Extension Factory Builder
14/09/2012 à 10:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestation de journalistes tunisiens, le 22 août 2012 à Tunis. Manifestation de journalistes tunisiens, le 22 août 2012 à Tunis. © AFP

Le directeur du groupe de presse Dar Assabah, Lotfi Touati, est accusé d'avoir volontairement renversé un de ses journalistes, Khalil Hannechi, jeudi 13 septembre à Tunis.  

L'affaire risque d'aggraver un peu plus les tensions entre le pouvoir et les médias tunisiens. Le 13 septembre, le directeur du groupe de presse Dar Assabah, Lotfi Touati, en conflit ouvert avec ses rédactions, a percuté en voiture un de ses journalistes. Un témoin assure que le reporter, qui ne souffrirait pas de blessures graves, a été fauché à dessein.

« Nous avons été informés d'un accident de la circulation impliquant le directeur (Lotfi Touati) du (groupe) Dar Assabah et un journaliste. Nous avons deux versions contradictoires », a indiqué le porte-parole du ministère, Khaled Tarrouche. « Selon le conducteur, le journaliste a fait exprès de se jeter devant sa voiture et le journaliste affirme qu'il a été heurté volontairement », a-t-il poursuivi, précisant qu'une enquête était en cours.

Rafik Abdallah, un collègue de la victime et témoin des faits, a lui accusé M. Touati d'avoir percuté à dessein le journaliste Khalil Hannechi et de l'avoir traîné sur plusieurs dizaines de mètres. « Khalil Hannechi a demandé à parler avec Lotfi Touati qui était dans sa voiture. Il a refusé catégoriquement, a fait un "démarrage américain" et a roulé avec (le journaliste) sur son capot sur deux cents mètres », a raconté M. Abdallah.

« Il a ensuite freiné brusquement, (M. Hannechi) est tombé et a été touché à la tête », a-t-il poursuivi, ajoutant que le journaliste du quotidien arabophone Assabah avait été hospitalisé. De son côté, la responsable syndicale au sein du groupe de presse Dar Assabah, Sana Farhat, a dénoncé un acte criminel.

Ennahdha dans le viseur

D'après un autre collègue de la victime, Jamel Ferchichi, présent à l'hôpital, M. Hannechi est en état de choc mais les médecins se sont voulus rassurants sur son état de santé, attendant des résultats d'examens plus approfondis.

L' Association des jeunes journalistes dont Khalil Hannechi est membre a dénoncé une tentative de meurtre, réclamé des poursuites judicaires et estimé que le gouvernement dominé par les islamistes d'Ennahdha était aussi responsable. « Le gouvernement assume la responsabilité de ce qui est arrivé à notre collègue et a la responsabilité de protéger tous les journalistes contre toute agression », a indiqué l'association dans un communiqué.

Le groupe de presse Dar Assabah publie les quotidiens Assabah (en arabe) et Le Temps (en français). Ces rédactions luttent depuis août contre l'arrivée de M. Touati, qui a été nommé par le gouvernement dominé par Ennahdha.

Ennahdha est accusé par les rédactions de plusieurs médias publics de chercher à contrôler leur ligne éditorial par le biais des nominations de nouveaux directeurs, dont certains ont servi le régime déchu de Zine El Abidine Ben Ali. Le groupe de presse Dar Assabah était contrôlé jusqu'à la révolution par Sakhr El Materi, gendre du président déchu.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : ouvertures des bureaux de vote pour les législatives

Tunisie : ouvertures des bureaux de vote pour les législatives

Les bureaux de vote de Tunisie ont ouvert leurs portes dimanche à 6 heures (temps universel) pour les premières législatives depuis la révolution de 2011.[...]

La Tunisie à la veille d'élections cruciales

La Tunisie était engagée samedi dans les derniers préparatifs pour ses premières législatives depuis la révolution de 2011, un scrutin crucial pour lequel un vaste dispositif de[...]

France : les ressortissants tunisiens de France votent pour les législatives

Les ressortissants tunisiens de France se sont présentés aux urnes vendredi afin d’élire dix députés de l’Assemblée du peuple à l’occasion des élections[...]

Tunisie : la campagne pour les législatives touche à sa fin

Dernier jour de campagne des législatives en Tunisie. En attendant la confirmation, ou pas, de la bipolarisation du paysage politique tunisien par les urnes, retour sur le terrain avec deux figures de Nidaa Tounes et[...]

Tunisie : six personnes, dont cinq femmes, tuées dans l'assaut contre la maison assiégée

Six personnes, dont cinq femmes, ont été tuées dans l'assaut contre la maison assiégée à Oued Ellil, dans la banlieue de Tunis. La police tunisienne avait auparavant lancé un[...]

Tunisie : le printemps des dircoms

Avec l'avènement des élections libres et pluralistes, plus aucun homme politique tunisien ne conçoit de faire campagne sans le concours d'une armée de communicants.[...]

Tunisie : la police va lancer un ultimatum aux hommes retranchés à Oued Ellil

La situation pourrait rapidement évoluer en Tunisie pour les hommes armés retranchés dans une maison de Oued Ellil, dans la banlieue de Tunis. La police tunisienne va en effet lancer un ultimatum et donnera [...]

Tunisie : tension sécuritaire à trois jours des législatives

Alors que des hommes armés sont toujours retranchés dans une maison d'une banlieue de Tunis, l'activité d'éléments jihadistes  fait monter la tension sécuritaire de plusieurs crans[...]

Tunisie : un policier tué lors d'affrontements entre la police et un groupe terroriste près de Tunis

Oued Ellil, une localité à 70 km de Tunis, est le théâtre d'échanges de tirs entre les forces de l'ordre et des éléments terroristes. Un policier a été tué.[...]

Tunisie : un ex-ministre de Ben Ali à Carthage ?

Caciques de l'ancien régime ou membres éphémères de l'équipe gouvernementale du président déchu, ils ont décidé de briguer la magistrature suprême le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers