Extension Factory Builder
06/09/2012 à 12:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président rwandais, Paul Kagamé. Le président rwandais, Paul Kagamé. © AFP

La Grande-Bretagne a décidé de déloquer 9,5 des 20 millions d'euros de son aide destinée au Rwanda. Andrew Mitchell, le ministre du Développement international sortant, a justifié cette décision par l’amélioration de la situation sur le terrain, jugeant "constructifs" les efforts déployés par le Rwanda pour résoudre la crise dans le Nord-Kivu.  

La Grande-Bretagne va débloquer environ la moitié de son aide au Rwanda, a annoncé mardi 4 septembre le gouvernement britannique. Andrew Mitchell, le ministre sortant du développement international, a justifié la décision par l’amélioration de la situation sur le terrain, jugeant les efforts déployés par Kigali pour résoudre la crise dans le Nord-Kivu « constructifs ».

« Le Rwanda s’est engagé de manière constructive dans le processus de pays initié par la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), et il y a eu un cessez-le feu continu », a indiqué mardi 4 septembre, Andrew Mitchell dans un communiqué .

"Progrès"

« Compte tenu de ces progrès et reconnaissant que le gouvernement du Rwanda a continué de démontrer son engagement ferme à lutter contre la pauvreté et l'amélioration de sa gestion financière, la Grande-Bretagne devra restaurer partiellement son aide budgétaire générale au Rwanda », a-t-il précisé Andrew Mitchell dans un communiqué.

9,5 des 20 millions d'euros d’aide suspendue par Londres le 27 juillet seront ainsi débloqués. Andrew Mitchell  a expliqué que la Grande-Bretagne a décidé de ne débloquer que la moitié de son aide, car des inquiétudes subsistent encore sur le soutien du Rwanda aux rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) à l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Quatre autres pays (États-Unis, Allemagne, Pays-Bas, Suède) ont suspendu en partie leur aide au développement pour le Rwanda, dont le budget dépend de l’aide internationale à hauteur de 40%. Kigali a démenti à plusieurs reprises les allégations et a accusé de partialité les auteurs du rapport de l'ONU.

"Une décision extrêmement dangereuse"

Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement congolais, a critiqué cette décision la qualifiant de « totalement désastreuse ». « Nous ne partageons pas la même analyse (de la situation) ... Ça ne va pas aider à résoudre les problèmes dans la région. Nous allons parler avec les anglais  pour exprimer que nous pensons que cette décision peut être extrêmement dangereuse », a déclaré Lambert Mende à Reuters par téléphone.

« Des gens meurent, des centaines de milliers sont déplacés, et nous ne savons pas où la Grande-Bretagne a eu l'information que le Rwanda travaillait dans le bon sens », a-t-il poursuivi.

(Avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

RDC - Rwanda : 'Rumeurs du lac', ou quand les eaux du Kivu se racontent

RDC - Rwanda : "Rumeurs du lac", ou quand les eaux du Kivu se racontent

Dans un documentaire de 52 minutes dont la diffusion en avant-première est prévue le 10 mars en Belgique, la journaliste congolaise Wendy Bashi interroge le lac Kivu, témoin séculaire de la situation s&[...]

Une commission d'enquête rwandaise accuse la BBC de négationnisme

Dans un rapport rendu public le 28 février, la commission rwandaise chargée d'évaluer le documentaire controversé de la BBC "Rwanda's Untold Story" recommande notamment d'engager des[...]

Rwanda - France : Kagamé, en visite éclair à Paris, s'entretient avec Sarkozy

Paul Kagamé a effectué une visite au siège parisien de l’Unesco, le vendredi 27 février. Aucune rencontre avec des responsables du gouvernement français n’était au programme,[...]

Rwanda : dix ans de prison pour Kizito Mihigo, jugé coupable de conspiration contre le gouvernement

Le chanteur Kizito Mihigo a été condamné vendredi à dix ans de prison à Kigali. Il a été reconnu coupable de conspiration contre le gouvernement rwandais.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Rwanda : le Dr Gasakure, ex-médecin personnel de Kagamé, meurt dans un commissariat

Le docteur Emmanuel Gasakure, qui fut le médecin personnel du président rwandais Paul Kagamé, est mort en détention à Kigali le 25 février. Présenté comme dépressif,[...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

RDC : début de l'offensive de l'armée contre les FDLR dans l'Est

Attendue depuis fin janvier, l’opération de l’armée congolaise contre les combattants des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) semble s’amorcer ce mardi avec le[...]

Rwanda : Kagamé en déplacement à Paris le 27 février

Alors que sa dernière visite officielle en France remonte au mois de septembre 2011, le président rwandais Paul Kagamé sera à Paris vendredi. Aucune rencontre n'est pour l'instant prévue avec les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120906114734 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120906114734 from 172.16.0.100