Extension Factory Builder
04/09/2012 à 18:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Isa Hayatou préside aux destinées de la CAF depuis 1988. Isa Hayatou préside aux destinées de la CAF depuis 1988. © CAF

L'assemblée générale de la Confédération africaine de football (CAF), réunie en congrès exceptionnel aux Seychelles, a adopté lundi 3 septembre une motion empêchant l'Ivoirien Jacques Anouma de se présenter à l'élection pour la présidence de l'organisation. Dont l'actuel dirigeant, le Camerounais Issa Hayatou, a désormais toutes les chances de se succéder à lui même. Pour un septième mandat de quatre ans.

Issa Hayatou en rêvait, l’assemblée générale de la CAF l’a fait. Réunie en congrès exceptionnel aux Seychelles, lundi 3 septembre, l’instance africaine de football a adopté par 44 voix pour sur 51 (6 contre et une abstention), suite à un vote à main levée, la motion proposée le mois dernier par Mohammed Raouraoua, président de la Fédération algérienne de football.

Celle-ci visait à modifier les statuts de la CAF et prévoit notamment que n’importe quel candidat souhaitant briguer le poste de président de l’institution doit être « membre du comité exécutif », ou ait occupé cette fonction par le passé.

Une disposition qui sera appliquée à partir de décembre prochain et qui est loin d’être anodine : elle résume en fait tout l’enjeu du prochain scrutin pour la présidence de la CAF, prévu en mars 2013.

"Aventurier"

Jacques Anouma, ancien président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), était jusqu’alors le seul rival d’Issa Hayatou, l’actuel président. Or, l’Ivoirien n’a jamais été membre du comité exécutif de la CAF, à la différence de son aîné camerounais, qui y a siégé deux ans avant son élection à la présidence de la CAF, trône sur lequel il est confortablement assis depuis 1988.

Avec cette modification, Hayatou met donc hors course son unique concurrent avoué et on voit mal qui pourrait se dresser en travers de sa route pour empêcher sa réélection dans six mois. Badara Mamaya Sène, membre de la Commission d’arbitrage de la CAF, argue que « cette motion a été introduite pour protéger notre organisation ». Le partisan du président sortant ajoute que cette motion était indispensable « sinon n’importe quel aventurier, soutenu par un président de la République, peut vouloir diriger la CAF ».

Sentant le coup venir, Anouma s’était déjà exprimé dans nos colonnes samedi dernier, assurant qu’il respecterait le vote de l’assemblée générale mais que la bataille ne faisait que commencer, avec, en ligne de mire, la volonté d’insuffler un profond changement dans le football africain. Le vote de ladite motion confirme en tout cas qu’il n’y a pas qu’en politique que les dirigeants rechignent à lâcher les rênes du pouvoir.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposé depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les utili[...]

"Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël"

En poste à Dakar depuis 2008, Abdalrahim Alfarra, ambassadeur de l'État de Palestine pour le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso et le Cap-Vert, a pu mesurer la[...]

Barack Obama : "Nous devons saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui"

Devant 500 étudiants africains qui participent au programme "Washington Fellowship for Young African Leaders" aux États-Unis, Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique[...]

Milliardaires africains : l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres

La récente étude du Wealth Report sur la multiplication des milliardaires africains et le nouveau rapport du PNUD sur les mauvais résultats du continent en terme de développement humain ne sont pas[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Diaporama : de Hamammet à Zanzibar, découvrez les plus belles plages d'Afrique

Du Cameroun à la RDC, en passant par les Seychelles, les plages africaines sont des coins de paradis. "Jeune Afrique" vous fait prendre le large avec une sélection des plus belles pépites du[...]

Terrorisme : une "force armée multinationale" pour lutter contre Boko Haram

Quatre États riverains du lac Tchad vont mettre sur pied "une force armée multinationale" pour lutter contre la menace du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram.[...]

Nadine Gordimer l'Africaine

Décédée à l'âge de 90 ans le 13 juillet, la Prix Nobel de littérature aura été une militante antiapartheid de la première heure. Elle laisse une[...]

Innovation : l'Afrique fait ses gammes

 La 7e édition de l'Indice mondial de l’innovation (GII) vient de paraître. Cette année, le rapport co-publié par l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle[...]

Nadine Gordimer : un si long chemin

L'auteure du Conservateur, Booker Prize 1974, a porté jusqu'au bout un rêve : celui du premier jour après le racisme.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers