Extension Factory Builder
22/08/2012 à 14:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le gouvernement est parti à la chasse aux salaires fictifs dans l'enseignement. Le gouvernement est parti à la chasse aux salaires fictifs dans l'enseignement. © AFP

En mettant progressivement en place le paiement des fonctionnaires par voie bancaire, le gouvernement espère mettre fin à une vieille pratique. Celle de la prévarication, c'est à dire la retenue d'une part des salaires par la hiérarchie.

Est-ce la fin du règne de la prévarication dans la fonction publique congolaise ? Si le problème, chassé par la porte, ne revient pas par la fenêtre, le gouvernement de RDC pourra s’enorgueillir d’avoir franchi un cap important dans la lutte contre la corruption. Comment ? En supprimant simplement la rémunération des centaines de milliers de fonctionnaires par la voie hiérarchique et le ministère des Finances, qui ne manquaient pas de prélever - en dehors de tout contrôle - divers « frais de transport, de manipulation et de manutention des espèces »…

Désormais, c’est par voie bancaire que tout doit se passer. Très attendue, la décision a été annoncée par le Premier ministre Augustin Matata Ponyo dès sa prise de fonction en mai dernier, et elle est appliquée depuis le mois de juillet pour les enseignants. Selon le gouvernement, elle aurait déjà permis d'économiser plus d'un million de dollars… Et ce n'est qu'un début.

Le Premier ministre de RDC, Augustin Matata Ponyo, le 19 avril 2012 à Kinshasa.

© AFP

Faible taux de bancarisation

Mais son application est en retard pour les autres fonctionnaires et agents de l’État. En cause : la faiblesse du réseau bancaire national. La distribution de la paie des enseignants de la capitale a par exemple duré une quinzaine de jours. Selon le ministre délégué aux Finances, M. Paul Kitebi, de nombreux distributeurs automatiques de billets devraient être rapidement installés dans le pays pour faciliter les retraits d’espèce.

Autre problème : la plupart des bénéficiaires n'ont pas de compte courant. Conséquence de ce manque d’organisation : la mesure ne devrait pas être généralisée avant la fin de l’année, les prochains bénéficiaires étant les soldats (environ 105 000 hommes) et les policiers, en octobre.

Salaires fictifs

En attendant, selon une responsable d'ONG travaillant avec l'armée, un soldat théoriquement payé 60 dollars chaque mois continuera à n'en percevoir que 5, chaque membre de sa hiérarchie prélevant sa dîme au passage. Mais le gouvernement entend désormais faire montre de fermeté.

Le vice-Premier ministre Daniel Mukaka Samba a annoncé à la radio Top Congo qu'un audit avait été décidé sur les services de paie qui assuraient auparavant le versement des salaires des 40 000 enseignants de Kinshasa, car il supposait que de nombreux salaires fictifs et des détournements aient été mis en place au bénéfice d'intermédiaires. « Si c'est le cas, la justice sera saisie », a-t-il affirmé.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : cinq morts après une nouvelle attaque à la machette près de Beni

RDC : cinq morts après une nouvelle attaque à la machette près de Beni

Le territoire de Beni, région de l'est de la République démocratique du Congo (RDC) a été une nouvelle fois le théâtre de tueries à l'arme blanche, dans la nuit de jeudi &agra[...]

RDC : enlèvement de trois membres de la Monusco dans le Nord-Kivu

Deux Congolais et un Zimbabwéen, membres de l'unité de la Monusco chargée du déminage et de la neutralisation des munitions non explosées, ont été enlevés jeudi au[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC - Angola : ça plane pour Kabila et Dos Santos

Longtemps tendues, les relations entre la RDC et l'Angola connaissent une embellie. La preuve, les vols ont repris jeudi entre les deux pays.[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

RDC : polémique, loi coloniale et fosses communes

La découverte d'une fosse commune à Maluku suscite l'émoi et un débat sur les modalités d'inhumation des cadavres non réclamés par leur famille. Surprise : c'est une loi[...]

Centrafrique : fin de cavale à Kinshasa pour Vomitiadé, l'ancien ministre du Tourisme

Condamné le 8 avril à deux ans de prison ferme pour viol sur mineure, l'ex-ministre centrafricain du Tourisme, Romaric Vomitiadé, est aujourd'hui en garde à vue à Kinshasa après[...]

RDC - Affaire Chebeya : reprise du procès en appel après deux ans d'interruption

Le procès en appel des assassins présumés du président de l'ONG congolaise la Voix des sans voix (VSV), Floribert Chebeya, et de son chauffeur, Fidèle Bazana, a repris mardi. La Haute Cour de[...]

RDC - José Makila : "On ne peut pas entasser des Congolais comme des rats dans une fosse commune"

Plus de 50 députés de l'opposition ont déposé dimanche une motion de défiance contre Évariste Boshab, vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur. Selon eux, sa[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120822141303 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120822141303 from 172.16.0.100