Extension Factory Builder
26/08/2012 à 15:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats de la Minurso au Sahara. Des soldats de la Minurso au Sahara. © AFP

Lors d'un entretien téléphonique avec le roi Mohammed VI, le secrétaire général des Nations unies a réitéré sa volonté d'entente avec le Maroc, dans le cadre défini par le Conseil de sécurité.

Ban Ki-moon a affirmé que "les Nations unies n'ont pas l'intention de changer les termes de leur médiation, dont le but est de parvenir à une solution politique au conflit acceptable de part et d'autre", selon un communiqué.

Il a ainsi souligné que son envoyé personnel et son nouveau représentant spécial, Wolfgang Weisbrod-Weber, "rempliront dans les limites du cadre précis, tel que fixé par le Conseil de Sécurité, leurs mandats relatifs à l'avancement du processus de règlement et ce faisant, à la contribution à l'instauration des relations bilatérales escomptées avec l'Algérie."

Le cas Christopher Ross

Wolfgang Weisbrod-Weber a pris la tête de la Minurso (Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental) en juin dernier, après que le mandat de cette dernière avait été prolongé d'un mois. Mais l'avancée des pourparlers autour du Sahara occidental est bloquée depuis que le souverain marocain a retiré, en mai, sa confiance à Christopher Ross, actuellement toujours envoyé personnel du secrétaire général de Ban Ki-moon. Le Maroc jugeait la méthode de Ross "déséquilibrée et partiale" et attend la nomination d'un remplaçant.

Mohammed VI a néanmoins, selon un communiqué du cabinet royal, réitéré "les dispositions sincères, volontaires et constructives du Royaume, qui s'appuient de manière tangible sur la proposition d'autonomie avancée, que la communauté internationale a saluée comme levier sérieux et crédible de sortie de ce conflit."

Lors de leur entretien, les deux hommes ont également évoqué la participation du Maroc aux opérations de maintien de la paix de l'Onu. Le Maroc est actuellement le seul membre arabe du Conseil de sécurité.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Le Maroc envoie ses F-16 en Irak contre l'État islamique

Le Maroc envoie ses F-16 en Irak contre l'État islamique

Le Maroc a confirmé à "Jeune Afrique" avoir envoyé plusieurs F-16 avec leurs pilotes lutter contre l'État islamique en Irak.[...]

Tunisie - Cinéma : la guerre de l'Étoile

Parmi les quinze longs-métrages en compétition au Festival international du film de Marrakech, plusieurs belles surprises. Comme "L'Orchestre des aveugles", de Mohamed Mouftakir.[...]

Maroc : la plus grande ferme éolienne d'Afrique entre en service

 L'exploitation commerciale du parc éolien de Tarfaya, au Maroc, a démarré. D'une capacité globale de 300 mégawatts, cette ferme éolienne peut produire environ 1 000 Gwh[...]

Marocains et Sénégalais, frères spirituels

Témoins des solides liens cultuels et commerciaux entre le royaume chérifien et le Sénégal, des milliers de Marocains vivent à Dakar. Et ils y sont bien dans leurs babouches.[...]

Les pays africains les plus "risqués" pour les entreprises

 Le cabinet de conseil Control Risks présente l'édition 2015 de sa carte annuelle des risques sécuritaires et économiques à travers le monde. Intitulée "le nouveau[...]

Burkina : Blaise Compaoré, jours tranquilles à Casablanca

C'est dans une vaste villa mise à leur disposition par un ami du couple et située non loin de Casablanca que, selon nos informations, l'ancien président burkinabè Blaise Compaoré et son[...]

Maroc : après la disparition d'Ahmed Zaïdi, naufrage ou renaissance de l'USFP ?

La disparition tragique du député marocain Ahmed Zaïdi a conforté ses camarades dans leur décision de quitter l'Union socialiste des forces populaires (USFP). [...]

Le marocain Best Financière entre au capital de l'ivoirien CDCI

Co-leader de la grande distribution en Côte d'Ivoire avec 127 magasins, CDCI accueille à son tour de table son alter-ego marocain Best Financière ainsi que le capital-investisseur Amethis. De quoi doper sa[...]

Maroc : le ministre Abdellah Baha, "boîte noire" du PJD, meurt dans un accident ferroviaire

Le ministre d'État Abdellah Baha est mort dimanche soir dans un accident ferroviaire à Bouznika. Cadre influent du PJD, il était aussi un des plus proches collaborateurs du chef du gouvernement, Abdelilah[...]

Ali Benmakhlouf, libre penseur

Enseignant en France depuis trente-cinq ans, ce natif de Fès aux origines sénégalaises incarne la figure du philosophe-citoyen.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers