Extension Factory Builder
04/09/2012 à 09:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats congolais, près du village de Kibumba, à 25 km de Goma (est), le 29 juillet 2012. Des soldats congolais, près du village de Kibumba, à 25 km de Goma (est), le 29 juillet 2012. © AFP

Kinshasa a de nouveau formellement accusé Kigali de soutenir le Mouvement du 23 mars (M23). Cette fois, la République démocratique du Congo (RDC) accuse le Rwanda d'avoir profité d'une opération militaire pour "exfiltrer" des éléments de soutien aux rebelles.

Pour Kinshasa, c'est une nouvelle preuve de l'implication des forces rwandaises aux côtés des rebelles du M23. Lundi, la RDC a accusé son voisin d'avoir profité d'une opération de retrait de militaires rwandais de l'est congolais pour « exfiltrer » des hommes, qui auraient notamment « attaqué » l'armée congolaise avec la rébellion du M23.

Vendredi, quelques centaines de militaires rwandais ont quitté le territoire de Rutshuru (est de la RDC), en partie contrôlé par les dissidents congolais du M23, pour rentrer chez eux. Ils faisaient partie d'un bataillon congolo-rwandais déployé après l'opération militaire des deux pays en 2009. Cette intervention était destinée à combattre la rébellion hutu des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

« L'armée rwandaise a profité du retrait de ses officiers de renseignement (...) pour exfiltrer quelques-uns de ses éléments » entrés en RDC « pour attaquer les FARDC (Forces armées de la RDC) aux côtés du groupe pro-rwandais M23 », a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

"Effacer les traces"

Selon le ministère rwandais de la Défense, 357 hommes ont quitté la zone et ont traversé la frontière au niveau de la localité de Kibumba, en présence d'un haut responsable militaire congolais, pour se rendre à Kabuhanga, au Rwanda, où ils sont arrivés vendredi.

« Moins de 100 personnes ont été autorisées à venir, mais presque 300 sortent : comprenez qu'il y a un gap (...) qui nous pousse à croire qu'il y a une exfiltration déguisée », visant probablement à « effacer les traces » alors que l'ONU pourrait prendre des sanctions contre Kigali, a souligné Lambert Mende.

L'armée congolaise affronte depuis le mois de mai le M23, positionné près des frontières rwandaise et ougandaise. Ce mouvement est né d'une mutinerie de soldats congolais, en majorité issus de l'ex-rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP). Les combattants du CNDP, eux aussi accusés d'être soutenus par le Rwanda, avaient été intégrés dans l'armée congolaise en 2009.

Les FDLR sont actives dans l'est de la RDC, où elles commettent des exactions contre la population. Certains membres de cette rébellion sont recherchés par Kigali pour leur participation présumée au génocide de 1994 contre les Tutsis, qui a fait 800 000 morts selon l'ONU.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : des militaires se livrent au commerce de minerais, selon Global Witness

RDC : des militaires se livrent au commerce de minerais, selon Global Witness

En marge de la conférence internationale sur les minerais de conflit qui s'ouvre le 3 novembre à Kinshasa, Global Witness a accusé vendredi des militaires congolais de continuer à se livrer au commerce [...]

RDC : à Beni, Kabila promet de "vaincre" les ADF

Lors de son adresse à la population de Beni, Joseph Kabila a déclaré vendredi que la RDC allait vaincre les rebelles ougandais de l'ADF, soupçonnés d'être responsables de récents[...]

RDC : neuf nouveaux corps de civils découverts à Beni

La société civile locale a annoncé jeudi la découverte de neuf nouveaux corps de personnes assassinées dans plusieurs localités du territoire de Beni, portant le bilan de récents[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

RDC : Joseph Kabila est arrivé à Beni, cible de récents massacres

Joseph Kabila, très attendu après les massacres du mois d'octobre, est arrivé à Beni mercredi.[...]

RDC : un soldat et un rebelle de l'ADF tués près de Beni, avant la visite du président Kabila

Deux personnes ont péri mardi soir dans des affrontements entre l'armée congolaise (FARDC) et les ADF, rébellion islamiste ougandaise. Un soldat et un rebelle ont été tués.[...]

RDC : dans la tête de Joseph Kabila

À deux ans de la présidentielle, le débat sur la réforme de la Constitution se résume à une seule question : Joseph Kabila pourra-t-il briguer un troisième mandat ? À[...]

RDC : trois immeubles de Diomi Ndongala "confisqués", son avocat dénonce "l'instrumentalisation de la justice"

Dans une affaire qui l'oppose à la Banque internationale pour l'Afrique au Congo (Biac), Diomi Ndongala a vu vendredi trois de ses immeubles de Kinshasa être saisis par la justice. Une "expropriation" qui[...]

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers