Extension Factory Builder
13/09/2012 à 13:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 Un homme achète un journal, le 3 mai 2005 à Abidjan. Un homme achète un journal, le 3 mai 2005 à Abidjan. © Kambou Sia/AFP

Le Conseil national de la presse ivoirienne (CNP) a décidé la suspension pour six ou douze publications de six quotidiens pro-Gbagbo. Il leur est reproché d'avoir mentionné dans des légendes photos les intitulés des postes occupés par des ministres pro-Gbagbo, pendant la crise postélectorale de 2010-2011. Explications.

Du jamais vu. La durée de la suspension des six quotidiens pro-Gbagbo - décision rendue publique par le Conseil national de la presse (CNP), jeudi 13 septembre - est exceptionnelle. Elle va d’une à deux semaines, selon les cas et concerne les quotidiens Le Temps, Aujourd'hui, Le Nouveau Courrier, Lg Info, Le Quotidien d'Abidjan et L'Alternative. Quant à Notre Voie, le journal du Front populaire ivoirien (FPI, de Laurent Gbagbo), il avait déjà été suspendu par le CNP jusqu'à samedi 15 septembre.

Leur faute ? Avoir publié en quatrième de couverture des photographies représentant Laurent Gbagbo et ses proches emprisonnés. Mais ce sont surtout les légendes qui posent problème : elles mentionnent les postes ministériels occupés par certaines de ces personnalités, pendant la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011. Et notamment que Gilbert Aké N'Gbo a été le Premier ministre de Laurent Gbagbo.

Attitude nocive à la réconciliation nationale

Or les nominations de ces responsables au gouvernement, qui datent du 6 décembre 2010, ont été déclarées nulles et non avenues par une ordonnance de Alassane Ouattara, en avril 2011. Le CNP a donc estimé que les journaux adoptaient une attitude nuisant à la réconciliation nationale, en entretenant la thèse de l'existence de deux gouvernements en Côte d'Ivoire pendant la crise.

L'organe de régulation de la presse écrite ivoirienne condamne les quotidiens de l'opposition à une suspension de six parutions, et même à douze parutions pour L'Alternative, paru pour la première fois samedi dernier et qu'il estime être une reconstitution illicite de Notre Voie.

Le journal « a un ours publication identique à celui de Notre Voie avec la même équipe rédactionnelle, le même site internet et la même adresse email », affirme le CNP. Qui est dirigé depuis peu par Raphaël Lakpe, l'ancien médiateur du quotidien Le Patriote, un journal pro-Ouattara dont le fondateur n'est autre que l'actuel ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Approché par Bastia (France, Ligue 1), Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, n’est plus certain de rester à la tête des Éléphants. À cause, [...]

Côte d'Ivoire : le FPI valide la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du parti

Le comité de contrôle du Front populaire ivoirien (FPI) a validé mercredi la candidature de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la présidence du parti, a appris "Jeune[...]

Armée ivoirienne : la grogne des grognards

D'anciens rebelles intégrés à l'armée, réclamant le paiement d'arriérés de solde, ont lancé un mouvement de protestation. Un message que le gouvernement a reçu[...]

Guillaume Soro : "Blaise Compaoré a évité le pire, et c'est le plus important"

L'ancien chef rebelle ivoirien a longtemps bénéficié des conseils et des largesses de son grand frère burkinabè. Aujourd'hui, Guillaume Soro réagit pour la première fois aux[...]

Côte d'Ivoire : une dizaine de pro-Gbagbo, dont 3 anciens ministres, mettent fin à leur exil au Ghana

Trois anciens ministres de Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye, Odette Sauyet et Assoa Adou, ont regagné la Côte d'Ivoire lundi avec d'autres cadres de l'ancien régime, mettant fin à un exil de quatre ans au[...]

La Côte d'Ivoire veut lever 160 milliards de F CFA

L'État ivoirien a entamé la levée de 160 milliards de F CFA (243 millions d'euros) sur le marché de l'Uemoa. Une partie de ces ressources pourrait servir à apurer la solde des militaires[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Livre : le baroud d'honneur de Robert Dulas

Barbouze : un mot que Robert Dulas déteste, mais qui lui colle à la peau. Longtemps, ce pro du renseignement a traîné ses guêtres en Afrique. Aujourd'hui, c'est dans un livre qu'il[...]

Football : la Côte d'Ivoire se qualifie pour la CAN 2015

La sélection ivoirienne de football a obtenu son billet pour la Coupe d'Afrique des nations 2015 grâce à son match nul contre le Cameroun (0-0) mercredi à Abidjan. Les Lions indomptables étaient[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces