Extension Factory Builder
27/08/2012 à 15:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sami Fehri, le patron d'Ettounsiya TV. Sami Fehri, le patron d'Ettounsiya TV. © tunisiefocus

Faut-il défendre Sami Fehri et ses marionnettes ? Depuis que la justice a ordonné, vendredi dernier, le placement en détention du patron d’Ettounsiya TV, les twittos tunisiens sont partagés.

Il y a d’abord ceux qui estiment que le placement de Sami Fehri en détention - dans le cadre d'une instruction pour des préjudices financiers causés à la télévision publique sous Ben Ali - constitue une entrave majeure à la liberté de la presse. Selon eux, le jeune producteur paierait en réalité le ton trop moqueur de ses marionnettes. Dans la « Logique Politique », équivalent tunisien des « Guignols de l’Info »,  les dirigeants Nadhaouis comme Rached Ghannouchi ou le Premier ministre Hamadi Jebali étaient régulièrement épinglés.

« Tout cela m'arrive à cause de quatre Guignols », s’est ainsi défendu Sami Fehri sur les ondes d'Express FM après l’annonce de sa condamnation. Selon lui, Lotfi Zitoun, un influent conseiller de Hamadi Jebali, l'aurait contacté pour lui faire part  d'un «grand mécontentement », qualifiant le programme diffusé par la chaîne d'« inacceptable ». Quelques jours plus tôt, Sami Fehri avait déjà expliqué l’interruption de son émission pour cause de pression des autorités.

Sur Twitter, beaucoup d’utilisateurs tunisiens fustigent la condamnation de l’ancien animateur, estimant qu’il est avant tout victime de la censure islamiste.


 

Si @MoDhaoui n’a pas de scrupules, d’autres twittos sont moins complaisants avec Sami Fehri et pointent du doigt  ses anciens liens avec le clan Trabelsi. Avant la révolution, le producteur s’était en effet associé à Belhassen Trabelsi, le beau-frère de Ben Ali aujourd'hui en fuite, pour fonder la société de production Cactus. Cette dernière fournissait notamment de nombreux programmes à la télévision nationale. Après la chute de Ben Ali le 14 janvier 2011, l’État a saisi 51 % des parts de Cactus et l’a placée sous contrôle judiciaire. Quant à Sami Fehri, il est aujourd'hui placé en détention dans le cadre d'une instruction pour « usage illicite des de ressources de l'Établissement de la télévision tunisienne » sous le régime de Ben Ali.

Un passé qui pèse lourd dans l'opinion de certains twittos : 

D'après les dernières nouvelles relayées par la presse, le producteur des Guignols tunisiens, qui devait se rendre à la police samedi après-midi, n'était toujours pas incarcéré lundi matin.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : des jihadistes revendiquent les assassinats de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi

Tunisie : des jihadistes revendiquent les assassinats de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi

Abou Mouqatel (de son vrai nom Abou Bakr al-Hakim), un jihadiste tunisien recherché par les autorités, a revendiqué mercredi l'assassinat de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi, tués en 2013.[...]

Documentaire : trois garçons, une fille et la révolution

Mêlant fiction et réalité, la réalisatrice Raja Amari raconte les prémices et le déroulement de la révolution tunisienne à travers quelques documents d'archives,[...]

Marzouki : "Mohamed Bouazizi est devenu un symbole qui a franchi les frontières tunisiennes"

Le président tunisien Moncef Marzouki a tenu un meeting de campagne pour sa réélection à Sidi Bouzid, mercredi, jour anniversaire de l'immolation de Mohamed Bouazizi, un des symboles de la[...]

Tunisie - Aziz Krichen : "Marzouki est l'esclave de sa propre passion dévorante du pouvoir"

À quelques jours du second tour du scrutin présidentiel prévu le 21 décembre, Aziz Krichen, ancien ministre-conseiller en affaires politiques de Moncef Marzouki, analyse les récents changements[...]

Tunisie : Hamadi Jebali, à droite toute !

Déçu des orientations prises par Ennahdha, le dirigeant islamiste tunisien claque la porte du parti. Et prépare la suite... en essayant de doubler Marzouki sur sa droite.[...]

Tunisie : Nidaa Tounes dit avoir trouvé une majorité sans les islamistes

Le parti anti-islamiste Nidaa Tounès est en mesure de former une coalition majoritaire au Parlement pour gouverner sans avoir à nouer une alliance contre-nature avec les islamistes d'Ennahdha, a affirmé[...]

Mali : le Tunisien Mongi Hamdi nommé à la tête de la Minusma

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, remplace le Néerlandais Bert Koenders à la tête de la Minusma, a annoncé vendredi un communiqué des Nations unies.  [...]

Tunisie : l'ancien Premier ministre Hamadi Jebali démissionne d'Ennahdha

C'est un petit tremblement de terre au sein d'Ennahdha. L'un de ses fondateurs, l'ancien Premier ministre Hamadi Jebali, a annoncé jeudi sa démission du parti islamiste.[...]

CAN 2015 : les dix buteurs africains qui affolent les compteurs

Des valeurs sûres, des révélations et des come-back inespérés… Alors que la fin de l’année approche, certains joueurs africains squattent le haut du classement des buteurs des[...]

CAN 2015 : calendrier des matchs, groupes et résultats

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 débute le 17 janvier. Consultez le calendrier complet et les résultats des matchs de la compétition qui s'achèvera le 8 février en Guinée[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers