Extension Factory Builder
06/09/2012 à 10:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le ministre tchadien A. M. Bâchir (g.) et Baba Laadé (d.) à l'aéroport de N'Djaména. Le ministre tchadien A. M. Bâchir (g.) et Baba Laadé (d.) à l'aéroport de N'Djaména. © Madjiasra Nako

Baba Laddé, chef du Front populaire pour le redressement (FPR), rébellion tchadienne très active au nord de la Centrafrique, est rentré à N’Djamena le 5 septembre. Il discute avec les autorités ce jeudi 6 septembre des conditions du retour de ses troupes au Tchad.

C’est à bord d’un petit avion estampillé UN (Nations unies) que le chef rebelle, trois de ses compagnons, des officiels centrafricains (dont Jean Francis Bozizé, fils du président centrafricain, ministre de la Défense et médiateur de la République) et de l’Onu sont arrivés mercredi après midi à N’Djamena. Baba Laddé, tout de noir vêtu, canne à la main, a été accueilli par le ministre tchadien de la Sécurité publique, Ahmat Mahamat Bâchir.

Baba Laddé a affirmé avoir décidé de son retour au pays « sans aucune condition ». «Je n’ai aucune revendication politique » a ajouté l’ancien officier de la gendarmerie tchadienne. Le FPR avait connu un sérieux revers au début de l’année 2012 lors de l’attaque héliportée et terrestre, puis la destruction de ses bases opérationnelles par les forces coalisées tchado-centrafricaines. Baba Laddé avait ensuite disparu pendant quelques mois. Alors qu’on le disait mort, ou en fuite au Soudan du Sud, il est réapparu pour la première fois le 2 septembre pour appeler à ce qui s’apparente à une reddition.

Relancer l’accord de Bangui

À N’Djaména, on semble avoir été pris de court par la nouvelle tombée lundi matin. À l’issue d’une réunion de crise, le Premier ministre a décidé de confier la gestion du « colis » au ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, en l’absence du médiateur national, signataire de l’accord de Bangui en juin 2011 avec le mouvement de Baba Laddé. Un choix qui n’est pas dû au hasard : le ministre connaît bien la Centrafrique et parle même le sango.

Au cours de la réunion prévue le 6 septembre, Ahmat Mahamat Bâchir aura pour mission de relancer l’accord qui tient en cinq points. Le point 5 de l’accord indique que les parties devront se mettre d’accord sur les conditions de regroupement des éléments du mouvement rebelle qui a déstabilisé le nord de la Centrafrique pendant près de trois ans.

___

Madjiasra Nako à N’Djamena
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tchad

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte [...]

Misca : le Tchad annonce que tous ses soldats ont quitté la Centrafrique

Il n'y a plus de soldats tchadiens en Centrafrique. Mercredi, le Tchad a annoncé avoir achevé le retrait de ses troupes lors d'une cérémonie officielle présidée, à Sarh, dans le[...]

Françafrique : Sassou, Déby, Issoufou... Ils plébiscitent Le Drian !

Le maintien de Jean-Yves Le Drian à son poste de ministre français de la Défense était particulièrement souhaité par les présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Idriss[...]

Centrafrique : pourquoi Idriss Déby Itno a jeté l'éponge

Exaspérés d'être accusés de partialité en faveur des musulmans, les Tchadiens ont décidé de retirer leur contingent de la Misca en Centrafrique.[...]

Le Tchad accuse l'ONU de propos diffamatoires sur son action en Centrafrique

Le gouvernement tchadien a accusé la Commission des droits de l'Homme de l'ONU de "propos diffamatoires et tendancieux" après ses accusations contre les agissements de l'armée tchadienne en[...]

Ce qu'il faut retenir du sommet UE-Afrique

Près de 80 dirigeants africains et européens étaient réunis les 2 et 3 avril à Bruxelles à l’occasion du quatrième sommet organisé entre l’Union[...]

Centrafrique : Bangui "regrette" le retrait du contingent tchadien de la Misca

Dans un communiqué publié à Paris, Toussaint Kongo-Doudou, le ministre centrafricain des Affaires étrangères, a exprimé jeudi son "regret" après l'annonce, la veille, du[...]

Centrafrique : le Tchad retire son contingent de la Misca

Le Tchad a annoncé jeudi qu'il allait retirer "progressivement" son contingent de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca). Une décision qui fait suite à de nombreux[...]

Le Tchad contraint le chinois CNPC à payer une lourde amende

Dernier épisode du feuilleton qui oppose l'État tchadien à la société nationale pétrolière chinoise CNPC. Finalement, le Tchad a imposé une amende d'un montant de 1,2[...]

Afrique centrale : la Cemac malade de la Centrafrique

Alors qu'elle fête son vingtième anniversaire, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac), relocalisée de Bangui à Libreville, au Gabon, subit de plein[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers