Extension Factory Builder
01/09/2012 à 17:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jacques Anouma. Jacques Anouma. © AFP

Lundi 3 septembre, aux Seychelles, Jacques Anouma (60 ans) saura, à l’issue de l’Assemblée générale extraordinaire de la Confédération africaine de football (CAF), s’il pourra être candidat à sa présidence, en mars prochain, au Maroc. Mais un amendement déposé par la Fédération algérienne quant aux conditions d’éligibilité pourrait mettre fin aux prétentions de l’ancien président de la Fédération ivoirienne.

Jeune Afrique : Tout candidat aux élections de la présidence de la CAF, outre les compétences nécessaires, devra être ou avoir été membre du comité exécutif de la CAF. » Ce texte, qui sera soumis au vote lundi, pourrait vous empêcher d’être candidat, puisque vous siégez d’office au comité exécutif de la CAF grâce à votre élection à celui de la FIFA. Mais vous n’êtes pas membre élu de ce comité exécutif de la CAF et vous n’avez donc pas le droit de vote…

Jacques Anouma : Il faudra d’abord justifier que cet amendement me concerne. Ce n’est pas forcément avéré. Il concerne surtout  les présidents de fédérations qui ne sont pas membres de ce comité exécutif. Je ne suis plus président de la Fédération ivoirienne. Si vraiment je suis visé, ce serait absolument regrettable.

Vous avez émis le souhait d’être candidat à la présidence de la CAF, et vous pourriez incarner un adversaire de poids pour M. Hayatou. Connaissez-vous d’autres candidatures ?

À ce jour, non.  Il est exact que beaucoup de gens me disent que cet amendement me concerne directement. Sur le plan éthique, cette proposition venant de la Fédération Algérienne de Football (FAF) est assez discutable. Si elle est votée, ce serait indiscutablement un recul pour le football africain.

Le football africain ne doit pas se résumer à une seule élite

Mohamed Raouraoua, le président de la FAF, est un proche d’Issa Hayatou. On ne peut s’empêcher de penser que ce texte a été fait pour torpiller toute velléité de candidature en général, et la vôtre en particulier, la seule qui soit connue en plus de celle de l’actuel président…

Je reconnais que Issa Hayatou a fait des choses positives pour le football africain. Je ne souhaite pas m’attaquer à sa personne. Je souhaite juste être candidat. J’ai un programme, j’ai des choses à proposer, et je vais profiter de cette Assemblée générale pour exposer les raisons de ma candidature. Cette AG est souveraine, et je me plierai à sa décision, car je suis un démocrate. Mais si je ne peux pas être candidat, je me battrai pour le football africain, même si c’est avec le soutien de deux ou trois personnes.

Les membres du Comité exécutif de la CAF, qui semblent soutenir massivement Issa Hayatou, craignent-ils de perdre certains privilèges ?

Je ne voudrais surtout pas leur faire cette injure. Mais le football africain ne doit pas se résumer à une seule élite. Il y a des gens compétents, qui peuvent avoir des idées pour le faire avancer. J’ai été président de la Fédération ivoirienne pendant dix ans, de l’UFOA, je suis membre de la CAF et de la FIFA. Je pense avoir les compétences requises pour exercer les plus hautes responsabilités.

Le soutien du gouvernement ivoirien vous semble acquis…

Oui, si j’en crois les déclarations du Ministre des Sports, Monsieur Philippe Légré. Et c’est bien évidemment un soutien de poids. La Fédération ivoirienne ne s’est pas encore prononcée.
___

Propos recueillis par Alexis Billebault
 
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil s'inst[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

Électricité : quel pilote pour la (future) Agence africaine ?

Pour la promotion de son "plan Marshall" électrique pour l'Afrique, Jean-Louis Borloo a rencontré trente-sept chefs d'État africains, qui, dans leur majorité, semblent adhérer au[...]

Maryse Condé : "Ma relation avec l'Afrique s'est fondée sur un mensonge"

L'écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé publie une biographie culinaire. L'occasion de revenir avec elle sur sa relation avec l'Afrique et de dévoiler une facette aussi importante de sa[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Esclavage : "Libres et sans fers", paroles captives

Dans un ouvrage récent, trois chercheurs explorent les archives judiciaires françaises à la recherche de témoignages d'esclaves. De très émouvantes voix d'outre-tombe.[...]

Comment la diaspora influence l'opinion politique africaine grâce aux médias en ligne

RFI, Jeune Afrique, Le Point Afrique, (ex-) Slate Afrique, Le Monde Afrique, Afrik.com, etc. En Afrique francophone, les médias panafricains les plus sérieux et les plus influents sont… basés en France.[...]

Mondial 2022 au Qatar : trois hauts dirigeants du football africain nommément accusés de corruption

Au mois de juin 2014, le "Sunday Times" publiait une enquête dénonçant l'existence d'un système de pots-de-vin ayant conduit à l’attribution de la Coupe du monde de football au[...]

Corsafrique : à Tasso, dans la vallée des croupiers

C'est à Tasso, en Corse-du-Sud, que Michel Tomi recrutait les employés de ses casinos. En sens inverse, il a aussi importé un peu d'Afrique sur l'île, au grand dam des nationalistes.[...]

Derrière la rhétorique des guerres climatiques

Philippe Roudier est chercheur, spécialiste des impacts du changement climatique en Afrique.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers