Extension Factory Builder
21/08/2012 à 13:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chef d'Aqmi, Abdelmalek Droukdel. Le chef d'Aqmi, Abdelmalek Droukdel. © AFP

L'émir d'Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) Necib Tayeb, un des proches d’Abdelmalek Droukdel - le chef du mouvement djihadiste au Maghreb -, a été intercepté dans le sud de l’Algérie, le 15 août, alors qu’il se dirigeait vers le Sahel pour une mission de première importance. 

C’est un coup dur pour les djihadistes d’Aqmi. D’après une dépêche de l'APS, l’agence de presse officielle algérienne, « trois dangereux terroristes » ont été arrêtés, mercredi 15 août, au niveau d'un barrage dressé par les forces de sécurité à l'entrée de la ville de Berriane (Ghardaïa). Parmi eux se trouvait l'émir d'Aqmi, Necib Tayeb, alias Abderrahmane Abou Ishak Essoufi, l'un des plus anciens membres de l'organisation terroriste.

Chef de la « commission juridique » d’Aqmi et membre de son « conseil des notables », Necib Tayeb était l’un des bras droit de l’émir national Abdelmalek Droukdel. Ancien du Groupe islamique armé (GIA) puis du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), il était recherché depuis 1995.

Les trois hommes, qui circulaient armés à bord d’un 4x4, ont été arrêtés à un barrage des forces spéciales de l’Armée nationale populaire (ANP). Les militaires ont récupéré trois pistolets automatiques et des documents lors de l’interpellation.

Luttes internes

D’après une source citée par l'APS, ils se dirigeaient vers le Sahel sur ordre de Droukdel pour y accomplir une mission de première importance : « réunir les émirs d’Aqmi du Sahel, à l’instar de Belmokhtar Mokhtar, Abdelhamid Abou Zeid et Nabil Abou Alkama, en vue de mettre un terme aux différends et conflits qui opposent les chefferies du Sahel entre elles et à celle du nord ».

L’organisation djihadiste est en effet tiraillée par les luttes internes entre ses différents chefs. Abdelmalek Droukdel, réfugié dans les montagnes de Kabylie, contrôle de moins en moins la montée en puissance de ses deux lieutenants Mokhtar Belmokhtar et Abou Zeïd, actuellement maîtres du Nord-Mali avec d’autres groupes islamistes armés. Le premier patrouillerait dans la région de Gao et le second aurait élu domicile à Tombouctou. Chacun, depuis son fief respectif, tente de prendre le dessus sur son concurrent. Au grand dam de la "direction nationale" de l'organisation terroriste, qui peine à remettre de l'ordre dans ses rangs.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie - France : toujours les moines de Tibhirine

Algérie - France : toujours les moines de Tibhirine

Autorisé à se rendre en Algérie les 12 et 13 octobre pour enquêter sur l'assassinat des moines de Tibhirine en 1994, le juge français Marc Trévidic ne pourra cependant pas travailler comme [...]

Algérie - Maroc : le grand gâchis

Pour les cinq pays du Maghreb, le manque à gagner lié à l'absence d'intégration régionale est estimé à 7,5 milliards d'euros par an.[...]

Ryad Boulanouar, banquier alternatif

D'origine algérienne, Ryad Boulanouar, ingénieur de 40 ans, a créé le Compte-Nickel, pour les exclus du système bancaire.[...]

CAN 2015 : le Cameroun écrase la Côte d'Ivoire, l'Algérie s'impose sur le fil

Large victoire pour le Cameroun mercredi, à Yaoundé, contre la Côte d’Ivoire (4-1) lors des éliminatoires de la CAN 2015. De son côté, l'Algérie s'est imposé 1 à[...]

Algérie : hausse de 10% du budget militaire, à 13 milliards de dollars

Le projet de loi de finance algérien dévoilé mardi prévoit une hausse de 10% du budget de la Défense, à 13,1 milliards de dollars. Loin devant l'éducation, à 9 milliards.[...]

Le gouvernement ouvre une enquête sur les récentes défaillances d'Air Algérie

Les autorités algériennes ont annoncé dimanche soir avoir lancé une enquête exhaustive concernant la gestion et la qualité des prestations d'Air Algérie - qui compte 43 avions -[...]

Algérie - Maroc : une relation désespérément bornée

Tranchées d'un côté, clôture de l'autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, J.A. a enquêté, vingt ans après la fermeture de la[...]

Côté algérien : "Les Marocains ont le kif, nous avons le karkoubi !"

Depuis le 4 août, les douanes ont renforcé leurs contrôles. Pour le plus grand malheur des trafiquants, mais aussi des commerçants et transporteurs qui n'ont rien à se reprocher.[...]

Côté marocain : "Les Algériens tirent à vue sur nos mulets"

Dans la région de l'Oriental, de nombreux habitants sont devenus experts en contrebande. Les autres dénoncent une séparation absurde qui a coupé liens familiaux et commerciaux.[...]

Mort d'Albert Ebossé : carton rouge sang pour le football algérien

Enragés par la défaite, des supporters de la JS Kabylie bombardent de projectiles leurs propres joueurs. Atteint à la tête, l'attaquant camerounais Albert Ebossé y laissera la vie.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex