Extension Factory Builder
04/09/2012 à 12:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un accident de bus, en septembre 2010, dans le nord du Maroc. Un accident de bus, en septembre 2010, dans le nord du Maroc. © AFP

Dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 septembre, 42 personnes ont été tuées et 24 autres blessés après la chute de leur autocar dans un ravin sur la route reliant Zagora à Marrakech, dans le sud du pays.

Mis à jour à 17h00.

Le bilan est extrêmement lourd. Dans la nuit de lundi à mardi, 42 personnes sont mortes et 24 autres ont été blessées dans l'accident de leur autocar survenu dans la province d'Al-Haouz, dans le sud du Maroc. L'accident a eu lieu vers 2 heures du matin, au niveau de la commune rurale de Zerkten, sur la route nationale reliant Zagora à Marrakech.

Le drame est survenu alors que le bus descendait de nuit vers la ville ocre, après avoir franchi le col de Tizi-n-Tichka, le plus haut du Maroc, qui culmine à près de 2 300 mètres d'altitude. Le véhicule s'est renversé dans un ravin de 150 mètres de profondeur, laissant peu de chances de survie à ses passagers.

Ce terrible accident a fait 24 blessés, dont quatre grièvement. Ils ont été transférés dans différents hôpitaux de la région.

Vingt et un blessés ont été évacués aux urgences de l'hôpital Ibn Tofaïl de Marrakech. Selon son directeur, Hicham Nejmi, quatre victimes sont décédées peu après leur arrivée et deux ont été envoyées directement en service de réanimation. Leur état serait relativement stable pour le moment. Trois autres blessés de l'accident ont été évacués à l'hôpital provincial de Ouarzazate.

Condoléances de Mohammed VI

D'après plusieurs sources médicales contactées par Jeune Afrique, la totalité des victimes sont de nationalité marocaine. L'une d'entre elles, originaire de Ouarzazate, avait toutefois la double nationalité maroco-belge.

Les corps des 42 personnes décédées ont été transférés à la morgue du principal hôpital de Marrakech. Selon un responsable de la préfecture du Haouz, les causes de l'accident ne sont pas encore connues, mais une commission d'enquête ainsi qu'une cellule de crise ont été mises sur pied.

Le gouverneur de la province, Younès El Bathaoui, s'est rendu sur place pour superviser les opérations de secours.

Depuis Rabat, le Roi Mohammed VI a adressé ses « vives condoléances » et sa compassion aux familles des victimes et aux blessés. « Sa Majesté le Roi (...) a décidé de prendre en charge personnellement les frais de transport des dépouilles des victimes, de leur inhumation et de leurs obsèques, ainsi que les frais d'hospitalisation des blessés », indique aussi le communiqué du cabinet royal.

Insécurité routière

Il s'agit du plus grave accident d'autobus jamais enregistré au Maroc, où les accidents de la route sont très fréquents. En novembre 2010, un car transportant des ouvriers avait chuté dans un oued à Bouznika, au sud de Rabat, provoquant la mort de 24 personnes par noyade. Plus récemment, à la fin du mois d'août, huit personnes avaient trouvé la mort dans un accident de camion dans la même province du Haouz.

Les accidents de la route sont très fréquents au royaume chérifien. Selon les chiffres officiels, plus de 4 000 personnes ont trouvé la mort en 2011 (pour environ 10 000 blessés graves), soit une progression de près de 12% sur un an, en dépit de l'entrée en vigueur d'un nouveau code de la route.

 

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

GES 2014 : Marrakech se fait capitale mondiale de l'entrepreneuriat

 Chefs d'Etats, grands patrons, ministres, jeunes entrepreneurs... Ils sont tous venus à Marrakech pour participer à la cinquième édition du Sommet Global de entrepreneuriat, la première du[...]

Le marocain Saham s'implante au Nigeria

Saham a acquis 40% de la société nigériane d'assurance non-vie Unitrust Insurance. Pénétrant sur le troisième marché du continent et l'un des plus prometteurs.[...]

Un ressortissant français et sa fille retrouvés mort dans le centre du Maroc

Selon les premiers éléments de l'enquête, ce double homicide remonte à une semaine et aurait été motivé par le vol. Trois suspects ont été arrêtés,[...]

Exclusif : le fonds souverain de la Norvège se tourne vers Casablanca

 Le fonds souverain norvégien, le plus grand du monde avec un total d'actif de 878 milliards de dollars, vient de placer le Maroc sur ses radars.[...]

CAN 2015 : comment le Maroc s'est mis hors jeu

La Coupe d'Afrique des nations ne se jouera pas au Maroc, qui avait demandé un report en invoquant le "péril Ebola". Récit de ces folles semaines qui ont mis Rabat et la CAF au bord de la[...]

CAN 2015 : comment la Guinée équatoriale s'est imposée

Plusieurs pays du continent auraient pu accueillir la CAN 2015. Certains ont décliné, d'autres se sont proposés. Le Qatar a même montré le bout de son nez. Mais la Guinée[...]

Maroc : la BERD prête 100 millions d'euros à Banque centrale populaire

 La BERD a accordé une ligne de financement de 100 millions d'euros à Banque centrale populaire pour renforcer les prêts accordés des micro-entreprises et des PME marocaines.[...]

Vidéo - Maroc : le prince Moulay Rachid se marie, un événement haut en couleurs

Le Maroc célèbre sur trois jours le mariage du prince Moulay Rachid, frère du roi Mohammed VI et deuxième dans l'ordre de la succession monarchique. Un événement dans la vie de la[...]

Afrique francophone : et les meilleures business schools en 2014 sont...

Engagées dans une course à la reconnaissance, les écoles de commerce s'internationalisent et se diversifient. Jeune Afrique a passé au crible les établissements d'Afrique francophone,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers