Extension Factory Builder
07/09/2012 à 16:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une manifestation en faveur du parti islamiste Ennahdha, le 31 août 2012 à Tunis. Une manifestation en faveur du parti islamiste Ennahdha, le 31 août 2012 à Tunis. © Reuters

Plusieurs milliers de personnes, essentiellement des sympathisants du parti islamiste Ennahdha, ont manifesté le 7 septembre à Tunis. Ils ont pressé le gouvernement d'assainir le pays des complices du régime déchu, notamment au sein des médias et de l'opposition.

Une importante foule était massée vendredi 7 septembre devant la Kasbah, où se trouve le siège du gouvernement tunisien. Composée en majorité de sympathisants du parti islamiste au pouvoir Ennahdha, elle réclamait une purge accélérée dans les administrations, les médias et le monde politique des membres du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), parti du président déchu Zine El Abidine Ben Ali.

« Serrez la vis, RCD dégage, Le peuple veut l'assainissement de la justice, Le peuple veut l'assainissement des médias », proclamaient les pancartes des manifestants, qui brandissaient aussi des drapeaux tunisiens et d'Ennahdha.

La manifestation a été organisée via les réseaux sociaux par un mouvement informel baptisé « Ekbes » (« Magne-toi »), proche d'Ennahdha. Nombre de participants ont gagné la capitale depuis la province à bord d'autocars.

Le 1er septembre, un premier rassemblement de ce type avait réuni quelques centaines de personnes. Officiellement, Ennahdha ne fait que soutenir la manifestation et n'a pas participé à son organisation. « Ekbes » a toutefois été lancé par les jeunesses du parti islamiste et de nombreux cadres de cette formation sont venus à la manifestation, concentrant leurs attaques sur les médias et l'opposition.

Chasse aux RCDistes

« Les médias ne rapportent pas la vérité sur les accomplissements du gouvernement dans les régions », a lancé Riadh Chaïbi, un haut responsable d'Ennahdha.

Les islamistes sont en conflit ouvert avec plusieurs médias publics après avoir nommé des proches à leur tête, faisant craindre aux rédactions l'ingérence du pouvoir politique dans leurs lignes éditoriales. Ennahdha assure simplement écarter des personnalités corrompues de l'ancien régime.

M. Chaïbi a aussi attaqué l' « Appel de la Tunisie », le parti de l'ancien Premier ministre Béji Caïd Essebsi, chef du deuxième gouvernement post-révolutionnaire, qui gagne en popularité et où, selon les islamistes, les partisans de l'ancien régime seraient légion.

« L'Appel de la Tunisie est le nouveau RCD ! », a-t-il dénoncé. « Nous oeuvrons pour que l'Assemblée nationale constituante adopte une loi empêchant les "RCDistes" de faire de la politique pendant 10 ans », a-t-il ajouté.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Fin de campagne présidentielle tendue en Tunisie

Fin de campagne présidentielle tendue en Tunisie

La campagne pour le scrutin présidentiel du dimanche 23 novembre s'est achevée en Tunisie dans un climat délétère. Pourtant, selon la Constitution, les prérogatives du chef de l'Éta[...]

Tunisie : Ben Ali, Leïla et le 14 janvier

Depuis son exil en Arabie saoudite, le président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali finalise la rédaction de ses Mémoires. Sa version de la journée du 14 janvier 2011 est attendue avec[...]

Tunisie : Abdelfattah Mourou au Perchoir ?

Pendant que la Tunisie se focalise sur le premier tour de l'élection présidentielle du 23 novembre et que l'ultime séance de l'Assemblée nationale constituante (ANC) mettra un terme le[...]

Tunisie : Slim Chiboub, le gendre de Ben Ali, placé sous mandat de dépôt et écroué

Slim Chiboub, le gendre du président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali, est arrivé en Tunisie mardi matin pour s'expliquer devant la justice de son pays. Il a finalement été[...]

Tunisie - Larbi Chouikha : "Nida Tounes n'a pas gagné"

Au-delà des résultats du scrutin, ce politologue, membre de la Ligue tunisienne des droits de l'homme, se projette dans l'après-présidentielle et esquisse les différents scénarios[...]

Tunisie : un scrutin historique !

Remportées par les modernistes de Nida Tounes, les élections législatives du 26 octobre auront scellé la seconde alternance politique en trois ans. Et confirmé l'enracinement de la[...]

CAN 2015 : la Tunisie qualifiée, la Côte d'Ivoire se relance

La Tunisie, en faisant match nul contre le Botswana (0-0) à Gaborone, s'est qualifiée vendredi pour la CAN-2015, rejoignant ainsi l'Algérie et le Cap-Vert qui avaient obtenu leurs billets le mois dernier.[...]

Mehdi Jomâa : "La confiance a été restaurée" en Tunisie

Pour le Premier ministre sortant, le bon déroulement des élections prouve que le pays est dans une dynamique positive.[...]

Tunisie : au milieu du gué...

Parlons cette semaine de la Tunisie. C'est mon pays ; je crois savoir ce qui s'y passe, où il en est et dans quelle direction il va. Je me dois donc de partager mon sentiment avec l'ensemble de mes lecteurs, [...]

Abdelwahab Meddeb, Tunisien des Lumières

L'écrivain et universitaire s'est éteint à l'âge de 68 ans. Dans ses ouvrages comme sur les ondes, il défendait un islam éclairé. Hommage.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers