendredi à "l'absurdité homosexuelle" de l'Europe, condamnant le refus de ses dirigeants d'accepter son pouvoir, dans son dernier[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Sommet UE-Afrique : ils ont soutenu Grace Mugabe et ne sont pas venus

En réponse au refus des autorités belges de délivrer un visa à Grace Mugabe, quatre chef d'État d'Afrique australe n'ont pas fait le déplacement à Bruxelles pour le sommet[...]

Le Zimbabwe boycotte le sommet UE-Afrique la semaine prochaine

Le Zimbabwe boycottera le 4ème sommet Union européenne-Afrique à Bruxelles mercredi et jeudi prochains après le refus de l'UE d'accorder un visa à l'épouse du chef de l'Etat Robert[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex