Extension Factory Builder
06/09/2012 à 12:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La tenue d' élections législatives en Guinée est sans cesse repoussée. La tenue d' élections législatives en Guinée est sans cesse repoussée. © AFP

Le président de la Commission nationale électorale indépendante de Guinée (Ceni), Louceny Camara, a annoncé mercredi 5 septembre au soir qu’il comptait démissionner afin, selon lui, de permettre au "processus électoral d'aller de l'avant dans le calme".

Louceny Camara, l’actuel président de la commission nationale électorale indépendante de Guinée (Ceni) va démissionner. L’intéressé l’a révélé mercredi 5 septembre au soir. « Au nom de l'intérêt supérieur du pays, j'ai demandé à mon syndicat qui m'a désigné comme leur délégué de ne pas me réélire lors de la prochaine restructuration de la Ceni », a-t-il dit à la télévision d'État.

« J'ai pris cette décision afin d'autoriser le processus électoral d'aller de l'avant dans le calme. Je ne puis accepter que ma présence à la présidence de la Ceni hypothèque l'organisation des législatives », a-t-il ajouté, précisant qu'il conserverait ses fonctions jusqu'à la nomination d'une nouvelle commission.

Considéré comme un proche du chef de l'État Alpha Condé, Louceny Camara était fortement critiqué par l’opposition qui réclamait depuis longtemps sa démission. Cette « démission n'avait que trop tardé », a commenté l'opposant Faya Milimono.

Un scrutin "d'ici la fin de l'année"

Lundi 27 août, deux coalitions regroupant les principaux partis de l’opposition guinéenne ont annoncé qu’ils comptaient retirer leurs représentants du gouvernement, du Conseil national de la transition et de la Ceni. Cette décision faisait suite aux violences qui ont accompagné l’interdiction d’une manifestation de l’opposition prévue le même jour. L’opposition manifestait pour demander la tenue d' « élections législatives transparentes, libres et fiables ».

Dernière étape du processus de transition, l’organisation d’un scrutin législatif est sans cesse repoussée en raison de désaccords entre les camps politiques et de problèmes techniques liés à l'inscription des électeurs. Reçu début juillet à l'Elysée par le président François Hollande, le chef de l'État guinéen a fait savoir à son interlocuteur, selon une source française, que le scrutin législatif, initialement prévu en décembre 2011, aurait lieu « d'ici la fin de l'année ».

(Avec Agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Sam Pa, très sulfureux intermédiaire

Sam Pa, très sulfureux intermédiaire

Depuis dix ans, le nom de ce businessman - et ancien espion chinois ? - apparaît dans de nombreux contrats miniers passés entre Pékin et l'Afrique. Son parcours sinueux commence en Angola pend[...]

Guinée : BNP seul maître à bord dans sa filiale

La Guinée et le Gabon étaient les derniers pays dans lesquels BNP Paribas ne détenait pas la majorité dans sa filiale locale. Ce ne sera bientôt plus le cas à Conakry.[...]

Ebola : 165 personnels cubains en Sierra Leone, Obama supervise la stratégie américaine

La mobilisation internationale contre Ebola a reçu vendredi un renfort de taille, Cuba annonçant l'envoi de 165 médecins et infirmiers en Sierra Leone, un déploiement encore loin de remédier[...]

Ebola : des mots et des maux

La lutte contre Ebola, c'est aussi un enjeu de communication. Pour les chefs d'État et de gouvernement. Pour les ONG. Et pour les compagnies aériennes.[...]

Ebola a fait 37 morts en RDC

Distincte de celle qui frappe l'Afrique de l'Ouest, l'épidémie d'Ebola progresse dans le nord-ouest de la RDC. Le dernier bilan fait état de 37 décès. En Guinée, les autorités[...]

Taiye Selasi : "Partir, c'est chercher le lieu propice à la réalisation d'un rêve"

Dans un premier roman symphonique, Le Ravissement des innocents, l'écrivaine ghanéo-nigériane, Taiye Selasi, qui partage sa vie entre trois continents, évoque le destin de ces[...]

Ebola : la peur, c'est contagieux

Les mesures de quarantaine, discriminatoires à l'égard des pays touchés, sont-elles excessives ? L'Organisation mondiale de la santé a-t-elle sous-estimé l'ampleur de la menace ? Pendant[...]

Ebola : l'UA appelle à une levée des interdictions de voyager

L’Union africaine, qui s’est réunie lundi à Addis Abeba pour définir une stratégie de lutte contre l’épidémie d’Ebola qui sévit actuellement en Afrique de[...]

Ebola : le cri d'alarme de onze grands patrons africains

Onze dirigeants d'entreprises internationales installées en Afrique de l'Ouest en appellent à la communauté internationale, souhaitant un effort global plus important et mieux coordonné et une[...]

Ebola : l'Union africaine se réunit en urgence à Addis-Abeba

Réuni en urgence lundi à Addis-Abeba, le Conseil exécutif de l'Union africaine (UA) doit notamment aborder l'utilité des mesures de suspensions de vols et de fermetures de frontières à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex