Extension Factory Builder
11/09/2012 à 12:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Abdou Mbaye s'est adressé à l'Assemblée nationale le 10 septembre. Abdou Mbaye s'est adressé à l'Assemblée nationale le 10 septembre. © AFP

S’adressant devant l’Assemblée nationale le 10 septembre, Abdoul Mbaye a confirmé la détermination du gouvernement sénégalais à procéder à la restitution des "biens mal acquis" et des sommes détournées durant la présidence d’Abdoulaye Wade.

Abdoul Mbaye, Premier ministre sénégalais, a assuré le 10 septembre que son gouvernement était « résolu » à faire restituer les biens de l'État « détournés » au cours des douze années de pouvoir de l’ancien président, Abdoulaye Wade.

"Financer des projets prioritaires"

« C'est au nom de ce principe [de transparence] que nous avons engagé des audits pour faire l'état des lieux sur la situation de notre pays à fin mars 2012. (...) La restitution des avoirs détournés de leur destination initiale permettrait de constituer des ressources pour financer des projets prioritaires », a poursuivi le Premier ministre à l’occasion de son discours de politique générale adressé à l'Assemblée nationale.

« C'est une action dans laquelle le gouvernement s'est engagé de manière résolue. Il reviendra à la Justice, dans tous les dossiers en cause, de dire le droit, en toute indépendance », a promis M. Mbaye, nommé début avril Premier ministre par le président Macky Sall.

Le 25 mars dernier, Macky Sall a en effet remporté le second tour de l’élection présidentielle face au vétéran Abdoulaye Wade, qui a été à la tête du pays de 2000 à 2012.

"L’ancien régime" dans l’œil du cyclone.

Créée au début des années 1980 sous le président Abdou Diouf (1980-2000), la Cour de répression de l'enrichissement illicite était depuis quelque peu tombée en désuétude au cours des années Wade. Cependant, les nouvelles autorités sénégalaises ont réactivé la Cour avec l’objectif de récupérer l'argent public qui a été spolié et les biens mal acquis et d’engager des poursuites à l’encontre des auteurs de détournements.

Dans l’affaire des biens mal acquis, des dignitaires du « clan Wade » sont accusés d’avoir détourné de l’argent public afin de procéder à un « enrichissement illicite ». Karim Wade, le fils de l’ancien président, a notamment été entendu parce qu'il est soupçonné d’avoir détourné des deniers publics à des fins personnelles, alors qu’il était à la tête du ministère de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Énergie.

Le président actuel du Sénat et ancien maire de Dakar, Pape Diop, qui s’est constitué une fortune colossale au cours de ses mandats, est également dans le viseur de la justice sénégalaise.

Des enquêtes portant sur des « enrichissements illicites » ont donc récemment conduit à l’audition de plusieurs personnalités de l'ex-pouvoir sénégalais. Par ailleurs, d'anciens directeurs et des responsables de sociétés publiques ont également été entendus par la justice.

Initiative Star

Dakar a fait appel à la Banque mondiale (BM) dans le cadre de l'initiative Star (Stolen Assets Recovery, pour la restitution des avoirs volés). Cette dernière, qui a vu le jour en 2007, est le fruit d’un partenariat entre la BM et l'Office des Nations unies contre la drogue et la criminalité (ONUDC).

L’initiative Star a pour but d’apporter de l’aide aux pays en développement à travers trois axes : assistance pour récupérer les avoirs volés par des dirigeants corrompus d’une part ; veiller à ce que les fonds restitués soient affectés à des programmes de développement efficaces, et, enfin, lutter contre l'existence de refuges internationaux pour les receleurs en fuite.

Au cours de son intervention devant l’Assemblée nationale, Abdoul Mbaye en a également profité pour communiquer les prévisions de croissance pour 2012 : un taux de croissance de 3,9% est attendu cette année, ce qui représenterait une hausse de 1,3 point par rapport au taux de 2011, qui était de  2,6%. Le Premier ministre a aussi fait part du dépôt d'un projet de loi de finances rectificative pour « la réduction, voire la suppression » des dépenses de l'État considérées comme « non prioritaires ». Ces propos entrent en écho avec la récente proposition de Macky Sall de supprimer le Sénat afin de réaffecter le budget de l’institution à la lutte contre les inondations qui ont frappé le Sénégal en août dernier.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : Karim Wade bientôt jugé pour 'enrichissement illicite'

Sénégal : Karim Wade bientôt jugé pour "enrichissement illicite"

Karim Wade, le fils de l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade dont il fut conseiller et ministre, restera en prison où il croupit depuis un an en attendant son procès, prévu en juin, pou[...]

Affaire Karim Wade - Cheikh Diallo : "J'ai dit la vérité, rien que la vérité"

Ex-conseiller du président Abdoualye Wade, Cheikh Diallo a connu la descente aux enfers. Soupçonné par la justice d'être un complice de Karim Wade dans l'acquisition illicite de divers biens, il aura[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Sénégal : en attendant son procès, Karim Wade, en détention depuis un an, reste en prison

En attendant son procès, Karim Wade va rester en détention provisoire. En prison depuis un an jour pour jour, le fils de l'ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, sera jugé dans[...]

RDC : Abdou Diouf décoré du "Grand Cordon Kabila-Lumumba"

Arrivé à la fin de son mandat à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf a été décoré lundi soir à Kinshasa du plus haut grade de[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Sénégal : la déclaration choc de Karim Wade face à la Crei

En détention depuis près d'un an, Karim Wade, ex-ministre et fils de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, passe à l'offensive. Dans une déclaration, mercredi, il a[...]

Claude Mademba Sy, doyen des tirailleurs sénégalais, est mort

Claude Mademba Sy, ancien officier supérieur de l'armée française, est décédé mardi à l'âge de 90 ans. Il était la dernière grande figure des tirailleurs [...]

Cinéma : "Mille soleils" de Mati Diop, une affaire de famille

Dans un moyen-métrage audacieux, Mati Diop prolonge l'un des films les plus marquants du cinéma africain, Touki Bouki, signé par son oncle Djibril Diop Mambety.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers