Extension Factory Builder
21/08/2012 à 13:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chef d'Aqmi, Abdelmalek Droukdel. Le chef d'Aqmi, Abdelmalek Droukdel. © AFP

L'émir d'Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) Necib Tayeb, un des proches d’Abdelmalek Droukdel - le chef du mouvement djihadiste au Maghreb -, a été intercepté dans le sud de l’Algérie, le 15 août, alors qu’il se dirigeait vers le Sahel pour une mission de première importance. 

C’est un coup dur pour les djihadistes d’Aqmi. D’après une dépêche de l'APS, l’agence de presse officielle algérienne, « trois dangereux terroristes » ont été arrêtés, mercredi 15 août, au niveau d'un barrage dressé par les forces de sécurité à l'entrée de la ville de Berriane (Ghardaïa). Parmi eux se trouvait l'émir d'Aqmi, Necib Tayeb, alias Abderrahmane Abou Ishak Essoufi, l'un des plus anciens membres de l'organisation terroriste.

Chef de la « commission juridique » d’Aqmi et membre de son « conseil des notables », Necib Tayeb était l’un des bras droit de l’émir national Abdelmalek Droukdel. Ancien du Groupe islamique armé (GIA) puis du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), il était recherché depuis 1995.

Les trois hommes, qui circulaient armés à bord d’un 4x4, ont été arrêtés à un barrage des forces spéciales de l’Armée nationale populaire (ANP). Les militaires ont récupéré trois pistolets automatiques et des documents lors de l’interpellation.

Luttes internes

D’après une source citée par l'APS, ils se dirigeaient vers le Sahel sur ordre de Droukdel pour y accomplir une mission de première importance : « réunir les émirs d’Aqmi du Sahel, à l’instar de Belmokhtar Mokhtar, Abdelhamid Abou Zeid et Nabil Abou Alkama, en vue de mettre un terme aux différends et conflits qui opposent les chefferies du Sahel entre elles et à celle du nord ».

L’organisation djihadiste est en effet tiraillée par les luttes internes entre ses différents chefs. Abdelmalek Droukdel, réfugié dans les montagnes de Kabylie, contrôle de moins en moins la montée en puissance de ses deux lieutenants Mokhtar Belmokhtar et Abou Zeïd, actuellement maîtres du Nord-Mali avec d’autres groupes islamistes armés. Le premier patrouillerait dans la région de Gao et le second aurait élu domicile à Tombouctou. Chacun, depuis son fief respectif, tente de prendre le dessus sur son concurrent. Au grand dam de la "direction nationale" de l'organisation terroriste, qui peine à remettre de l'ordre dans ses rangs.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Le complexe gazier d'In Amenas redémarre, 18 mois après l'attaque terroriste

Le complexe gazier d'In Amenas redémarre, 18 mois après l'attaque terroriste

Un an et demi après une attaque terroriste qui a entraîné la mort de 40 salariés et la destruction d'une partie de ses infrastructures, le complexe gazier d'In Amenas, en Algérie, redémarre[...]

Amara Benyounes : "Bouteflika, la Constitution algérienne et nous"

Leader de la troisième force politique du pays, le ministre du Commerce revient sur le processus de révision du texte fondamental. Et détaille les amendements proposés par son mouvement.[...]

Mali : deux diplomates algériens libérés plus de 2 ans après leur rapt

Deux diplomates algériens enlevés en avril 2012 par un groupe islamiste armé au Mali ont été libérés samedi, ont annoncé les autorités algériennes en confirmant[...]

Algérie - Maroc : la déchirure

Tranchées d’un côté, clôture de l’autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, "Jeune Afrique" a enquêté, vingt ans après la[...]

Mali : IBK ne veut plus de la médiation du Burkinabè Compaoré

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta soupçonne Blaise Compaoré de vouloir réintroduire dans le jeu Iyad Ag Ghaly, le chef d'Ansar Eddine.[...]

Mort d'Ebossé : ce que l'Algérie doit faire pour en finir avec les "supportueurs"

Le décès d’Albert Ebossé (24 ans), l’attaquant camerounais de la JS Kabylie, atteint mortellement par un projectile lancé par un supporteur samedi à l’issue de la rencontre[...]

Algérie : ma fortune pour un yacht !

Dernière tendance algéroise : se procurer un bateau et s'échapper en mer le week-end. Médecins, avocats... Pour quelques dizaines de milliers d'euros, ils sont de plus en plus nombreux à[...]

Algérie - Cameroun : la dépouille d'Albert Ebossé transférée vendredi à Douala

Le corps du footballauer camerounais Albert Ebossé sera transféré vendredi à Douala, au Cameroun, où il devrait arriver dans l'après-midi. Le joueur est décédé[...]

L'Algérie prépare un programme d'investissements de 260 milliards de dollars

 L'Algérie prépare le lancement d'un nouveau programme d'investissements quinquennal. D'un montant de 260 milliards de dollars, ce plan, qui court jusqu'à 2019, vise à faire de l'Algérie une[...]

Wikipédia : Kagamé, Kabila, ADO, Sissi, Boutef... Qui détient la biographie la plus souvent modifiée ?

Les biographies Wikipédia des chefs d’État sont modifiées tous les mois, voire tous les jours. Non seulement pour ajouter de nouveaux éléments, mais aussi pour supprimer les paragraphes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex