Extension Factory Builder
21/08/2012 à 13:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'opposant gabonais est rentré de Paris le 11 août 2012. L'opposant gabonais est rentré de Paris le 11 août 2012. © AFP

André Mba Obame "sera interpellé", a affirmé une procureure, lundi 20 août. Le motif de cette arrestation serait l'organisation par le parti dissous de l'opposant gabonais, l'Union nationale (UN), d'une manifestation qui a dégénéré en violences, le 15 août.  

Rentré de Paris le 11 août, l’opposant André Mba Obame pourrait être entendu par la justice gabonaise. C’est en tout cas ce qu'a annoncé la procureur Sidonie-Flore Ouwé, visiblement en service commandé. « Je vous assure que M. Mba Obame sera interpellé », a-t-elle lancé lundi 20 août lors d'une conférence de presse.

La procureur n’a pas précisé dans quel cadre serait faite cette interpellation. « J'avoue que c'est une question qui n'est pas tout à fait au cœur de mon intervention mais qui a un lien avec les événements que nous déplorons aujourd'hui », a dit Mme Ouwé. « Ce qui est sûr et certain, je vous le dis, c'est qu'il sera interpellé. Pas en tant que coupable. La présomption d'innocence sera également assurée à M. Mba Obame comme à tous ceux qui sont arrêtés [dans le cadre de la manifestation, NDLR] présentement », a-t-elle ajouté.

Une quarantaines de personnes arrêtées

« Ces événements [du 15 août, NDLR] sont consécutifs à l'appel lancé par M. Mba Obame André et ses compagnons politiques », a-t-elle commenté. Le parti dissous de l’opposant gabonais, l'Union nationale (UN), a organisé une manifestation qui a dégénéré en violences. La procureur a fait état d'une quarantaine de personnes arrêtées, sur trois sites. « Aucun signalement n'a été donné aux forces de sécurité sur le fait qu'une personne sans vie aurait été retrouvée sur les lieux de la manifestation », a-t-elle aussi indiqué, faisant référence aux déclarations de l'opposition gabonaise.

Selon l'UN, les troubles ont fait un mort, une jeune femme asthmatique ayant apparemment très mal réagi aux gaz lacrymogènes. Mais pour le pouvoir, il s'agit d'une mort naturelle. Sidonie-Flore Ouwé s'est contenté d'évoquer « deux blessés légers » et « une jeune femme arrivée décédée » à l'hôpital de Libreville. « Le corps ne présentait aucune lésion corporelle apparente. Aucune autopsie n'a été pratiquée sur la victime pouvant déterminer les causes du décès », a-t-elle déclaré.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Gabon

La première vraie polémique de la CAN 2015

La première vraie polémique de la CAN 2015

Pour le sélectionneur du Gabon, Jorge Costa, le penalty accordée à la Guinée équatoriale était "imaginaire". "C'est une erreur arbitrale qui nous a coûté le mat[...]

C'est la CAN des surprises, le Congo et la Guinée équatoriale en quarts !

Le Congo, tombeur du Burkina Faso (2-1), et la Guinée équatoriale, vainqueur du Gabon (2-0), sont tous les deux qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2015 dans le groupe A. Les Diables rouges terminent[...]

CAN 2015 : Le Congo, quel exploit !

Le Congo, vainqueur du Gabon (1-0) dans le groupe A, s'est offert son premier succès en phase finale de la CAN depuis 1974 ! Pour en arriver là, les hommes de Claude Leroy, qui s'impose de plus en plus comme un[...]

Gabon : André Mba Obame ne répond plus

Exilé à Niamey, physiquement diminué, le "frère ennemi" d'Ali Bongo Ondimba se mure dans le silence, laissant l'opposition orpheline ou presque. À moins de deux ans de[...]

Pierre-Emerick Aubameyang met le Gabon en orbite

L'attaquant gabonais a brillé samedi en offrant au Gabon sa première victoire lors de cette CAN 2015 face au Burkina Faso (2-0).[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Cinq pays africains diffuseront le "numéro des survivants" de Charlie Hebdo

Le Gabon, la RD Congo et la Côte d'Ivoire, mais aussi le Bénin et le Burkina diffuseront des exemplaires du nouveau numéro de "Charlie Hebdo", dont la une représentant une caricature du[...]

Gabon : le domicile de l'opposant Jean Ping attaqué par 200 jeunes

Le domicile à Libreville de Jean Ping, l'un des principaux opposants gabonais, a été attaqué lundi par une bande de plus de 200 jeunes.[...]

Football : tous les records de l'histoire de la CAN en un coup d'oeil

À l'occasion de la 30e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2015), qui se déroule du 17 janvier au 8 février en Guinée équatoriale, "Jeune Afrique" vous propose de[...]

Gabon Télécom va absorber Moov

 Libreville a donné son accord à la fusion des filiales gabonaises de Maroc Télécom et Etisalat, a appris "Jeune Afrique". Le pays cherche également à mettre en vente une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120821123808 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120821123808 from 172.16.0.100