Extension Factory Builder
28/08/2012 à 09:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des policiers guinéens dans les rues de Conakry, le 27 août 2012. Des policiers guinéens dans les rues de Conakry, le 27 août 2012. © AFP

Deux coalitions regroupant les principaux partis de l’opposition guinéenne ont annoncé lundi 27 août au soir qu’ils comptaient retirer leurs représentants du gouvernement, du Conseil national de la transition et de la Ceni. Cette décision fait suite aux violences qui ont accompagné l’interdiction de la manifestation de l’opposition prévue lundi.

Le dialogue est provisoirement rompu entre le gouvernement guinéen et plusieurs partis de l’opposition après les violences de lundi. « Nous retirons nos représentants du gouvernement, du CNT (Conseil national de la transition, faisant actuellement office de parlement) et de la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) », a déclaré lundi 27 août l'ex-Premier ministre Lansana Kouyaté.

La décision a été prise par les responsables des principaux partis de l'opposition - dont l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo, le Parti de l'espoir pour le développement national (PEDN) de Lansana Kouyaté, et l' Union des forces républicaines (UFR) de Sidya Touré, regroupés au sein de deux coalitions : l'Alliance pour la démocratie et le développement (ADP) et le Collectif des partis pour la finalisation de la transition. Ces deux coalitions avaient appelé à une marche lundi matin empêchée par les forces de l'ordre, arguant qu'elle n'était pas autorisée.

La décision de retrait du gouvernement concernera deux membres du PEDN : Souleymane Cissé, ministre du Plan, et Aboubacar Sidiki Koulibaly, ministre du Contrôle économique et financier. L'UFDG et l'UFR ont quant à eux des représentants à la Ceni et au CNT. L'opposition dans son ensemble compte entre trois et quatre membres à la Ceni (25 membres au total), et six au CNT (150 membres au total).

"Dénoncer la dérive dictatoriale"

Selon Lansana Kayouté, dont la voiture a été la cible de tirs de la police lundi, l'objectif est de « protester contre les violences perpétrées sur les militants de l'opposition et dénoncer la dérive dictatoriale du nouveau pouvoir de M. Alpha Condé », élu président et investi en décembre 2010.

La marche de l’opposition prévue lundi visait à réclamer des élections législatives libres et transparentes. Elle a donné lieu à des heurts entre autorités, manifestants et contre-manifestants, selon un communiqué de la direction générale de la police. Il y a eu 20 gendarmes blessés et 38 manifestants interpellés, a précisé à l'AFP un responsable de la police. Les principaux partis de l’opposition ont demandé dans un communiqué « la libération inconditionnelle de toutes les personnes arbitrairement arrêtées ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui pourra[...]

CAN 2015 : L'égalité parfaite entre le Cameroun, la Guinée et les autres

Après le match nul entre le Cameroun et la Guinée dimanche 24 janvier à Malabo (1-1), toutes les équipes du groupe D sont à égalité parfaite. Il n'y a plus de favori avant la[...]

Ebola : l'épidémie ralentit en Afrique de l'Ouest

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi un net ralentissement de l’épidémie d’Ebola en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, les trois pays les plus[...]

Guinée - Ibrahima Traoré : "En Ouganda, personne n'osait nous approcher à cause d'Ebola"

Ebola oblige, le Syli a dû jouer tous ses matchs de qualification pour la CAN 2015 à l'étranger. Ibrahima Traoré, le vice-capitaine de la sélection guinéenne revient sur ce parcours[...]

CAN 2015 : le but mortel des Guinéens

Alors que les joueurs guinéens célébraient leur but face à la Côte d’Ivoire, le 20 janvier à Malabo, une grenade a explosé dans un bar de Conakry, faisant entre un et trois[...]

CAN 2015 : la Côte d'Ivoire manque ses débuts face à la Guinée

Lors de son entrée dans la CAN 2015, la Côte d'Ivoire d'Hervé Renard n'a pas brillé et a été tenue en échec par la Guinée (1-1), mardi à Malabo. Les Élephants[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Ebola : reflux de l'épidémie dans les trois pays les plus touchés

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi un léger fléchissement de l'épidémie Ebola en Sierra Leone, en Guinée et  au Libéria, les trois pays les[...]

Guinée : 6 personnes condamnées et 2 relaxées pour le drame de Rogbanè

La justice guinéenne a tranché jeudi en première instance dans l'affaire du drame de Rogbanè qui avait coûté la vie à 33 personnes, le 29 juillet 2014.[...]

Guinée : quand Zuma et Condé célèbrent l'amitié de leurs peuples

Le président sud-africain Jacob Zuma a effectué une visite de solidarité à son homologue guinéen, Alpha Condé. L'occasion pour eux de rappeler les liens historiques entre leurs pays.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120828094235 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120828094235 from 172.16.0.100