Extension Factory Builder
13/09/2012 à 12:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Au Nigeria, les inondations frappent surtout les États de l’Adamawa et de Katsina. Au Nigeria, les inondations frappent surtout les États de l’Adamawa et de Katsina. © AFP

Le dernier bilan des inondations qui sévissent au Cameroun et au Nigeria depuis le début d'août est très lourd : 14 morts sont à déplorer dans le premier pays, 137 dans le second. Les déplacés se comptent par dizaines de milliers. La menace d’une crise alimentaire et de la résurgence du choléra plane maintenant sur les populations des deux États.

Quatorze personnes au moins ont trouvé la mort depuis le début d'août dans les inondations qui frappent le nord du Cameroun, selon l'FAP qui cite plusieurs sources concordantes, dont un bilan des autorités locales. Des milliers de Camerounais ont également dû être déplacés en raison de cette catastrophe naturelle.

Les inondations sont le résultat combinées d’une très forte pluviométrie ainsi que de l’ouverture des vannes d’un barrage à Lagdo, qui a, par ailleurs, directement causé la mort de 10 personnes au Nigeria voisin, d’après le quotidien français Le Figaro. Le journal camerounais La Nouvelle Expression souligne qu’habituellement, le Cameroun ne procède à l’ouverture des vannes qu’à la fin de septembre, mais, cette année, en raison des inondations, le barrage a rapidement été rempli et les autorités ont procédé à l'ouverture dès la fin d'août, favorisant le débordement des cours d’eau de la région.

Dans l’Extrême-nord du Cameroun, région également touchée par des inondations ces dernières semaines, 12 000 à 13 000 sinistrés sont à déplorer, même si aucune victime n’est à signaler d’après Mamadou Moustapha, un responsable local de la Croix Rouge.

Villages détruits

Dans les deux régions, l’eau a complétement détruit de nombreux villages, des campements de pêcheurs ainsi que des cultures, rapporte la presse locale. La situation demeure alarmante puisque plusieurs sources soulignent l’imminence du risque de crise alimentaire et mettent l’accent sur la probable résurgence de certaines maladies, dont le choléra, dans la région.

Le Nigéria, voisin, n’est pas épargné par les caprices des eaux, loin s’en faut. On dénombre 137 morts et 36 000 déplacés dans le pays. Dans les États de l’Adamawa et de Katsina, les pluies incessantes ont entraîné une poussée de choléra, à l’origine de huit morts au minimum et de l’hospitalisation de dizaines de personnes.

Dans un autre bilan, les responsables nigérians des urgences estiment que ce sont pas moins de 120 000 personnes qui ont dû être déplacées dans le seul État d'Adamawa.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Cameroun

Cameroun : l'armée a tué 39 combattants de Boko Haram

Cameroun : l'armée a tué 39 combattants de Boko Haram

Trente-neuf combattants du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram ont été abattus par l'armée lors de trois incursions en territoire camerounais qui ont aussi fait quatre morts parmi la popula[...]

Football : le Camerounais Samuel Eto'o élu "Boulard d'or" 2014

C'est une distinction qui manquait encore à Samuel Eto'o. Mardi, le Camerounais a été élu "Boulard d'or" par les lecteurs du quotidien "L'Équipe", devant Zlatan Ibrahimovic[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Cameroun : huit soldats et 107 islamistes de Boko Haram tués dans des combats

Huit militaires camerounais et 107 islamistes du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram ont été tués lors d'intenses combats dans l'Extrême-Nord Cameroun, près de la[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

Football : et si le Cameroun jouait mieux... sans Eto'o ?

Des retraites internationales – dont celle de Samuel Eto’o –, des joueurs qui ne sont plus convoqués, un afflux de jeunes, un sélectionneur maintenu dans ses fonctions malgré une Coupe du[...]

CAN 2015: l'Algérie et le Cap-Vert ont leur billet pour le Maroc

La quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015 a eu lieu mercredi. En voici les résultats.[...]

Religion : le Vatican reconnaît que "les homosexuels ont des dons à offrir à la communauté"

C'est un texte qui devrait faire date. Lundi, dans un résumé des travaux du synode des évêques sur la famille, le Vatican "reconnaît que les homosexuels ont des dons à offrir à[...]

Cameroun : après la libération de 27 otages, Paul Biya promet "l'éradication totale" de Boko Haram

Après la libération ce week-end de 27 otages chinois et camerounais, le président (camerounais) Paul Biya a promis, lundi, l'éradication totale du groupe islamiste nigérian Boko Haram.[...]

Cameroun : Philémon Yang arbitre pour Nexttel

Philémon Yang, le Premier ministre camerounais, joue l'arbitre du conflit qui touche la hiérarchie de Nexttel. La gestion du patron vietnamien de l'entreprise est décriée par ses directeurs adjoints[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers