Extension Factory Builder
27/08/2012 à 09:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des manifestants dans les rues de Lomé le 21 août 2012. Des manifestants dans les rues de Lomé le 21 août 2012. © AFP

Une centaine de personnes interpellées dans la nuit du 21 au 22 août, car elles ne possédaient pas de pièce d’identité, ont été relâchées vendredi par la gendarmerie, a annoncé un communiqué du ministre de la Sécurité, le colonel Damehane, publié dimanche 26 août.

Selon un communiqué du ministre de la Sécurité, le colonel Damehane, publié dimanche 26 août, 119 personnes interpellées dans la nuit du 21 au 22 août, lors d'une « opération de contrôle d'identité », ont été relâchées vendredi par la gendarmerie, après des « vérifications approfondies ». L'opération a été menée parce que certaines personnes avaient été « dépossédées de leurs motos par des manifestants incontrôlés » dans la ville de Lomé, affirme le communiqué. D'après les autorités, les personnes interpellées ne possédaient pas de pièce d'identité.

« Par ailleurs, huit autres personnes porteuses d'armes blanches ont été interpellées lors de ces manifestations. Elles ont fait l'objet d'une procédure judiciaire et (ont été) déférées devant le Parquet », précise le communiqué.

« Nous ne savons pas encore si 119 personnes ont été effectivement libérées, mais nous avons constaté que certains de nos militants arrêtés ont été relâchés. Nous ferons le point lundi matin », a réagi Pedro Amuzu, membre du collectif « Sauvons le Togo ».

Nouvelles manifestations mardi

Le  collectif exige l'abrogation de nouvelles dispositions du code électoral adoptées par l'Assemblée nationale sans consensus dans la classe politique. Il demande aussi le report à juin 2013 des élections législatives théoriquement prévues en octobre prochain, en raison de retards dans l'organisation du scrutin. Le coordonnateur de « Sauvons le Togo », Zeus Ajavon, a demandé jeudi le départ du régime du président Faure Gnassingbé, invitant les Togolais « à désobéir et à s'organiser ».

Samedi, des milliers de militants du collectif ont défilé dans les rues de Lomé avant d'organiser un meeting à la plage, sans que les forces de l'ordre s'y opposent. « Nous organiserons des marches suivies de sit-in à la place de l'indépendance les mardi, mercredi, jeudi et vendredi prochains. Le rassemblement se fera à Bè-Château », a déclaré Me Raphaël Kpandé-Adzaré, rapporteur du collectif. « Nous n'adresserons de correspondance à aucune autorité, parce que nous avons en face de nous, des gens qui ne respectent par les textes », avait-il souligné.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Togo

Togo : le chef de l'opposition réclame des réformes au président Gnassingbé

Togo : le chef de l'opposition réclame des réformes au président Gnassingbé

Le chef de file de l'opposition togolaise Jean Pierre Fabre a invité samedi le président Faure Gnassingbé à procéder à des réformes politiques avant la présidentielle de 2015[...]

Togo : à Lomé, une manifestation de l'opposition dégénère

Le vendredi 21 novembre a été choisi par une partie de l’opposition togolaise réunie au sein du CAP 2015  (Combat pour l’alternance pacifique en 2015) pour exiger des réformes avant[...]

Bénin - Togo : dans les petites localités, le virus Ebola inquiète

Partout en Afrique de l’Ouest, les campagnes de prévention contre l’épidémie d'Ebola s’intensifient surtout dans les capitales et les grandes villes. Mais la contagion ne partant presque[...]

Togo : à Lomé, la police disperse une manifestation d'opposants à Faure Gnassingbé

Des milliers d'opposants ont manifesté vendredi près de l'Assemblée nationale, à Lomé. Ils ont été dispersé par les tirs de gaz lacrymogène de la police.[...]

France - Togo : Kofi Yamgnane piégé...

En 2010, l'ancien ministre de François Mitterrand avait été empêché in extremis de briguer la présidence togolaise. Il était bien résolu à tenter de nouveau sa[...]

Togo : quels candidats pour la présidentielle de 2015 ?

Dans moins de six mois, le Togo organisera une élection présidentielle. Qui seront les challengers du président sortant en 2015 ? Éléments de réponse.[...]

Togo : combien de mandats Faure Gnassingbé peut-il effectuer ?

Depuis la modification constitutionnelle du 31 décembre 2002, le président de la République togolaise est élu à un scrutin uninominal à un seul tour pour un mandat[...]

Présidentielle togolaise 2015 : Faure Gnassingbé, comme dans un fauteuil ?

Faure Gnassingbé n'a peut-être pas réussi à faire oublier qu'il était le fils de son père, mais il a gagné en popularité. Merci l'économie. De quoi envisager[...]

Mode : la vague "nappy" déferle en Afrique

Depuis le début des années 2000, la diaspora vante les bienfaits d'être "nappy". Et en Afrique francophone, certaines adeptes multiplient les initiatives pour se libérer du conformisme[...]

Hydrocarbures : Ouest-Africains, ne comptez pas sur le pipeline !

Censé alimenter le Bénin, le Togo et le Ghana, le gazoduc d'Afrique de l'Ouest ne tient pas ses promesses. Des dysfonctionnements qui commencent à avoir un réel impact sur les économies[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers