Extension Factory Builder
06/09/2012 à 12:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La tenue d' élections législatives en Guinée est sans cesse repoussée. La tenue d' élections législatives en Guinée est sans cesse repoussée. © AFP

Le président de la Commission nationale électorale indépendante de Guinée (Ceni), Louceny Camara, a annoncé mercredi 5 septembre au soir qu’il comptait démissionner afin, selon lui, de permettre au "processus électoral d'aller de l'avant dans le calme".

Louceny Camara, l’actuel président de la commission nationale électorale indépendante de Guinée (Ceni) va démissionner. L’intéressé l’a révélé mercredi 5 septembre au soir. « Au nom de l'intérêt supérieur du pays, j'ai demandé à mon syndicat qui m'a désigné comme leur délégué de ne pas me réélire lors de la prochaine restructuration de la Ceni », a-t-il dit à la télévision d'État.

« J'ai pris cette décision afin d'autoriser le processus électoral d'aller de l'avant dans le calme. Je ne puis accepter que ma présence à la présidence de la Ceni hypothèque l'organisation des législatives », a-t-il ajouté, précisant qu'il conserverait ses fonctions jusqu'à la nomination d'une nouvelle commission.

Considéré comme un proche du chef de l'État Alpha Condé, Louceny Camara était fortement critiqué par l’opposition qui réclamait depuis longtemps sa démission. Cette « démission n'avait que trop tardé », a commenté l'opposant Faya Milimono.

Un scrutin "d'ici la fin de l'année"

Lundi 27 août, deux coalitions regroupant les principaux partis de l’opposition guinéenne ont annoncé qu’ils comptaient retirer leurs représentants du gouvernement, du Conseil national de la transition et de la Ceni. Cette décision faisait suite aux violences qui ont accompagné l’interdiction d’une manifestation de l’opposition prévue le même jour. L’opposition manifestait pour demander la tenue d' « élections législatives transparentes, libres et fiables ».

Dernière étape du processus de transition, l’organisation d’un scrutin législatif est sans cesse repoussée en raison de désaccords entre les camps politiques et de problèmes techniques liés à l'inscription des électeurs. Reçu début juillet à l'Elysée par le président François Hollande, le chef de l'État guinéen a fait savoir à son interlocuteur, selon une source française, que le scrutin législatif, initialement prévu en décembre 2011, aurait lieu « d'ici la fin de l'année ».

(Avec Agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Guinée - Koutoub Moustapha Sano : 'Jusqu'en juillet, l'Arabie était prête à accueillir nos pèlerins'

Guinée - Koutoub Moustapha Sano : "Jusqu'en juillet, l'Arabie était prête à accueillir nos pèlerins"

Conakry a accepté l'interdiction faite à ses ressortissants de se rendre à La Mecque. Et espère que les quotas seront augmentés l'an prochain.[...]

Satan is back

Même si l'on reproche aux journalistes - souvent à raison - de ne parler de l'Afrique subsaharienne que sous l'angle de ses échecs, lesquels masquent le foisonnement de ses réussites[...]

Ebola : le cap des 3 000 morts dépassé selon l'OMS

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola a franchi le cap des 3 000 morts, le virus ayant tué près de la moitié des quelque 6 500 personnes infectées, selon le dernier bilan[...]

Massacre du 28 septembre en Guinée : 5 ans après, "la justice n'a toujours pas été rendue"

Plusieurs organisations de droits de l'homme guinéennes et internationales ont dénoncé, samedi, l'absence de justice, à la veille du cinquième anniversaire du massacre du 28 septembre 2009, au[...]

Ebola : le FMI accorde une aide supplémentaire aux pays touchés

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé vendredi une enveloppe supplémentaire de 130 millions de dollars en faveur des trois pays les plus frappés par Ebola (Guinée, Liberia, Sierra[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Guinée : attaque meurtrière contre une équipe anti-Ebola, 27 suspects arrêtés

Une semaine après le meurtre de membres d'une équipe en campagne de sensibilisation sur Ebola dans le sud de la Guinée, 27 personnes ont été arrêtées, a annoncé mercredi le[...]

Ebola : chronique d'une panique

Tandis que le virus se propage, les États du monde entier se mobilisent pour enrayer l'épidémie. À chacun sa méthode : l'imagination aussi, c'est contagieux ![...]

Ebola : 20 000 cas en novembre si la situation reste identique

Dans une étude publiée par le "New England Journal of Medicine", l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti le 23 septembre que plus de 20 000 personnes seront infectées par le virus[...]

Ebola : le bilan s'alourdit à près de 2 800 morts en Afrique de l'Ouest

Selon un dernier bilan daté du 18 septembre et publié lundi par de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épidémie d'Ebola a déjà fait 2 793 morts en Afrique de l'Ouest, sur 5[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers