Extension Factory Builder
27/08/2012 à 17:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une unité anti-émeute à Conakry. Une unité anti-émeute à Conakry. © AFP

Une manifestation de l’opposition a été dispersée lundi 27 août par les forces de sécurité guinéennes. Vingt-huit militants auraient été arrêtés, selon un officier de police et un responsable de l'opposition.

Chaude journée à Conakry. Une manifestation de l’opposition a été dispersée lundi 27 août par les forces de sécurité guinéennes. La voiture de l’ancien Premier ministre et leader du Parti de l'espoir pour le développement national (PEDN), Lansana Kouyate, qui participait au rassemblement, a été la cible de tirs de la police, rapporte Associated Press.

"Acte inadmissible"

La police aurait fait usage de gaz lacrymogènes devant la demeure de l’opposant Cellou Dalein Diallo, lieu où la manifestation devait démarrer. Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) serait alors monté dans la voiture de Lansana Kouyaté avec d’autres membres de l’opposition dont Sidya Touré et Faya Millimono pour se rendre chez l’ancien Premier ministre dans le quartier de Matoto (banlieue sud-est), quand la police a ouvert le feu. L'ancien Premier ministre a confirmé que son véhicule a été atteint par des projectiles, dénonçant un « acte inadmissible ».

Vingt-huit militants auraient été arrêtés selon un officier de police et un responsable de l'opposition. « 28 de nos militants ont été déjà arrêtés (lundi) et sont en prison à l'escadron de gendarmerie de Matam », a déclaré à l'AFP un des opposants.

D'après Cellou Dalein Diallo, huit militants de son parti, l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), avaient déjà été arrêtés dimanche soir. « Ils sont à la gendarmerie, ils ne reçoivent ni eau, ni nourriture. Je leur ai fait parvenir de la nourriture, les gendarmes n'ont pas accepté », a-t-il dit.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Ebola : une ambassadrice américaine en tournée en Afrique de l'Ouest

L'ambassadrice des États-Unis auprès de l'ONU est arrivée dimanche en Guinée, première étape d'une tournée en Afrique de l'Ouest touchée par le virus Ebola. Samantha Power[...]

Quand Sékouba Konaté se lâche

On le croyait taiseux, encore empreint d'une rigueur très militaire. Mais ça, c'était avant : l'ancien président de la transition est aujourd'hui décidé à régler ses[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Naufrage d'une pirogue en Guinée : 10 morts, des dizaines de disparus

Au moins dix personnes ont péri et plusieurs dizaines étaient portées disparues en Guinée après le naufrage d'une pirogue surchargée vendredi dans le sud du pays, a-t-on appris de[...]

Ebola : le FMI "prêt à faire plus" pour la Guinée durement touchée

Le Fonds monétaire international (FMI) est "prêt à faire plus si nécessaire" pour la Guinée, l'un des trois pays africains les plus affectés par l'épidémie[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Ebola : contrôles renforcés aux aéroports des États-Unis et du Canada

Après la mort mercredi du patient atteint d'Ebola au Texas, Washington et Ottawa ont annoncé le renforcement du contrôle des voyageurs en provenance de tous les pays africains touchés par le virus.[...]

Banque mondiale : Ebola pourrait coûter 32,6 milliards de dollars

Selon un rapport de la Banque mondiale sur "l'impact économique d'Ebola" en Afrique de l'Ouest, le pire pourrait être à venir pour les pays touchés si une "réponse[...]

Ebola : la Guinée malade de ses voisins

Moins touché que le Liberia et le Sierra Leone, le pays espère maîtriser l'épidémie d'Ebola. Un objectif que ses frontières poreuses et son territoire mal contrôlé[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers