Extension Factory Builder
27/08/2012 à 17:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une unité anti-émeute à Conakry. Une unité anti-émeute à Conakry. © AFP

Une manifestation de l’opposition a été dispersée lundi 27 août par les forces de sécurité guinéennes. Vingt-huit militants auraient été arrêtés, selon un officier de police et un responsable de l'opposition.

Chaude journée à Conakry. Une manifestation de l’opposition a été dispersée lundi 27 août par les forces de sécurité guinéennes. La voiture de l’ancien Premier ministre et leader du Parti de l'espoir pour le développement national (PEDN), Lansana Kouyate, qui participait au rassemblement, a été la cible de tirs de la police, rapporte Associated Press.

"Acte inadmissible"

La police aurait fait usage de gaz lacrymogènes devant la demeure de l’opposant Cellou Dalein Diallo, lieu où la manifestation devait démarrer. Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) serait alors monté dans la voiture de Lansana Kouyaté avec d’autres membres de l’opposition dont Sidya Touré et Faya Millimono pour se rendre chez l’ancien Premier ministre dans le quartier de Matoto (banlieue sud-est), quand la police a ouvert le feu. L'ancien Premier ministre a confirmé que son véhicule a été atteint par des projectiles, dénonçant un « acte inadmissible ».

Vingt-huit militants auraient été arrêtés selon un officier de police et un responsable de l'opposition. « 28 de nos militants ont été déjà arrêtés (lundi) et sont en prison à l'escadron de gendarmerie de Matam », a déclaré à l'AFP un des opposants.

D'après Cellou Dalein Diallo, huit militants de son parti, l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), avaient déjà été arrêtés dimanche soir. « Ils sont à la gendarmerie, ils ne reçoivent ni eau, ni nourriture. Je leur ai fait parvenir de la nourriture, les gendarmes n'ont pas accepté », a-t-il dit.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Guinée : 109 cas confirmés de fièvre Ebola, 61 décès

Guinée : 109 cas confirmés de fièvre Ebola, 61 décès

La Guinée, en proie à une épidémie de fièvre hémorragique, a enregistré depuis janvier "109 cas confirmés dont 61 décès" dus au virus Ebola, selon l'e[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Gambie : Yahya Jammeh suspend les vols en provenance des pays touchés par Ebola

La Gambie a suspendu tous les vols en provenance de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone pour prévenir toute contamination par le virus Ebola.[...]

La fièvre Ebola désormais "sous contrôle" en Guinée

Conakry a annoncé lundi que la fièvre hémorragique Ebola est désormais "sous contrôle". Une bonne nouvelle pour la Guinée, épicentre d'une épidémie qui a[...]

Guinée : Ebola fait "oublier" les autres maladies et les tensions sociales

En Guinée, la fièvre hémorragique due en partie au virus Ebola, qui a fait plus de 100 morts depuis janvier, a "fait oublier" d'autres maladies, qui continuent de beaucoup tuer, et les tensions[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Sommet UE-Afrique : un visiteur nommé Claude Guéant

Mais à quels dirigeant(s) africain(s) Claude Guéant a-t-il rendu visite à Bruxelles ? Une piste au moins se dessine.[...]

Guinée : Ebola... c'est si grave, docteur ?

Une épidémie "sans précédent" pour MSF, limitée pour l'OMS... Et, pour Conakry, un tapage médiatique qui nuit à son image.[...]

Guinée : l'aéroport de Conakry mobilisé contre la propagation d'Ebola

La mobilisation sanitaire s'est renforcée samedi à Conakry pour empêcher la propagation du virus Ebola hors de Guinée avec le déploiement d'équipes médicales à[...]

Ebola : des équipes françaises déployées en Guinée, à l'aéroport de Conakry

Des équipes médicales françaises ont été déployées à l'aéroport de Guinée Conakry "pour limiter au maximum" le risque d'une arrivée sur le [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers