Extension Factory Builder
13/09/2012 à 12:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Au Nigeria, les inondations frappent surtout les États de l’Adamawa et de Katsina. Au Nigeria, les inondations frappent surtout les États de l’Adamawa et de Katsina. © AFP

Le dernier bilan des inondations qui sévissent au Cameroun et au Nigeria depuis le début d'août est très lourd : 14 morts sont à déplorer dans le premier pays, 137 dans le second. Les déplacés se comptent par dizaines de milliers. La menace d’une crise alimentaire et de la résurgence du choléra plane maintenant sur les populations des deux États.

Quatorze personnes au moins ont trouvé la mort depuis le début d'août dans les inondations qui frappent le nord du Cameroun, selon l'FAP qui cite plusieurs sources concordantes, dont un bilan des autorités locales. Des milliers de Camerounais ont également dû être déplacés en raison de cette catastrophe naturelle.

Les inondations sont le résultat combinées d’une très forte pluviométrie ainsi que de l’ouverture des vannes d’un barrage à Lagdo, qui a, par ailleurs, directement causé la mort de 10 personnes au Nigeria voisin, d’après le quotidien français Le Figaro. Le journal camerounais La Nouvelle Expression souligne qu’habituellement, le Cameroun ne procède à l’ouverture des vannes qu’à la fin de septembre, mais, cette année, en raison des inondations, le barrage a rapidement été rempli et les autorités ont procédé à l'ouverture dès la fin d'août, favorisant le débordement des cours d’eau de la région.

Dans l’Extrême-nord du Cameroun, région également touchée par des inondations ces dernières semaines, 12 000 à 13 000 sinistrés sont à déplorer, même si aucune victime n’est à signaler d’après Mamadou Moustapha, un responsable local de la Croix Rouge.

Villages détruits

Dans les deux régions, l’eau a complétement détruit de nombreux villages, des campements de pêcheurs ainsi que des cultures, rapporte la presse locale. La situation demeure alarmante puisque plusieurs sources soulignent l’imminence du risque de crise alimentaire et mettent l’accent sur la probable résurgence de certaines maladies, dont le choléra, dans la région.

Le Nigéria, voisin, n’est pas épargné par les caprices des eaux, loin s’en faut. On dénombre 137 morts et 36 000 déplacés dans le pays. Dans les États de l’Adamawa et de Katsina, les pluies incessantes ont entraîné une poussée de choléra, à l’origine de huit morts au minimum et de l’hospitalisation de dizaines de personnes.

Dans un autre bilan, les responsables nigérians des urgences estiment que ce sont pas moins de 120 000 personnes qui ont dû être déplacées dans le seul État d'Adamawa.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Cameroun

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le Camerou[...]

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui[...]

CAN 2015 : L'égalité parfaite entre le Cameroun, la Guinée et les autres

Après le match nul entre le Cameroun et la Guinée dimanche 24 janvier à Malabo (1-1), toutes les équipes du groupe D sont à égalité parfaite. Il n'y a plus de favori avant la[...]

Cameroun : Reportage sur la route de la mort

Les caméras de Réussite, émission économique mensuelle diffusée sur Canal+ Ouest et Centre, vous font découvrir la route Douala-Yaoundé, essentielle pour l'économie du pays[...]

Terrorisme au Cameroun : Paris peut faire plus, Yaoundé en est persuadé

Le Cameroun se sent bien seul dans la guerre contre les jihadistes et attend de la France qu'elle s'implique davantage.[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

Boko Haram : Shekau menace Déby, Biya et Issoufou

Dans une mise en scène vidéo dont il est coutumier, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a défié les pays voisins du Nigeria de l'attaquer, au moment où ceux-ci se sont réunis[...]

CAN 2015 : les Camerounais ont-ils trop serré la vis ?

Les Lions indomptables ont verrouillé à double tour leur communication lors de cette CAN 2015. Leurs supporters, nombreux en Guinée équatoriale, n'ont pas accès aux entraînements, tous[...]

CAN 2015 : Le Mali et le Cameroun dos à dos

 Pas de vainqueur dans le choc entre le Mali et le Cameroun dans le groupe D (1-1). Les Aigles pensaient tenir leur victoire mais les Lions Indomptables ont égalisé en fin de partie. La "poule de la[...]

Vatican : première tournée du pape François en Afrique annoncée pour fin 2015

Après une semaine de visite en Asie, le pape François a confié à certains journalistes qu'il se rendrait également sur le continent africain à partir de la fin de l'année. Le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120913122017 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120913122017 from 172.16.0.100