Extension Factory Builder
04/09/2012 à 09:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats congolais, près du village de Kibumba, à 25 km de Goma (est), le 29 juillet 2012. Des soldats congolais, près du village de Kibumba, à 25 km de Goma (est), le 29 juillet 2012. © AFP

Kinshasa a de nouveau formellement accusé Kigali de soutenir le Mouvement du 23 mars (M23). Cette fois, la République démocratique du Congo (RDC) accuse le Rwanda d'avoir profité d'une opération militaire pour "exfiltrer" des éléments de soutien aux rebelles.

Pour Kinshasa, c'est une nouvelle preuve de l'implication des forces rwandaises aux côtés des rebelles du M23. Lundi, la RDC a accusé son voisin d'avoir profité d'une opération de retrait de militaires rwandais de l'est congolais pour « exfiltrer » des hommes, qui auraient notamment « attaqué » l'armée congolaise avec la rébellion du M23.

Vendredi, quelques centaines de militaires rwandais ont quitté le territoire de Rutshuru (est de la RDC), en partie contrôlé par les dissidents congolais du M23, pour rentrer chez eux. Ils faisaient partie d'un bataillon congolo-rwandais déployé après l'opération militaire des deux pays en 2009. Cette intervention était destinée à combattre la rébellion hutu des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

« L'armée rwandaise a profité du retrait de ses officiers de renseignement (...) pour exfiltrer quelques-uns de ses éléments » entrés en RDC « pour attaquer les FARDC (Forces armées de la RDC) aux côtés du groupe pro-rwandais M23 », a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

"Effacer les traces"

Selon le ministère rwandais de la Défense, 357 hommes ont quitté la zone et ont traversé la frontière au niveau de la localité de Kibumba, en présence d'un haut responsable militaire congolais, pour se rendre à Kabuhanga, au Rwanda, où ils sont arrivés vendredi.

« Moins de 100 personnes ont été autorisées à venir, mais presque 300 sortent : comprenez qu'il y a un gap (...) qui nous pousse à croire qu'il y a une exfiltration déguisée », visant probablement à « effacer les traces » alors que l'ONU pourrait prendre des sanctions contre Kigali, a souligné Lambert Mende.

L'armée congolaise affronte depuis le mois de mai le M23, positionné près des frontières rwandaise et ougandaise. Ce mouvement est né d'une mutinerie de soldats congolais, en majorité issus de l'ex-rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP). Les combattants du CNDP, eux aussi accusés d'être soutenus par le Rwanda, avaient été intégrés dans l'armée congolaise en 2009.

Les FDLR sont actives dans l'est de la RDC, où elles commettent des exactions contre la population. Certains membres de cette rébellion sont recherchés par Kigali pour leur participation présumée au génocide de 1994 contre les Tutsis, qui a fait 800 000 morts selon l'ONU.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Hervé Ladsous : 'En Centrafrique, il faut des autorités nouvelles issues d'élections avant août 2015'

Hervé Ladsous : "En Centrafrique, il faut des autorités nouvelles issues d'élections avant août 2015"

Présent au forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique (15 et 16 décembre), Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint aux opérations de mainti[...]

RDC : on marche sur la tête !

Mais à qui pensait donc Joseph Kabila lorsqu'il a prononcé cette petite phrase - c'était à Dakar, le 29 novembre, lors du sommet de la Francophonie : "Nous sommes nombreux qui, si[...]

RDC : Anderlecht refuse de laisser N'Sakala jouer la CAN

Né en France mais d’origine congolaise (RDC), Fabrice N’Sakala avait effectué les démarches pour porter le maillot des Léopards. Mais Anderlecht, le club belge qui l’emploie, lui a[...]

Internet : Bouteflika, Kabila, Bongo... Noms de domaines en solde !

Alibongo.com, josephkabila.com, abdelazizbouteflika.com… Des noms de domaine de premier niveau (les .com) de certains chefs d'État africains qui n'ont pas eu la diligence de les réserver à temps sont en[...]

Constitution & Cenco, paroles d'Évangile en RDC

Opposante historique au pouvoir, l'Église catholique reprend du service en RDC. Par deux fois cette année, elle s'est dite fermement opposée à une révision constitutionnelle en faveur de[...]

RDC : ça se passe comme ça, à L'Espace Ngoma de Kisangani

Créée en 2006, cette salle de spectacle est le point de ralliement des artistes boyomais. En pratique, elle sert aussi de maison de la culture et rayonne bien au-delà de Kisangani.[...]

Abbé Malumalu : "En tant que citoyen, je souhaite que la Constitution de la RDC soit respectée"

Faut-il organiser les scrutins locaux avant la présidentielle et les législatives de 2016 en RDC ? Non, selon l'opposition, qui redoute un report de ces échéances nationales. Oui, dit le[...]

Abbé Malumalu : "En tant que citoyen, je souhaite que la Constitution de la RDC soit respectée"

Faut-il organiser les scrutins locaux avant la présidentielle et les législatives de 2016 en RDC ? Non, selon l'opposition, qui redoute un report de ces échéances nationales. Oui, dit le[...]

RDC : un millier d'ex-combattants du M23 s'échappent de leur camp en Ouganda

L'armée ougandaise a confirmé mardi la fuite d'un millier d'ex-combattants du Mouvement du 23-Mars (M23) qui se sont échappés de leur camp en Ouganda lors d'une opération de rapatriement vers la[...]

RDC : opération conjointe de l'armée et de la Monusco contre les rebelles de l'ADF

L'armée congolaise et les Casques bleus menaient mardi après-midi une opération conjointe contre les rebelles ougandais de l'ADF, soupçonnés d'être responsables d'une série de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers