Extension Factory Builder
06/09/2012 à 12:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président rwandais, Paul Kagamé. Le président rwandais, Paul Kagamé. © AFP

La Grande-Bretagne a décidé de déloquer 9,5 des 20 millions d'euros de son aide destinée au Rwanda. Andrew Mitchell, le ministre du Développement international sortant, a justifié cette décision par l’amélioration de la situation sur le terrain, jugeant "constructifs" les efforts déployés par le Rwanda pour résoudre la crise dans le Nord-Kivu.  

La Grande-Bretagne va débloquer environ la moitié de son aide au Rwanda, a annoncé mardi 4 septembre le gouvernement britannique. Andrew Mitchell, le ministre sortant du développement international, a justifié la décision par l’amélioration de la situation sur le terrain, jugeant les efforts déployés par Kigali pour résoudre la crise dans le Nord-Kivu « constructifs ».

« Le Rwanda s’est engagé de manière constructive dans le processus de pays initié par la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), et il y a eu un cessez-le feu continu », a indiqué mardi 4 septembre, Andrew Mitchell dans un communiqué .

"Progrès"

« Compte tenu de ces progrès et reconnaissant que le gouvernement du Rwanda a continué de démontrer son engagement ferme à lutter contre la pauvreté et l'amélioration de sa gestion financière, la Grande-Bretagne devra restaurer partiellement son aide budgétaire générale au Rwanda », a-t-il précisé Andrew Mitchell dans un communiqué.

9,5 des 20 millions d'euros d’aide suspendue par Londres le 27 juillet seront ainsi débloqués. Andrew Mitchell  a expliqué que la Grande-Bretagne a décidé de ne débloquer que la moitié de son aide, car des inquiétudes subsistent encore sur le soutien du Rwanda aux rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) à l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Quatre autres pays (États-Unis, Allemagne, Pays-Bas, Suède) ont suspendu en partie leur aide au développement pour le Rwanda, dont le budget dépend de l’aide internationale à hauteur de 40%. Kigali a démenti à plusieurs reprises les allégations et a accusé de partialité les auteurs du rapport de l'ONU.

"Une décision extrêmement dangereuse"

Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement congolais, a critiqué cette décision la qualifiant de « totalement désastreuse ». « Nous ne partageons pas la même analyse (de la situation) ... Ça ne va pas aider à résoudre les problèmes dans la région. Nous allons parler avec les anglais  pour exprimer que nous pensons que cette décision peut être extrêmement dangereuse », a déclaré Lambert Mende à Reuters par téléphone.

« Des gens meurent, des centaines de milliers sont déplacés, et nous ne savons pas où la Grande-Bretagne a eu l'information que le Rwanda travaillait dans le bon sens », a-t-il poursuivi.

(Avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

L'ancien maire rwandais Onesphore Rwabukombe, condamné l'an passé pour "complicité" dans le génocide des Tutsis en 1994, encourt désormais la perpétuité. Il est soup&ccedi[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Kagamé le tchatcheur, Buhari l'influent... la vie des leaders africains sur Twitter

Des leaders et institutions du continent se déploient de plus en plus sur Twitter. Certains, comme le Rwandais Paul Kagamé, sont déjà des modèles d'interactivité pour le monde entier. Mais[...]

Borloo court après Kaberuka

L'ancien ministre français Jean-Louis Borloo est la recherche d'une personnalité africaine de premier plan pour diriger l'agence chargée de piloter son projet d'électrification du continent. En[...]

France - Rwanda : beaucoup de bruit pour rien ?

Trois semaines après la décision symbolique de la présidence de la République française de déclassifier une partie de ses archives sur le Rwanda entre 1990 et 1995,[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

Rwanda : fin de l'interminable ultime audience du TPIR

Créé en 1994, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a clôturé mercredi à Arusha l'audience de son ultime procès en appel. Le verdict est attendu au mois[...]

Le modèle burundais à l'épreuve

Trop souvent, l'histoire du génocide des Tutsis au Rwanda, telle que racontée par les grands médias occidentaux, se focalise exagérément sur son "élément[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers