Extension Factory Builder
21/08/2012 à 08:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un garçon blessé dans des affrontements dans la région de Masisi, le 31 juillet 2012 à Goma. Un garçon blessé dans des affrontements dans la région de Masisi, le 31 juillet 2012 à Goma. © AFP

Des combats entre un groupe maï-maï et une milice hutu ont fait onze morts dans le Masisi, à l'est de la RDC. Des centaines d'habitants ont été contraints de fuir leurs maisons.

Cela fait quelques semaines que les milices locales prolifèrent dans l'est de la République Démocratique du Congo (RDC). Depuis vendredi, dans la région du Masisi (Est), des affrontements impliquant certains de ces petits groupes armés ont fait 11 morts et poussé des centaines de personnes à fuir leurs habitations.

Cinq personnes ont notamment été tuées vendredi lors de combats entre un groupe Maï-Maï (local), appelé Force de défense congolaise (FDC,) et une milice hutue, baptisée Nyatura. Depuis, plusieurs villages ont été incendiés et des centaines de personnes ont fuit leurs habitations.

Ces combats se produisent après « que nos frères congolais ont tué des Hutus et brûlé leurs maisons », a déclaré le responsable de la milice Nyatura, le colonel Marcel Haburugira, interrogé près de la bourgade de Masisi, à une centaine de kilomètres au nord-est de Goma. Selon lui, les FDC ont été armées par les rebelles du M23 afin d'accroître l'insécurité dans la région.

Pillages et tueries

De leur côté, les habitants du village de Luke ont fui leurs maisons, emportant matelas, bidons, bassines et enfants. Ils sont allés chercher refuge à Kibaki, un village voisin.

Plus loin, à l'écart de la route, Ngululu, un autre village situé à deux heures de marche, a été partiellement détruit et pillé. D'après des habitants, six personnes - quatre hommes et deux femmes - ont été tuées lors des affrontements du week-end dernier. À une demi-heure de marche, le village de Rusemo a également été pillé. Plusieurs maisons ont été brûlées et des tirs interdisent toute approche.

Les milices maï-maï, qui étaient jusqu'à présent équipées de Kalachnikov, sont désormais dotées de mortiers. L'origine de leur armement n'est pas connue.

L'activité économique dans ces régions fertiles et escarpées qui approvisionnent la capitale régionale, Goma, est quasiment réduite à néant. Les champs sont déserts. Pendant une journée, les journalistes de l'AFP ont croisé deux véhicules, chargés de récoltes de haricots et de pommes de terre. Aucune ONG ni force des Nations unies n'a été vue sur place.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Éric Jennings : 'L'Afrique a financé la résistance française'

Éric Jennings : "L'Afrique a financé la résistance française"

Sans l'engagement d'une partie du continent, de Gaulle aurait-il pu vaincre l'Allemagne nazie ? Pas sûr. C'est ce que démontre l'historien dans un ouvrage fort documenté, fruit d'une large enquête[...]

RDC : blessé par balles, le directeur du parc des Virunga en soins intensifs

Le Belge Emmanuel de Mérode, directeur du parc national des Virunga (est de la RDC), était en soins intensifs mercredi après avoir été grièvement blessé au cours d'une attaque, la[...]

RDC : Étienne Tshisekedi s'accroche... Et agace ?

Depuis quelques semaines, les rumeurs vont bon train au sujet de la santé d'Étienne Tshisekedi, âgé de 81 ans. Mais aux dernières nouvelles il irait mieux. Au point de reprendre à[...]

RDC : à quoi joue Léon Kengo wa Dondo ?

En évoquant une possible révision de la Constitution, le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, a jeté le trouble. A priori, il est exclu de toucher à la limitation du[...]

RDC : Abdou Diouf décoré du "Grand Cordon Kabila-Lumumba"

Arrivé à la fin de son mandat à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf a été décoré lundi soir à Kinshasa du plus haut grade de[...]

Interrogations après la mort en RDC du chef rebelle "Morgan"

Paul Sadala alias "Morgan", chef rebelle congolais, a été tué lundi par l'armée congolaise lors de son transfèrement vers Bunia dans le nord-est de la RDC.[...]

Football : Carteron sélectionneur de la RDC ? Katumbi ne dit pas non

À la recherche d’un sélectionneur, la RDC étudie plusieurs pistes. Dont celle menant à Patrice Carteron, l’entraîneur français du TP Mazembe, qui cumulerait les deux[...]

RDC : où sont passés les centaines d'otages des ADF dans le Nord-Kivu ?

Enfants, médecin, prêtres, membres de MSF… Entre 2010 et 2013, des centaines de personnes ont été enlevées par les ADF dans l'est de la RDC. Au moment où la traque contre ces[...]

RDC : comment va Étienne Tshisekedi ?

Au moment où des rumeurs folles circulent à Kinshasa sur l'état de santé d'Étienne Tshisekedi, ses proches tentent de rassurer. Selon eux, l'opposant historique congolais va mieux mais a encore[...]

RD Congo : Carlo Lekea, développeur-pionnier

Carlo Lekea est le développeur de la première application mobile réalisée en RD Congo. À 22 ans, ce jeune homme ambitieux entend bien en développer de nombreuses autres, en dépit de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers