Extension Factory Builder
13/09/2012 à 13:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 Un homme achète un journal, le 3 mai 2005 à Abidjan. Un homme achète un journal, le 3 mai 2005 à Abidjan. © Kambou Sia/AFP

Le Conseil national de la presse ivoirienne (CNP) a décidé la suspension pour six ou douze publications de six quotidiens pro-Gbagbo. Il leur est reproché d'avoir mentionné dans des légendes photos les intitulés des postes occupés par des ministres pro-Gbagbo, pendant la crise postélectorale de 2010-2011. Explications.

Du jamais vu. La durée de la suspension des six quotidiens pro-Gbagbo - décision rendue publique par le Conseil national de la presse (CNP), jeudi 13 septembre - est exceptionnelle. Elle va d’une à deux semaines, selon les cas et concerne les quotidiens Le Temps, Aujourd'hui, Le Nouveau Courrier, Lg Info, Le Quotidien d'Abidjan et L'Alternative. Quant à Notre Voie, le journal du Front populaire ivoirien (FPI, de Laurent Gbagbo), il avait déjà été suspendu par le CNP jusqu'à samedi 15 septembre.

Leur faute ? Avoir publié en quatrième de couverture des photographies représentant Laurent Gbagbo et ses proches emprisonnés. Mais ce sont surtout les légendes qui posent problème : elles mentionnent les postes ministériels occupés par certaines de ces personnalités, pendant la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011. Et notamment que Gilbert Aké N'Gbo a été le Premier ministre de Laurent Gbagbo.

Attitude nocive à la réconciliation nationale

Or les nominations de ces responsables au gouvernement, qui datent du 6 décembre 2010, ont été déclarées nulles et non avenues par une ordonnance de Alassane Ouattara, en avril 2011. Le CNP a donc estimé que les journaux adoptaient une attitude nuisant à la réconciliation nationale, en entretenant la thèse de l'existence de deux gouvernements en Côte d'Ivoire pendant la crise.

L'organe de régulation de la presse écrite ivoirienne condamne les quotidiens de l'opposition à une suspension de six parutions, et même à douze parutions pour L'Alternative, paru pour la première fois samedi dernier et qu'il estime être une reconstitution illicite de Notre Voie.

Le journal « a un ours publication identique à celui de Notre Voie avec la même équipe rédactionnelle, le même site internet et la même adresse email », affirme le CNP. Qui est dirigé depuis peu par Raphaël Lakpe, l'ancien médiateur du quotidien Le Patriote, un journal pro-Ouattara dont le fondateur n'est autre que l'actuel ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à Johannesbu[...]

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara renforce le contrôle des fonds publics

Le gouvernement ivoirien poursuit son action contre les détournements de fonds publics. En Conseil des ministres, le président Alassane Ouattara a signé un projet de décret élargissant les[...]

Côte d'Ivoire : la CPI rejette la demande de Laurent Gbagbo d'assister aux obsèques de sa mère

La chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu sa décision, mercredi : Laurent Gbagbo ne sera pas autorisé à assister aux funérailles de sa mère en[...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Ggagbo aura-t-il lieu ?

Le procès de Simone Gbagbo et de ses 82 coaccusés devait s'ouvrir le 22 octobre, mais il a été reporté sine die. Manque de préparation de la justice ivoirienne ?[...]

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers