Extension Factory Builder
04/09/2012 à 15:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des combattants du Mujao paradent sur un char abandonné par l’armée, le 7 août 2012 à Gao. Des combattants du Mujao paradent sur un char abandonné par l’armée, le 7 août 2012 à Gao. © Romaric ollo Hien/AFP/Archives

La coalition du Front uni pour la défense de la République et de la démocratie (FDR) a publié à Bamako un communiqué exhortant les autorités maliennes à demander officiellement l'intervention de la Cedeao pour reconquérir le nord du pays, occupé par des islamistes.

Alors que les islamistes du Nord-Mali progressent sensiblement vers le sud du pays - ils occupent depuis le 1er septembre la ville de Douentza (dans la région de Mopti, Centre) – le front anti-putsch est monté au créneau à Bamako pour réclamer l’intervention d’une force africaine afin de libérer le pays. Dans un communiqué daté de lundi 3 septembre, le Front uni pour la défense de la République et de la démocratie (FDR), qui regroupe 40 partis politiques, « demande instamment au président de la République d'adresser, sans délai, à la Cedeao [Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest], à l'Union africaine et aux Nations unies la requête tant attendue aux fins d'interventions des forces africaines pour aider "l'armée malienne" à libérer le territoire national ».

En apparence, le problème est simple. La Cedeao se déclare prête à envoyer au Mali une force de quelque 3 300 soldats, mais souhaite auparavant obtenir un mandat de l'ONU. Laquelle organisation attend une demande officielle de Bamako, ainsi que des plans détaillés de la Cedeao – ce qui n’est toujours pas le cas. Par ailleurs, des négociations ont été entamées avec les islamistes d’Ansar Eddine et du MNLA, sans succès jusqu’à présent.

"Affront intolérable"

« Il est temps, grand temps de mettre fin aux tergiversations sur la question de la requête qui est la jauge de notre volonté politique et de notre détermination à nous engager dans la voie du recouvrement de l'intégrité de notre territoire », ajoute le FDR, qui s'indigne de la prise de Douentza par le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

« La prise de Douentza par le Mujao, à la barbe des forces armées et de sécurité massivement cantonnées à Sévaré (à environ 15 km à l'est de Mopti) » est un « affront intolérable » à l'armée. Il « exige du gouvernement des actions appropriées et immédiates pour sécuriser les zones non encore occupées et procéder sans délai à la récupération des zones occupées par les islamistes armés », indique encore le FDR.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Les mystères de la Corsafrique

Les mystères de la Corsafrique

Feliciaggi, Tomi, Pasqua, Foccart, Bongo Ondimba, Sassou Nguesso, IBK... Bienvenue en Corsafrique ! Dans son numéro double, "Jeune Afrique" consacre une enquête à l'ascension des Corses en Afrique, d[...]

Abdoulaye Diop : "La paix pour le Mali passe par l'accord d'Alger"

Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, revient sur le préaccord d'Alger que la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) refuse toujours de[...]

Mali : quand les mausolées des saints de Tombouctou ressuscitent

Trois ans après la destruction des mausolées de Tombouctou, classés au patrimoine mondial de l'Unesco, la "Ville aux 333 saints" a entamé leur reconstruction. Et renoué avec une[...]

Mali : remue-ménage onusien autour du préaccord de paix

À l'issue de sa réunion consacrée au Mali, le 9 avril, le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé les groupes rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA)[...]

Deux morts dans une attaque contre un convoi de l'ONU dans le nord du Mali

Deux personnes ont été tuées par balles près de Gao, au nord du Mali, dans une attaque contre un convoi de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) vendredi soir, trois jours après un[...]

Sahel : l'armée française multiplie les opérations contre les jihadistes

Les militaires français déployés au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane multiplient ces dernières semaines les frappes contre des bases jihadistes entre le Niger et le Mali. [...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Attaque suicide dans le nord du Mali : trois civils tués et des blessés dont neuf Casques bleus

Trois civils ont été tués et plus d'une dizaine de personnes ont été blessées dont neuf Casques bleus, dans une attaque-suicide dans le Nord, à Ansango.[...]

Crise au Mali : nouvelle réunion à Alger, la médiation internationale dans l'impasse

Menée par l'Algérie, la médiation internationale sur la crise dans le nord du Mali pensait avoir trouvé un accord de paix. Mais si celui-ci a été paraphé par Bamako depuis le 1er[...]

Mali : la France annule pour 64,8 millions d'euros de dette

Le ministre français des Finances Michel Sapin a informé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta l'annulation de 43 milliards de francs CFA, soit 64,8 millions d'euros, de la dette du Mali, ont[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120904153258 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120904153258 from 172.16.0.100