Extension Factory Builder
12/09/2012 à 09:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président malien par intérim Dioncounda Traoré, le 23 août 2012 à Bamako. Le président malien par intérim Dioncounda Traoré, le 23 août 2012 à Bamako. © AFP

Le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, a écrit, jeudi 30 août, au secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU). Il lui demande "appui et accompagnement" pour aider le Mali à sortir de la crise.

Le président malien par intérim Dioncounda Traoré accélère le rythme pour tenter de résoudre la crise malienne. Une semaine après avoir formellement demandé l'intervention militaire de la Cedeao, la présidence malienne a annoncé avoir écrit au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, pour lui demander « appui et accompagnement » et permettre à son pays de sortir du marasme.

Le président « Dioncounda Traoré a écrit à Ban Ki-moon. Il demande au SG (secrétaire général) des Nations unies appui et accompagnement pour le Mali », annonce la présidence malienne sur son compte Twitter (@PresidenceMali). Aucune précision supplémentaire n'a été fournie pour le moment.

Une source officielle malienne a confirmé l'information, indiquant que la lettre adressée à M. Ban datait du 30 août, soit deux jours avant la demande formelle d'appui à la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao). Selon la même source, le président malien demande à l'ONU « l'appui et l'accompagnement nécessaires au renforcement de ses capacités, notamment en matière d'assistance humanitaire, de négociation et de réforme des forces de défense et de sécurité».

Rapportant les termes de la lettre, cette source a expliqué que l'appui et l'accompagnement sollicités visent à permettre au pays de résoudre « la pire crise de son existence », avec « les deux tiers de son territoire occupés par des groupes armés » et « les fondements de sa démocratie (qui) sont également menacés ».

Réapparition du capitaine Sanogo

Dans sa lettre datée du 1er septembre et adressée au président de la Cedeao, le chef de l'État ivoirien Alassane Ouattara, Dioncounda Traoré avait sollicité l'aide de l'organisation régionale, notamment au plan logistique, pour reconquérir le nord du Mali occupé depuis plus de cinq mois par des groupes islamistes intégristes armés et alliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Il avait toutefois indiqué qu'il ne voulait pas de déploiement de troupes étrangères « combattantes », mais souhaitait un soutien logistique ainsi qu'une participation au maintien de l'ordre une fois les villes du Nord reconquises. La Cedeao dit avoir une force, aux contours encore flous, de quelque 3 300 hommes à la disposition du Mali.

Dans une déclaration télévisée diffusée lundi soir, le chef des auteurs du coup d'État du 22 mars au Mali, le capitaine Amadou Haya Sanogo, a affirmé que les modalités d'une éventuelle aide militaire régionale seront définies par « les services techniques maliens au niveau (des) forces armées et de sécurité » en concertation « avec les autres acteurs extérieurs concernés ».

La Cedeao prévoit, le 17 septembre prochain à Abidjan, une réunion des ministres de la Défense, des Affaires étrangères et de l'Intégration africaine sur la situation au Mali, qui doit être précédée d'une rencontre des chefs d'état-major.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Le Mali fait le ménage dans son secteur minier

Le Mali fait le ménage dans son secteur minier

Le Mali a procédé à l'annulation de 130 permis de recherche et autorisations d'exploitation de carrière. Ce grand nettoyage concerne des projets sur lesquels aucun développement n'a ét&eac[...]

Vol AH5017 : l'identification des victimes peut prendre "des années"

Une semaine après le crash de l'avion d'Air Algérie, le directeur de la police judiciaire algérienne a affirmé jeudi que l'identification de l'ensemble des victimes prendra "peut-être des[...]

Racisme - Seydou Keita : "Pepe m'avait traité de singe en me crachant dessus"

La rencontre amicale de mardi entre le Real Madrid et l’AS Roma (0-1) a débuté par un coup d’éclat. Après avoir refusé de serrer la main au joueur portugais Pepe, le milieu de terrain[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"

Les images radar du contrôle aérien burkinabè révèlent que le MD-83 du vol AH 5017 d'Air Algérie a chuté en quelques minutes après avoir tenté d'éviter un orage.[...]

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9[...]

Mali : au Nord, c'est le far west

À Alger, on négocie depuis le 16 juillet, mais dans le Septentrion, on se bat. Entre l'armée, les milices et les rebelles touaregs, rien ne va plus... Seuls les jihadistes et les trafiquants[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers