Extension Factory Builder
05/09/2012 à 09:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika le 8 mai 2012 à Sétif. Le président algérien Abdelaziz Bouteflika le 8 mai 2012 à Sétif. © AFP

Sur proposition de son nouveau Premier ministre, Abdelmalek Sellal, le président algérien a nommé, mardi 4 septembre au soir, un gouvernement attendu depuis les législatives de mai dernier. Un remaniement sans grand relief : les principaux ministères restent inchangés et les départs semblent plus importants que les arrivées. Explications.

Avec le changement de Premier ministre - Abdelmalek Sellal ayant été désigné, lundi 3 septembre, pour remplacer Ahmed Ouyahia - on attendait que les cartes soient rebattues au sein du gouvernement. En fait, les Algériens n’ont eu droit qu’à un léger lifting de leur équipe dirigeante, les principaux ministères restant entre les mêmes mains, comme celles de Mourad Medelci aux Affaires étrangères, de Dahou Ould Kablia à l’Intérieur ou de Youcef Yousfi à l'Énergie.

On remarque également le retour surprise de Amar Ghoul, ex-ministre des Travaux publics. Après avoir été démis de ses fonctions car élu député le 10 mai, il reprend… le même poste. Explication : membre du Mouvement de la société pour la paix (MSP, islamiste), qui boycotte le gouvernement après son échec aux législatives, Ghoul a pris ses distances avec son parti, qui peine à imposer sa décision à tous ses cadres. Ainsi, le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, a lui aussi gardé son portefeuille, même s’il n’est pas habilité à « s’exprimer au nom du MSP ».

Départs de poids

Mais les deux autres ministres de ce parti, Smail Mimoun, (Tourisme) et Abdallah Khanafou (pêche) quittent le gouvernement. On note aussi certains départs encore plus importants, comme celui de Aboubakr Abdelkader Benbouzid, en poste depuis 19 ans au ministère de l'Éducation, et qui est remplacé par l'actuel recteur de l'université de Blida, Abdelatif Baba Ahmed.

Surtout, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN, parti présidentiel), ministre d'État et représentant personnel du président, Abdelaziz Belkhadem, quitte lui aussi le gouvernement. La question de son avenir politique se trouve directement posé, alors qu’il est confronté à une fronde sans précédent au sein de son parti.

Deux autres personnalités, considérées comme proches de Bouteflika, sortent également du gouvernement. Il s’agit de l’ancien vice-Premier ministre, Yazid Zerhouni, et de l’ex-ministre de la Prospective et des Statistiques, Abdelhamid Temmar. Quant à Nacer Mehal, il laisse le ministère de la Communication pour aller finaliser son projet tant attendu d'ouverture au privé de l'audiovisuel après 50 ans de monopole de l'État. Il est remplacé par un ancien journaliste, Mohamed Oussaid Belaïd, fondateur du nouveau Parti de la justice et de la liberté (PLJ, opposition).

Chaises musicales

En tout ils sont treize ministres à arriver au gouvernement, mais tous ne sont pas des nouveaux venus dans le système Bouteflika, loin de là. Le nouveau ministre de la Justice, Mohamed Charfi, a déjà occupé ce poste dans un précédent gouvernement du même président. L'ancien titulaire du portefeuille, Tayeb Belaïz, a été « muté » à la tête du Conseil constitutionnel. Et l'ex-président de l'Assemblée nationale, Abdelaziz Ziari, remplace Djamel Ould Abbès au ministère très sensible de la Santé.

Autre continuité sans vrai changement : sur les 36 membres du gouvernement, on ne compte que trois femmes. Alors qu'elles ont remporté presque le tiers des sièges de députés aux élections législatives, grâce à une nouvelle loi sur la parité.

(Avec AFP)

_______

Liste du gouvernement :

Abdelmalek SELLAL, Premier Ministre

Abdelmalek GUENAIZIA, Ministre délégué auprès du Ministre de la Défense Nationale

Dahou OULD KABLIA, Ministre de l'Intérieur et des Collectivités Locales

Mourad MEDELCI, Ministre des Affaires Etrangères

Mohamed CHARFI, Ministre de la justice, Garde des Sceaux

Karim DJOUDI, Ministre des Finances

Youcef YOUSFI, Ministre de l'Energie et des Mines

Hocine NECIB, Ministre des Ressources en Eau

Bouabdallah GHLAMALLAH, Ministre des Affaires Religieuses et des Wakfs

Mohamed Cherif ABBAS, Ministre des Moudjahidine

Amara BENYOUNES, Ministre de l'Aménagement du Territoire, de l'Environnement et de la ville

Amar TOU, Ministre des Transports

Abdelatif BABA AHMED, Ministre de l'Education Nationale

Rachid BENAISSA, Ministre de l'Agriculture et du Développement Rural

Amar GHOUL, Ministre des Travaux Publics –

Souad BENDJABALLAH, Ministre de la Solidarité Nationale et de la Famille

Khalida TOUMI, Ministre de la Culture

Mustapha BENBADA, Ministre du Commerce

Rachid HARAOUBIA, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Mahmoud KHEDRI, Ministre des Relations avec le Parlement

Mohamed MEBARKI, Ministre de la Formation et de l'Enseignement Professionnels

Abdelmadjid TEBBOUNE, Ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme

Tayeb LOUH, Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale

Abdelaziz ZIARI, Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière

Mohamed BENMERADI, Ministre du Tourisme et de l'Artisanat

Mohamed TAHMI, Ministre de la Jeunesse et des Sports

Chérif RAHMANI, Ministre de l'Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprises et de la Promotion de l'Investissement

Moussa BENHAMADI, Ministre de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication

Sid Ahmed FERROUKHI, Ministre de la Pêche et des Ressources Halieutiques

Mohand Oussaid BELAID, Ministre de la Communication

Abdelkader MESSAHEL, Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères, chargé des Affaires Maghrébines et Africaines

Bachir MESSAITFA, Secrétaire d'Etat auprès du Premier Ministre, chargé de la Prospective et des Statistiques

Belkacem SAHLI, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Affaires Etrangères, chargé de la Communauté Nationale à l'Etranger

Dalila BOUDJEMAA, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Aménagement du Territoire, de l'Environnement et de la Ville, chargée de l'Environnement

Mohamed Amine HADJ SAID, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre du Tourisme et de l'Artisanat chargé du Tourisme

Belkacem MELLAH, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de la Jeunesse.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

La France échoue à redevenir le premier fournisseur de l'Algérie

La France échoue à redevenir le premier fournisseur de l'Algérie

 La France a échoué en 2014 à reconquérir la place de premier fournisseur de l'Algérie, ravie pour la première fois par la Chine l'année précédente. Avant de la p[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

 La Cosob justifie la suspension par l'attente de la décision de l'État algérien d'exercer (ou pas) son droit de préemption. Une décision liée au statut étranger du[...]

Signature d'une convention franco-algérienne sur la formation des imams

Bientôt les imams algériens envoyés en France seront formés pour être en "harmonie avec les exigences de la République" française. C'est ce que stipule, entre autres, la[...]

Infrastructures : les 10 projets africains qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le continent. Revue de[...]

Internet : Bouteflika, Kabila, Bongo... Noms de domaines en solde !

Alibongo.com, josephkabila.com, abdelazizbouteflika.com… Des noms de domaine de premier niveau (les .com) de certains chefs d'État africains qui n'ont pas eu la diligence de les réserver à temps sont en[...]

Algérie : El-Para et l'argent des otages du GSPC

Abderrazak el-Para, l'ex-émir du GSPC, a finalement confirmé que l'Allemagne avait versé une rançon de 5 millions d'euros en 2003.[...]

Devant la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

La chute du cours du pétrole en dessous de 60 dollars et la perspective d’un prix bas à moyen terme ont ébranlé l'assurance de l'Algérie. Le ton est désormais à l'urgence et[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Cameroun - Me Bertrand : "On nous cache quelque chose sur la mort d'Albert Ebossé" en Algérie

Le 23 août dernier, quelques minutes après la rencontre entre la JS Kabylie et l’USM Alger (1-2), l’attaquant camerounais de la JSK Albert Ebossé (24 ans) trouvait la mort à la sortie du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers