Extension Factory Builder
12/09/2012 à 09:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Aux funérailles du général Robert Gueï, le 18 août 2006 à Abidjan, quatre ans après sa mort. Aux funérailles du général Robert Gueï, le 18 août 2006 à Abidjan, quatre ans après sa mort. © Kambou Sia/AFP

Mardi 11 septembre, la justice militaire ivoirienne a enfin ouvert une enquête sur l'assassinat, en 2002, de l'ex-chef de junte Robert Gueï, qui avait renversé Henri Konan Bédié en 1999 lors du fameux "putsch de Noël". L'ancien régime de Laurent Gbagbo est soupçonné d'avoir commandité le crime.

Il était moins une. Moins une semaine, avant que la prescription décennale ne frappe le dossier de l’assassinat du général Robert Gueï, ex-chef de junte tué dans des circonstances obscures, le 19 septembre 2002, le jour même du déclenchement de la rébellion des Forces nouvelles contre Laurent Gbagbo.

Suite à la plainte de la famille et des ayants-droit du général Gueï, le parquet militaire d’Abidjan a ouvert mardi 11 septembre une enquête sur l’affaire qui déchaîne les passions depuis dix ans. « J'ai commencé les auditions ce matin », a déclaré le procureur militaire Ange Kessi.

Malgré les promesses de l'ancien président Laurent Gbagbo, la précédente plainte déposée par le parti fondé par le général Gueï, l'Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI), n’avait jamais abouti. L’ouverture de l’enquête a donc été bien accueillie par le parti. « C'est une joie immense qui nous anime à l'annonce de cette nouvelle. Nous souhaitons que l'enquête aboutisse pour connaître les mains obscures qui ont commandité cet assassinat », a expliqué Jean Blé Guirao, secrétaire général adjoint de l’UDPCI.

"Père Noël en treillis"

Robert Gueï avait été battu par Laurent Gbagbo à la présidentielle d'octobre 2000, et c’est la rue qui avait réussi à le chasser du pouvoir alors qu'il tentait de s'y maintenir. Il avait précédemment dirigé la junte militaire installée en Côte d'Ivoire après le coup d'État du 24 décembre 1999 contre le président Henri Konan Bédié, ce qui lui avait valu le surnom de « père Noël en treillis ».

Il était âgé de 61 ans quand il avait été assassiné, ainsi que son épouse, le 19 septembre 2002. Ce jour-là, un putsch manqué contre Laurent Gbagbo avait entraîné la prise de contrôle du nord et de l'ouest du pays par la rébellion des Forces nouvelles, dirigée par Guillaume Soro.

Robert Gueï avait été accusé par le pouvoir de Laurent Gbagbo d'être derrière le coup de force. Et les partisans de Gueï ont toujours attribué à l’ancien président la responsabilité de la mort de leur chef, ce que le camp Gbagbo a toujours récusé. Selon une source proche du dossier, le commandant Anselme Séka Yapo, dit « Séka Séka », ancien responsable de la sécurité rapprochée de Simone Gbagbo, est considéré comme le suspect numéro un. Celui-ci est également considéré comme suspect dans la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, survenue en 2004 à Abidjan, et dans la mise en place des « escadrons de la mort », des groupes accusés d'exécutions extrajudiciaires.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

L'examen de 60 contrats publics accordés entre 2011 et 2013 montre que dans 95 % des cas les motifs avancés pour justifier que ces marchés soient passés de gré à gré ne sont pas fon[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

L'anniversaire de la BAD à Abidjan reporté ?

Prévu pour début novembre dans la capitale économique de la Côte d'Ivoire, le 50e anniversaire de la Banque africaine de développement pourrait être reporté. En cause :[...]

Côte d'Ivoire : Bédié annonce son ralliement à Ouattara pour la présidentielle de 2015

Le leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a annoncé ce mercredi lors d’un meeting tenu dans son fief à Daoukro le ralliement de sa formation[...]

Côte d'Ivoire : Youssouf Bakayoko, un diplomate peu consensuel

La reconduction à la tête de la Commission électorale indépendante de Youssouf Bakayoko n'est pas du goût de tous. Et pour cause : il occupait déjà ce poste lors de la[...]

Côte d'Ivoire : "L'Afterwork" de Radio Nostalgie ou les Guignols de l'info

Imitant les chefs d'État africains, les trublions ivoiriens de la quotidienne L'Afterwork sur Radio Nostalgie passent en revue l'actualité du continent. Rendez-vous le 15 septembre pour la[...]

Côte d'Ivoire : Amara Essy, le recours du PDCI pour la présidentielle ?

Plusieurs dirigeants du PDCI cherchent un candidat de consensus dans leurs rangs pour éviter une candidature unique avec le RDR à la présidentielle de 2015. Leur choix s'est porté sur Amara Essy.[...]

Côte d'Ivoire : le japonais Mitsubishi investit dans un champ pétrolier offshore

La maison de commerce japonaise Mitsubishi Corporation a racheté plus d'un tiers (20 % du total) des parts détenues par l'américain Anadarko dans le champ pétrolifère offshore CI-103 au large des[...]

Du changement chez Bolloré en Côte d'Ivoire

Abidjan Terminal, société détenue en commun par le groupe Bolloré Africa Logistics (BAL, 60 %) et Maersk (40 %), a changé de direction. Décryptage.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex