Extension Factory Builder
28/08/2012 à 15:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une nouvelle oeuvre représente le président Zuma dénudé, en Afrique du Sud. Une nouvelle oeuvre représente le président Zuma dénudé, en Afrique du Sud. © DR

Les artistes sud-africains ont fait de Jacob Zuma un de leurs sujets d’inspiration favoris. Après la peinture de Brett Murray, qui représentait, en mai dernier, le chef de l'État le sexe exhibé, le pénis présidentiel est une nouvelle fois à l’honneur dans une galerie de Cap Town. Non sans provoquer une nouvelle fois l’indignation du Congrès national africain (ANC).

Après « La lance » de Brett Murray en mai dernier, c’est désormais l’« Arme de destruction massive » qui crée la polémique en Afrique du Sud. Cette œuvre de l’artiste Ayanda Mabulu, exposée à la AVA Gallery de Cape Town et mise à prix 75 000 Rands (7 132 €), représente Jacob Zuma le sexe exhibé, dans la position d’un danseur traditionnel zulu, la jambe droite levée vers le ciel.

Comme « La Lance » de Brett Murray, lui aussi présent à la AVA Gallery en compagnie de 23 autres artistes, l’ « Arme de destruction massive » a provoqué la colère du Congrès national africain (ANC). « Nous condamnons fermement cette peinture. Tout portrait de ce type du président Zuma est irrespectueux »,  a ainsi déclaré le porte-parole de l'ANC, Keith Khoza, au Mail and Guardian.

"L’ANC est rempli d’avidité et de convoitise"

Si l’ANC envisage de demander le retrait de la peinture, Ayanda Mabulu tente de défendre son œuvre. Selon cette artiste de 31 ans, qui avait déjà suscité la polémique en 2010 avec le tableau « Un pauvre vaut mieux qu’une riche marionnette » représentant, déjà, le président Zuma, cette peinture est tout à fait « respectueuse » du chef de l’État. « Il y est représenté dans sa culture et dans son humanité », a-t-il expliqué.

« Je respecte les leaders historiques de l’ANC, ils ont travaillé pour l’intérêt de notre peuple. Mais aujourd’hui, le parti est rempli d’avidité et de convoitise. Je ne suis pas en train d’attaquer, je pose respectueusement une question », a-t-il conclu.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : le procès Pistorius reprendra le 5 mai

Afrique du Sud : le procès Pistorius reprendra le 5 mai

Le procès d'Oscar Pistorius a été suspendu mercredi. Il reprendra le 5 mai.[...]

Procès Pistorius : fin du contre-interrogatoire musclé du procureur

Le contre-interrogatoire de l'accusation, débuté le 9 avril, a pris fin mardi par une certitude du procureur sud-africain Gerrie Nel : Oscar Pistorius a tué délibérément sa compagne,[...]

Afrique du Sud : Pistorius, entre contradictions et omissions

Suspendu tout le weekend, le contre-interrogatoire musclé d'Oscar Pistorius par le procureur Gerrie Nel a repris lundi au tribunal de Pretoria. Un nouveau round de questions auxquelles l'athlète accusé du[...]

Afrique du Sud : ANC et opposition en viennent à nouveau aux mains avant les élections

Des sympathisants de l'ANC au pouvoir et du premier parti d'opposition sud-africain, l'Alliance démocratique (DA), en sont à nouveau venus aux mains, samedi à Soweto, à moins d'un mois des [...]

Procès Pistorius : "Vous saviez qui était derrière la porte", affirme le procureur

Le procureur Gerrie Nel a accusé vendredi Oscar Pistorius d'avoir délibérément assassiné sa petite amie Reeva Steenkamp le 14 février 2013, ne croyant pas un mot de sa version des faits,[...]

Afrique du Sud : Pistorius a tué délibérément sa compagne, selon le procureur

Lors de son contre-interrogatoire, le procureur Gerrie Nel a remis en cause vendredi la version des faits d'Oscar Pistorius, accusant le champion paralympique sud-africain d'avoir délibérément[...]

Procès pistorius : le procureur Nel dépeint un être égoïste

Au deuxième jour de son contre-interrogatoire, Oscar Pistorius a dû faire face au procureur Gerrie Nel. Ce dernier a dépeint, jeudi, l'ancien champion paralympique comme un être égoïste[...]

Sommet UE-Afrique : ils ont soutenu Grace Mugabe et ne sont pas venus

En réponse au refus des autorités belges de délivrer un visa à Grace Mugabe, quatre chef d'État d'Afrique australe n'ont pas fait le déplacement à Bruxelles pour le sommet[...]

Sommet UE - Afrique : l'important, c'est d'y participer !

Accords de partenariat économique, compétence de la CPI, droits des homosexuels... Africains et Européens ne sont pas d'accord sur tout, loin s'en faut. Mais ils se sont parlés avec franchise.[...]

Procès Pistorius : l'accusé maintient sa version mais admet avoir "fait une erreur"

Oscar Pistorius a maintenu, mercredi, sa version des faits, en niant avoir tué sciemment sa petite amie, Reeva Steenkamp. L'ex-athlète sud-africain a cependant admis avoir "fait une erreur".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers