Extension Factory Builder
04/09/2012 à 17:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
François Compaoré figure en tête de liste du CDP dans la province de Kadiogo. François Compaoré figure en tête de liste du CDP dans la province de Kadiogo. © DR

Le voile commence à se lever sur les candidatures aux élections législatives qui auront lieu au début de décembre au Burkina Faso. Sauf surprise de dernière minute, François Compaoré, conseiller à la présidence et frère cadet du chef de l'État, devrait briguer un siège à l’Assemblée nationale.

À l'approche des élections législatives qui doivent se tenir simultanément avec les municipales, le 2 décembre 2012, les partis politiques burkinabè commencent à rendre publique la liste de leurs candidats à la députation.

Pour l'heure, l'essentiel des candidatures connues proviennent du parti au pouvoir, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), qui a entamé un processus de désignation à l'échelon provincial.

Parmi les prétendants déclarés à un fauteuil de député, quelques « nouveaux venus » attirent l'attention des Burkinabè et notamment des Ouagalais. Dans la province du Kadiogo, à laquelle appartient la capitale, François Compaoré, conseiller à la présidence, et Assimi Kouanda, secrétaire exécutif du CDP, se classent respectivement en tête et en troisième position de la liste électorale.

Filtrage

Après leur promotion à la tête des structures dirigeantes du parti en mars dernier, c'est un nouveau pas que le frère cadet du chef de l'État Blaise Compaoré et le patron du CDP s'apprêtent à franchir en briguant un siège à l'Assemblée nationale.

Ces candidatures, ainsi que les places occupées sur la liste, demandent cependant à être confirmées par le Bureau politique national du parti avant le dépôt définitif des listes devant la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), à partir du 10 septembre 2012.

Mais le plus dur est déjà fait pour les postulants qui ont passé l'épreuve de la validation de leurs candidatures au niveau des sections provinciales du parti majoritaire.

Dans cette instance, un collège composé de cadres locaux, de représentants de jeunes, femmes et anciens, a procédé à un premier filtrage en faisant une appréciation des candidats selon des critères de militantisme, de bonne moralité, de popularité et de leur capacité à assurer la victoire de leur camp politique.

Prolongations

Autant dire que la validation finale de leur candidature devrait être une tâche aisée pour les deux nouveaux poids lourds du parti dirigeant. Lors des législatives, l'Assemblée nationale passera de 111 à 127 députés. Initialement prévues pour le mois de mai 2012, elles avaient été reportées afin que la procédure d'enrôlement biométrique des électeurs puisse parvenir à son terme.

Si la prolongation n'a permis d'enregistrer que 4,4 millions d'inscrits sur 8 millions d'électeurs potentiels, certains, comme le président de la Ceni, Me Barthélemy Kéré, jugent qu'il est inutile de repousser une nouvelle fois l'échéance. Les élections couplées devraient donc bien avoir lieu à la date prévue.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

C'est la CAN des surprises, le Congo et la Guinée équatoriale en quarts !

C'est la CAN des surprises, le Congo et la Guinée équatoriale en quarts !

Le Congo, tombeur du Burkina Faso (2-1), et la Guinée équatoriale, vainqueur du Gabon (2-0), sont tous les deux qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2015 dans le groupe A. Les Diables rouges terminent[...]

Burkina : Fespaco'mme les autres

Malgré le changement de régime au Burkina et la menace Ebola, le prestigieux festival panafricain aura bien lieu. Avec quelques changements au programme.[...]

Burkina Faso : Kafando fait machine arrière dans le dossier Sankara

Alors qu'il s'était maintes fois prononcé en faveur d'une réouverture rapide de l'enquête sur l'assassinat de Thomas Sankara, le président de transition burkinabè Michel Kafando a[...]

Burkina Faso : Djibrill Bassolé intéressé par la présidentielle ?

La perspective de l'élection présidentielle burkinabè, programmée pour le 11 octobre, aiguise les appétits.[...]

Burkina : les élections présidentielle et législatives auront lieu le 11 octobre

Le président Michel Kafando, s'exprimant devant la presse jeudi à Ouagadougou, a annoncé que les élections présidentielle et législatives se tiendraient le dimanche 11 octobre.[...]

CAN 2015 : le Burkina Faso au bord du gouffre

Les Étalons des frères Traoré n'ont pas réussi à marquer face à la Guinée équatoriale (0-0), malgré un déluge d'occasions. Le vice-champion d'Afrique ne[...]

Burkina : un successeur pour Moumouni Dieguimdé, ancien ministre des Infrastructures contraint à la démission

Daouda Traoré, un ingénieur des travaux publics, a été nommé mercredi ministre des Infrastructures en remplacement de Moumouni Dieguimdé, contraint de à la démission[...]

Mgr Judes Bicaba, évêque burkinabè : "Après un incendie, les braises ne s'éteignent pas tout de suite"

Monseigneur Judes Bicaba préside depuis 2005 le diocèse de Dégoudou dans le nord du Burkina Faso. Il revient pour Jeune Afrique sur les évènements des 16 au 18 janvier au Niger, où 45[...]

Danse : Nuit blanche à Ouagadougou de Serge Aimé Coulibaly

Présenté à Paris du 14 au 17 janvier, le spectacle prémonitoire et engagé de Serge Aimé Coulibaly devrait bientôt tourner en France et en Europe. Chorégraphie[...]

Pierre-Emerick Aubameyang met le Gabon en orbite

L'attaquant gabonais a brillé samedi en offrant au Gabon sa première victoire lors de cette CAN 2015 face au Burkina Faso (2-0).[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120904170602 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120904170602 from 172.16.0.100