Extension Factory Builder
13/09/2012 à 13:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 Un homme achète un journal, le 3 mai 2005 à Abidjan. Un homme achète un journal, le 3 mai 2005 à Abidjan. © Kambou Sia/AFP

Le Conseil national de la presse ivoirienne (CNP) a décidé la suspension pour six ou douze publications de six quotidiens pro-Gbagbo. Il leur est reproché d'avoir mentionné dans des légendes photos les intitulés des postes occupés par des ministres pro-Gbagbo, pendant la crise postélectorale de 2010-2011. Explications.

Du jamais vu. La durée de la suspension des six quotidiens pro-Gbagbo - décision rendue publique par le Conseil national de la presse (CNP), jeudi 13 septembre - est exceptionnelle. Elle va d’une à deux semaines, selon les cas et concerne les quotidiens Le Temps, Aujourd'hui, Le Nouveau Courrier, Lg Info, Le Quotidien d'Abidjan et L'Alternative. Quant à Notre Voie, le journal du Front populaire ivoirien (FPI, de Laurent Gbagbo), il avait déjà été suspendu par le CNP jusqu'à samedi 15 septembre.

Leur faute ? Avoir publié en quatrième de couverture des photographies représentant Laurent Gbagbo et ses proches emprisonnés. Mais ce sont surtout les légendes qui posent problème : elles mentionnent les postes ministériels occupés par certaines de ces personnalités, pendant la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011. Et notamment que Gilbert Aké N'Gbo a été le Premier ministre de Laurent Gbagbo.

Attitude nocive à la réconciliation nationale

Or les nominations de ces responsables au gouvernement, qui datent du 6 décembre 2010, ont été déclarées nulles et non avenues par une ordonnance de Alassane Ouattara, en avril 2011. Le CNP a donc estimé que les journaux adoptaient une attitude nuisant à la réconciliation nationale, en entretenant la thèse de l'existence de deux gouvernements en Côte d'Ivoire pendant la crise.

L'organe de régulation de la presse écrite ivoirienne condamne les quotidiens de l'opposition à une suspension de six parutions, et même à douze parutions pour L'Alternative, paru pour la première fois samedi dernier et qu'il estime être une reconstitution illicite de Notre Voie.

Le journal « a un ours publication identique à celui de Notre Voie avec la même équipe rédactionnelle, le même site internet et la même adresse email », affirme le CNP. Qui est dirigé depuis peu par Raphaël Lakpe, l'ancien médiateur du quotidien Le Patriote, un journal pro-Ouattara dont le fondateur n'est autre que l'actuel ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Une nouvelle carte diplomatique pour la Côte d'Ivoire

Une nouvelle carte diplomatique pour la Côte d'Ivoire

D'ici à 2018, la Côte d'Ivoire devrait s'être dotée de 175 représentations diplomatiques. Résultat d'une réforme de la diplomatie à la fois ambitieuse et... économe.[...]

Livres : Houphouët par son docteur

Le médecin Edmond Bertrand publie ses carnets de souvenirs avec l'ancien président ivoirien Félix Houphouët-Boigny.[...]

NSIA-Banque nationale du Canada, "une alliance de long terme"

La Banque Nationale du Canada a confirmé le 25 mars l'information publiée une dizaine de jours plus tôt par Jeune Afrique. Elle entre au capital de l'ivoirien NSIA, prenant 20,9% des parts.[...]

Msgr Paul Siméon Ahouanan : "Les Ivoiriens doivent apprendre à se pardonner pour avancer"

Le chef de l'État ivoirien, Alassane Ouattara, a nommé le 24 mars l'archevêque métropolitain de Bouaké à la présidence de la nouvelle Commission nationale de réconciliation[...]

Côte d'Ivoire : investi par le RDR, Alassane Ouattara est officiellement candidat à sa réélection

Le président ivoirien Alassane Ouattara a été officiellement désigné dimanche candidat du Rassemblement des républicains (RDR) à l'élection présidentielle d'octobre[...]

Côte d'Ivoire : le président Ouattara désigné dimanche candidat à sa succession

Le président ivoirien Alassane Ouattara sera investi dimanche par son parti comme candidat à la présidentielle d'octobre, une élection cruciale pour ce pays qui sort d'une décennie de crise [...]

La Guinée équatoriale doit-elle craindre la menace terroriste ?

Le chef de l'État de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, a affirmé jeudi disposer d'informations suffisantes pour craindre une attaque terroriste sur son sol.[...]

Côte d'Ivoire : première sortie pour Affi

Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, a effectué mercredi sa première tournée hors de Côte d’Ivoire depuis la levée des sanctions de l’ONU[...]

Côte d'Ivoire : vers un front anti-Ouattara des frondeurs du FPI et du PDCI ?

Après un long entretien avec Abou Drahamane Sangaré, Mamadou Koulibaly, président de Liberté et démocratie pour la République (Lider), a déclaré mercredi soir qu'une[...]

Côte d'Ivoire : Simone Gbagbo, la prison, l'amnistie ou la CPI

Peu avant d'être condamnée à vingt ans de prison, l'ex-première dame de Côte d'Ivoire s'est dite prête à "pardonner", pour le bien du pays. Ouattara en fera-t-il[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120913130928 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120913130928 from 172.16.0.100