Extension Factory Builder
23/08/2012 à 18:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chef Maï-Maï Janvier Karairi revendique 4 500 hommes. Le chef Maï-Maï Janvier Karairi revendique 4 500 hommes. © Michele Sibiloni/AFP

La guerre dans l’est de la RDC profite aux groupes armés du Nord-Kivu, que les FARDC comme leurs ennemis du M23 courtisent. Pour le chef Maï-Maï Janvier Karairi, résolument anti-tutsi, ce sont les autorités de Kinshasa et l'ONU qui sont venues lui demander de l'aide.

Mise en difficulté par les rebelles du M23, affaiblie par la multiplication des défections en son sein, l’armée congolaise se cherche des alliés dans le Nord-Kivu. Peu importe si ces derniers s'affirment résolument « anti-tutsi », comme le chef Maï-Maï Janvier Karairi, que des journalistes de l’AFP ont rencontré. Celui-ci assure être courtisé par les autorités de Kinshasa et l'ONU.

À 55 ans, ce chef d'une milice locale basée dans les collines du Nord-Kivu, région volcanique de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), revendique 4 500 hommes. Un chiffre invérifiable. L'état-major de son mouvement, l'Alliance du peuple pour un Congo libre et souverain (APCLS), est basé près du village de Lukweti, de l'autre côté d'une rivière qui se traverse sur un pont de cordes. Sa zone d’action jouxte celle conquise par le M23 au nord de Goma, la capitale provinciale, et s'étend à l'Ouest jusqu'au territoire voisin de Masisi.

Le camp d'entrainement de l'APCLS est situé à Nyabiondo, à une vingtaine de kilomètres de Lukweti. Non loin, un camp des FARDC est installé. Plus loin, un camp des forces de l'ONU - la Monusco - abrite un détachement d'Indiens ravitaillés par hélicoptère.

Un combattant Maï-Maï pose avec son arme dans le village de Lukweti, au Nord-Kivu, en RDC, le 22 août 2012

© Michele Sibiloni/AFP

Mardi 21 août, raconte Janvier Karairi, deux hélicoptères des Nations unies se sont posés sur le terrain de football du village voisin, transportant le vice-gouverneur, le député Mwami Bahati, également chef coutumier, une représentante des Nations unies et le commandant en second de la région militaire. « Ils sont venus me demander de m'allier à l'armée pour lutter contre le M23 », affirme-t-il.

"Ne pas se mélanger aux FARDC"

Cet ancien commerçant à Kichanga, au nord-ouest de Goma, se dit prêt à faire barrage aux rebelles du M23 en échange de matériel et d’équipements, mais à une condition : « ne pas se mélanger aux soldats des FARDC », car, dit-il, « ils ont des gens du M23 dans leurs rangs ».

« Nous voulons avoir notre propre axe », explique Janvier Karairi. Qui raconte qu'en 2004, il a accepté d’intégrer les rangs de l’armée, et « brassé » (s'être mélangé) au sein de brigades composées de soldats issus de régions, d'ethnies et d'ex-milices différentes. Mais il est reparti avec ses hommes quand un colonel tutsi a été placé au-dessus de lui, dit-il.

De cette expérience, il garde un fort ressentiment « anti-tutsi », bien qu’il affirme n’avoir aucun contact avec les FDLR, mais aussi une méfiance du pouvoir de Kinshasa. « L'ennemi des APLCS, dit-il, c'est celui qui accepte l'invasion du Congo par le Rwanda, l'Ouganda ou le Burundi ». Les pays alliés contre Mobutu puis Laurent-Désiré Kabila au cours des deux dernières guerres régionales (1996-1997 et 1998).

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants congol[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

RDC - Football : Florent Ibenge, le plafond de verre et le tremplin chinois

En moins de deux ans, Florent Ibenge s’est construit une belle notoriété internationale, en qualifiant l’AS Vita Club pour la finale de la Ligue des champions 2014, puis en installant la RDC sur la[...]

RDC : pourquoi dix militants congolais sont-ils toujours sous les verrous ?

Arrêtés le 15 mars à Kinshasa, à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, dix militants congolais[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120823180053 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120823180053 from 172.16.0.100