Extension Factory Builder
22/08/2012 à 14:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le gouvernement est parti à la chasse aux salaires fictifs dans l'enseignement. Le gouvernement est parti à la chasse aux salaires fictifs dans l'enseignement. © AFP

En mettant progressivement en place le paiement des fonctionnaires par voie bancaire, le gouvernement espère mettre fin à une vieille pratique. Celle de la prévarication, c'est à dire la retenue d'une part des salaires par la hiérarchie.

Est-ce la fin du règne de la prévarication dans la fonction publique congolaise ? Si le problème, chassé par la porte, ne revient pas par la fenêtre, le gouvernement de RDC pourra s’enorgueillir d’avoir franchi un cap important dans la lutte contre la corruption. Comment ? En supprimant simplement la rémunération des centaines de milliers de fonctionnaires par la voie hiérarchique et le ministère des Finances, qui ne manquaient pas de prélever - en dehors de tout contrôle - divers « frais de transport, de manipulation et de manutention des espèces »…

Désormais, c’est par voie bancaire que tout doit se passer. Très attendue, la décision a été annoncée par le Premier ministre Augustin Matata Ponyo dès sa prise de fonction en mai dernier, et elle est appliquée depuis le mois de juillet pour les enseignants. Selon le gouvernement, elle aurait déjà permis d'économiser plus d'un million de dollars… Et ce n'est qu'un début.

Le Premier ministre de RDC, Augustin Matata Ponyo, le 19 avril 2012 à Kinshasa.

© AFP

Faible taux de bancarisation

Mais son application est en retard pour les autres fonctionnaires et agents de l’État. En cause : la faiblesse du réseau bancaire national. La distribution de la paie des enseignants de la capitale a par exemple duré une quinzaine de jours. Selon le ministre délégué aux Finances, M. Paul Kitebi, de nombreux distributeurs automatiques de billets devraient être rapidement installés dans le pays pour faciliter les retraits d’espèce.

Autre problème : la plupart des bénéficiaires n'ont pas de compte courant. Conséquence de ce manque d’organisation : la mesure ne devrait pas être généralisée avant la fin de l’année, les prochains bénéficiaires étant les soldats (environ 105 000 hommes) et les policiers, en octobre.

Salaires fictifs

En attendant, selon une responsable d'ONG travaillant avec l'armée, un soldat théoriquement payé 60 dollars chaque mois continuera à n'en percevoir que 5, chaque membre de sa hiérarchie prélevant sa dîme au passage. Mais le gouvernement entend désormais faire montre de fermeté.

Le vice-Premier ministre Daniel Mukaka Samba a annoncé à la radio Top Congo qu'un audit avait été décidé sur les services de paie qui assuraient auparavant le versement des salaires des 40 000 enseignants de Kinshasa, car il supposait que de nombreux salaires fictifs et des détournements aient été mis en place au bénéfice d'intermédiaires. « Si c'est le cas, la justice sera saisie », a-t-il affirmé.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, est à Kisangani depuis matin. Objectif : calmer les inquiétudes de la population du chef-lieu de la Province orientale qui devrai[...]

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers