Extension Factory Builder
28/08/2012 à 15:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une nouvelle oeuvre représente le président Zuma dénudé, en Afrique du Sud. Une nouvelle oeuvre représente le président Zuma dénudé, en Afrique du Sud. © DR

Les artistes sud-africains ont fait de Jacob Zuma un de leurs sujets d’inspiration favoris. Après la peinture de Brett Murray, qui représentait, en mai dernier, le chef de l'État le sexe exhibé, le pénis présidentiel est une nouvelle fois à l’honneur dans une galerie de Cap Town. Non sans provoquer une nouvelle fois l’indignation du Congrès national africain (ANC).

Après « La lance » de Brett Murray en mai dernier, c’est désormais l’« Arme de destruction massive » qui crée la polémique en Afrique du Sud. Cette œuvre de l’artiste Ayanda Mabulu, exposée à la AVA Gallery de Cape Town et mise à prix 75 000 Rands (7 132 €), représente Jacob Zuma le sexe exhibé, dans la position d’un danseur traditionnel zulu, la jambe droite levée vers le ciel.

Comme « La Lance » de Brett Murray, lui aussi présent à la AVA Gallery en compagnie de 23 autres artistes, l’ « Arme de destruction massive » a provoqué la colère du Congrès national africain (ANC). « Nous condamnons fermement cette peinture. Tout portrait de ce type du président Zuma est irrespectueux »,  a ainsi déclaré le porte-parole de l'ANC, Keith Khoza, au Mail and Guardian.

"L’ANC est rempli d’avidité et de convoitise"

Si l’ANC envisage de demander le retrait de la peinture, Ayanda Mabulu tente de défendre son œuvre. Selon cette artiste de 31 ans, qui avait déjà suscité la polémique en 2010 avec le tableau « Un pauvre vaut mieux qu’une riche marionnette » représentant, déjà, le président Zuma, cette peinture est tout à fait « respectueuse » du chef de l’État. « Il y est représenté dans sa culture et dans son humanité », a-t-il expliqué.

« Je respecte les leaders historiques de l’ANC, ils ont travaillé pour l’intérêt de notre peuple. Mais aujourd’hui, le parti est rempli d’avidité et de convoitise. Je ne suis pas en train d’attaquer, je pose respectueusement une question », a-t-il conclu.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : Zuma annule un voyage après de nouvelles violences xénophobes

Afrique du Sud : Zuma annule un voyage après de nouvelles violences xénophobes

Le président sud-africain Jacob Zuma a annulé samedi un voyage à l'étranger après une nouvelle nuit de violences xénophobes perpétrées par des casseurs et pilleurs, qui on[...]

Afrique du Sud : six morts et plus de 5 000 déplacés après des violences xénophobes

Depuis trois semaines, des violences xénophobes secouent l’Afrique du Sud. Une situation qui a déjà fait six morts et plus de 5 000 déplacés.[...]

Afrique du Sud : Durban se mobilise contre la xénophobie

Ils sont plusieurs milliers à manifester jeudi à Durban pour dénoncer la vague d'attaques contre les ressortissants étrangers installés dans la ville.[...]

Afrique du Sud : qui succédera à Helen Zille à la tête du principal parti d'opposition ?

Après 8 ans à la tête du principal parti d'opposition en Afrique du Sud, Helen Zille tire sa révérence. L'adversaire coriace de Jacob Zuma ne sera pas candidate lors des élections de[...]

Cecil Rhodes déboulonné, un millier de migrants en fuite après des violences xénophobes

La statue du colonisateur britannique Cecil Rhodes a été déboulonnée jeudi au Cap. Une victoire contre le passé raciste de l'Afrique du Sud, pour certains, alors que le pays est à nouveau[...]

En Afrique du Sud, Robert Mugabe attaque l'Occident et les Nations unies

En Afrique du Sud pour une visite historique de deux jours sous le signe de l'économie, le président zimbabwéen et chef de l'Union africaine, Robert Mugabe, en a profité pour décocher quelques[...]

État islamique : combien de vierges pour une ado sud-africaine ?

Comme Boko Haram, l’État islamique est friand de jeunes Africaines. Mais contrairement à l’organisation terroriste basée au Nigeria, Daesh essaie d'en attirer des consentantes. Une Sud-Africaine[...]

L'Afrique du Sud teste une nouvelle molécule contre la tuberculose multirésistante

Depuis 2013, quelques 217 Sud-Africains, sur 500 patients-test dans le monde, ont été mis sous traitement à la bedaquiline contre la tuberculose multirésistante. Près de 3000 personnes[...]

Afrique du Sud : faut-il détruire les statues de l'apartheid ?

Les actes de vandalisme contre des statues d'anciens dirigeants blancs se multiplient en Afrique du Sud. Un phénomène qui vise le passé colonial et raciste du pays, mais qui remet aussi en question[...]

Afrique du Sud : les propos xénophobes du fils de Jacob Zuma font scandale

Après les propos racistes du roi zoulou Goodwill Zwelithini, c'est au tour du fils du président sud-africain, Edward Zuma, de demander aux étrangers de plier bagages. Des déclarations qui suscitent la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120828154427 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120828154427 from 172.16.0.100