Extension Factory Builder
27/08/2012 à 09:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des manifestants dans les rues de Lomé le 21 août 2012. Des manifestants dans les rues de Lomé le 21 août 2012. © AFP

Une centaine de personnes interpellées dans la nuit du 21 au 22 août, car elles ne possédaient pas de pièce d’identité, ont été relâchées vendredi par la gendarmerie, a annoncé un communiqué du ministre de la Sécurité, le colonel Damehane, publié dimanche 26 août.

Selon un communiqué du ministre de la Sécurité, le colonel Damehane, publié dimanche 26 août, 119 personnes interpellées dans la nuit du 21 au 22 août, lors d'une « opération de contrôle d'identité », ont été relâchées vendredi par la gendarmerie, après des « vérifications approfondies ». L'opération a été menée parce que certaines personnes avaient été « dépossédées de leurs motos par des manifestants incontrôlés » dans la ville de Lomé, affirme le communiqué. D'après les autorités, les personnes interpellées ne possédaient pas de pièce d'identité.

« Par ailleurs, huit autres personnes porteuses d'armes blanches ont été interpellées lors de ces manifestations. Elles ont fait l'objet d'une procédure judiciaire et (ont été) déférées devant le Parquet », précise le communiqué.

« Nous ne savons pas encore si 119 personnes ont été effectivement libérées, mais nous avons constaté que certains de nos militants arrêtés ont été relâchés. Nous ferons le point lundi matin », a réagi Pedro Amuzu, membre du collectif « Sauvons le Togo ».

Nouvelles manifestations mardi

Le  collectif exige l'abrogation de nouvelles dispositions du code électoral adoptées par l'Assemblée nationale sans consensus dans la classe politique. Il demande aussi le report à juin 2013 des élections législatives théoriquement prévues en octobre prochain, en raison de retards dans l'organisation du scrutin. Le coordonnateur de « Sauvons le Togo », Zeus Ajavon, a demandé jeudi le départ du régime du président Faure Gnassingbé, invitant les Togolais « à désobéir et à s'organiser ».

Samedi, des milliers de militants du collectif ont défilé dans les rues de Lomé avant d'organiser un meeting à la plage, sans que les forces de l'ordre s'y opposent. « Nous organiserons des marches suivies de sit-in à la place de l'indépendance les mardi, mercredi, jeudi et vendredi prochains. Le rassemblement se fera à Bè-Château », a déclaré Me Raphaël Kpandé-Adzaré, rapporteur du collectif. « Nous n'adresserons de correspondance à aucune autorité, parce que nous avons en face de nous, des gens qui ne respectent par les textes », avait-il souligné.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Togo

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef. Mal[...]

Togo : Faure Gnassingbé officiellement en lice pour un troisième mandat

Les délégués de l'Unir (parti au pouvoir au Togo) ont officiellement investi mercredi le président Faure Gnassingbé comme candidat à l’élection présidentielle. Un[...]

Togo : l'élection présidentielle, c'est pour le 15 avril

Au Togo, l’élection présidentielle se tiendra le 15 avril. C'est ce qu'a annoncé le gouvernement mardi lors du Conseil des ministres.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Togo : et le candidat du parti au pouvoir pour la présidentielle est...

Les délégués du parti au pouvoir, l'Union pour la République (Unir), doivent se retrouver mercredi à Kara (nord du Togo) pour désigner leur candidat à la présidentielle qui[...]

Togo : grogne des agents de la fonction publique à deux mois de la présidentielle

Le front social est tendu au Togo à quelques semaines de l’élection présidentielle. Des mouvements d'humeurs, principalement dans les secteurs clés de la santé et de l'éducation, ont[...]

Décès d'André Brink : aîné, tu peux dormir

André Brink, je l'évoquerai en cinq lieux, dans le désordre voulu.[...]

Togo : le parti au pouvoir remplace ses membres à la Commission électorale

L’Union pour la république (Unir), parti au pouvoir, a remplacé ce vendredi ses cinq délégués à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Cette annonce[...]

Togo : les avocats de Kpatcha Gnassingbé réclament sa libération

Bientôt six ans que Kpatcha Gnassingbé, demi-frère du chef de l’État togolais, est détenu dans le cadre d'une affaire de "complot contre la sûreté de l'État".[...]

Transport : MSC lance un géant des mers à Lomé

 À Lomé, l'armateur italo-suisse Mediterranean Shipping Company a lancé le plus gros porte-conteneurs jamais mis en ligne sur la côte ouest du continent[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120827085550 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120827085550 from 172.16.0.100