Extension Factory Builder
29/08/2012 à 09:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le ministre libyen de l’Intérieur, le 28 août 2012 à Tripoli. Le ministre libyen de l’Intérieur, le 28 août 2012 à Tripoli. © AFP

Le ministre libyen de l'Intérieur Fawzi Abdelali, qui avait présenté sa démission dimanche, est revenu sur sa décision mardi 28 août. Il a annoncé l'ouverture d'une "enquête sur des membres des forces de sécurité" pour leur implication présumée dans les récentes destructions de mausolées musulmans par des intégristes.

Le ministre libyen de l'Intérieur reste finalement membre du gouvernement. Fawzi Abdelali avait présenté sa démission dimanche avant de se rétracter mardi 28 août. Il en a profité pour annoncer l'ouverture d'une « enquête sur des membres des forces de sécurité » pour leur implication présumée dans les récentes destructions de mausolées musulmans par des intégristes.

« Nous avons ouvert une enquête sur l'implication de certains membres des services de sécurité dans ce qui s'est passé. Notre rôle n'est pas de profaner les tombes mais d'assurer la sécurité des gens », a déclaré Fawzi Abdelali. Le ministre s’est dit « prêt à engager une bataille » mais seulement si le gouvernement ou le Congrès général national (CGN), plus haute instance politique en Libye issue des élections du 7 juillet, le décidait.

Fawzi Abdelali a cependant affirmé espérer ne pas « entrer en confrontation » avec les intégristes qui « représentent une importante force en terme de nombre et d'équipements (...) Ils possèdent des armes ». « La quantité d'armes en Libye dépasse toutes les estimations. Quand on aura une vraie armée qui saura traiter avec des groupes en possession d'armes lourdes, à ce moment-là le ministère de l'Intérieur pourrait accomplir sa mission », a-t-il assuré en soulignant que ses forces manquaient de matériel.

Préoccupation de l'Unesco

« Je ne m'engage pas dans une bataille perdue et je ne tue pas les gens à cause d'une tombe », a-t-il précisé en disant privilégier la mise en place d'un dialogue religieux et culturel dans cette affaire « très compliquée ».

Après la destruction samedi de mausolées musulmans dans  plusieurs villes du pays, le CGN avait dénoncé, dimanche, le laxisme, voire l’implication des forces de sécurité. La directrice générale de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), Irina Bokova, « a exprimé sa vive préoccupation ». Elle a exhorté les autorités libyennes « à prendre leurs responsabilités pour la protection du patrimoine culturel et les sites d'importance religieuse », selon un communiqué de l'organisation.

Face à une hausse de la criminalité et des violences, le département d'État américain a déconseillé à ses ressortissants de se rendre en Libye. Les États-Unis estiment que les fauteurs de trouble « ne sont ni sanctionnés ni contrôlés par le gouvernement libyen », selon un communiqué.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Libye : l'ambassadeur de Jordanie enlevé à Tripoli

L'ambassadeur de Jordanie en Lybie, Fawaz Al-Itan, a été enlevé mardi à Tripoli par des hommes armés. Son chauffeur aurait été bléssé dans l'attaque.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Régime Kaddafi : le procès des anciens dignitaires libyens ajourné au 27 avril

La Cour pénale de Tripoli a décidé lundi d'ajourner au 27 avril le procès de 37 proches de Mouammar Kaddafi, dont son fils Seif el-Islam.[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Régime Kaddafi : le procès des anciens dignitaires libyens pourrait être ajourné

Censé s'ouvrir lundi, le procès de Seif el-Islam Kaddafi et d'une trentaine de responsables du régime déchu pourrait être reporté.[...]

Libye : vers un report du procès des dignitaires du régime Kaddafi

Censé s'ouvrir lundi, le procès de Seif el-Islam Kaddafi et d'une trentaine de responsables du régime déchu pourrait être reporté.[...]

Libye : le Premier ministre démissionne, dit avoir été victime d'une attaque

Le Premier ministre libyen Abdallah Al-Theni, chargé le 8 avril par le Parlement de former un nouveau gouvernement, a annoncé dimanche dans un communiqué qu'il démissionnait de son poste, après[...]

Ali Zeidan : "Les extrémistes veulent contrôler la Libye"

Depuis son exil européen, l'ex-Premier ministre libyen Ali Zeidan prépare son retour en Libye et ne mâche pas ses mots contre les "extrémistes". Interview exclusive à lire dans J.A.[...]

Libye : retour à haut risque pour Ali Zeidan

Ali Zeidan s'active en Europe pour maximiser ses chances de rentrer rapidement en Libye après sa destitution du poste de Premier ministre par l'Assemblée libyenne.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers