Extension Factory Builder
27/08/2012 à 15:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
François Hollande : 'Je me rendrai dans quelques semaines au sommet de la Francophonie à Kinshasa' François Hollande : "Je me rendrai dans quelques semaines au sommet de la Francophonie à Kinshasa" © AFP

Le président français participera bien au sommet de la Francophonie, qui doit avoir lieu du 12 au 14 octobre à Kinshasa. François Hollande l'a annoncé lundi 27 août, lors de son discours de politique étrangère inaugurant la traditionnelle conférence des ambassadeurs, à Paris.

François Hollande a confirmé lundi 27 août qu’il sera présent à Kinshasa pour participer au Sommet de la Francophonie organisé dans la capitale congolaise du 12 au 14 octobre.  « Je me rendrai dans quelques semaines au Sommet de la Francophonie à Kinshasa. J’y rencontrerai l’opposition politique, des membres de la société civile et des militants », a-t-il déclaré lors de son discours de politique étrangère inaugurant la traditionnelle conférence des ambassadeurs, à Paris.

François Hollande a tenu à préciser qu'il y réaffirmerait l'attachement de la France à la démocratie et à la lutte contre la corruption. La nouvelle doctrine de la France en matière de politique étrangère sera de « tout dire partout et faire en sorte que ce qui est dit soit fait », a-t-il dit.

Le président français avait affirmé conditionner sa venue à des avancées concrètes en matière de démocratie et de respect des droits de l’Homme et notamment à une réforme de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), qui garantirait la transparence des futures élections provinciales, ainsi qu'au jugement des « vrais coupables » dans l'affaire Floribert Chebeya.

Au Nord-Mali, "la France est directement concernée"

« Ce continent en forte croissance ne supporte plus le discours larmoyant (..) c'est un continent où la démocratie progresse » a déclaré François Hollande, tout en affirmant sa volonté d'établir de « nouvelles relations » et de « maintenir ses engagements vis-à-vis de ce continent ». « Notre politique sera fondée sur la transparence économique et commerciale » a-t-il ajouté.

Le président français s'est également exprimé au sujet du conflit en Syrie, réclamant le départ de son homologue syrien : « Bachar al-Assad doit partir. Il n'y pas de solution politique avec lui ». « Il continue avec une violence inouïe de massacrer son peuple et de détruire ses villes (...) La CPI devra être saisie » a-t-il ajouté.

Sur la crise malienne et l'implantation de groupes terroristes au Sahel, François Hollande a souligné qu'ils étaient « aussi la conséquence des erreurs commises après la crise libyenne ». L'occasion pour le chef d'État français de redéfinir l'engagement français : « La France est directement concernée, nous aurons à agir. Pas par les interventions d'hier. Mais notre rôle est d'appuyer nos partenaires africains (...) appuyer leurs actions dans le cadre de l'ONU (...) dans le cadre de la Cedeao et de l'UA ».

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

CAN 2015 : 'Les gens ont fêté la qualification à Kinshasa mais l'ambiance est encore tendue'

CAN 2015 : "Les gens ont fêté la qualification à Kinshasa mais l'ambiance est encore tendue"

La qualification de la RDC en quarts de finale de la CAN 2015 a apporté un peu de joie aux Congolais après les heurts violents des derniers jours à Kinshasa. Témoignages. [...]

RDC : l'opposition exige la publication d'un calendrier global des prochaines élections

La loi électorale n'est pas encore promulguée, et n'est donc pas encore en vigueur, mais l'opposition a d'ores et déjà exigé mardi la publication d'un calendrier global des scrutins à[...]

RDC - Manifestants tués à Kinshasa : le général Kanyama, responsable ou irréprochable ?

À Kinshasa, des heurts meurtriers avaient éclaté entre policiers et manifestants lors de récentes protestations contre le projet de loi électorale. Le général Célestin[...]

Ignorantus, ignoranta...

Au début de ce mois, j'ai rencontré tout à fait par hasard un ancien collègue de l'ex-télévision nationale Télé Zaïre. Belle occasion pour nous de ressasser le[...]

CAN 2015 : derby explosif RDC-Congo en quarts de finale

La RDC, qui s'est qualifié en décrochant un nul face à la Tunisie lundi (1-1), retrouvera son frère rival, le Congo, en quarts de finale de la CAN 2015. Un derby qui s'annonce électrique. Mais[...]

CAN 2015 : La RD Congo rejoint sur le fil la Tunisie en quarts !

Longtemps éliminés, les Congolais qui ont égalisé grâce à Bokila face à la Tunisie (1-1) rejoignent leur adversaire du soir en quarts de finale de la CAN 2015. Le Cap-Vert et la[...]

CAN 2015 : la RDC compte sur ses stars pour la qualification

Après deux matchs nuls face au Cap-Vert (0-0) et à la Zambie (1-1), les Léopards jouent leur place en quarts de finale de la CAN 2015 face à la Tunisie ce lundi (19h). Le sélectionneur Florent[...]

RDC 

RDC : la nouvelle loi électorale a été adoptée par le Parlement

L'Assemblée nationale et le Sénat de la RDC ont harmonisé dimanche leurs divergences en adoptant le projet de loi électorale controversé. Mais des incertitudes demeurent et une partie de[...]

RDC : le Parlement doit adopter la loi électorale sans l'alinéa litigieux

La loi électorale à l'origine de violences meurtrières en République démocratique du Congo devait être adoptée dimanche par le Parlement, où le camp du président[...]

Violences en RDC : la police mise en cause, blocage au Parlement

Le président de l'Assemblée nationale congolaise a dénoncé samedi un "dérapage" de la police, qui a tiré dans la foule à Kinshasa durant les violences meurtrières[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120827154416 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120827154416 from 172.16.0.100