Extension Factory Builder
21/08/2012 à 08:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi, le 27 janvier 2012 à Addis Abeba. Le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi, le 27 janvier 2012 à Addis Abeba. © Tony Karumba/AFP

Mélès Zenawi est décédé dans la nuit de lundi 20 à mardi 21 août. Les causes de la mort du Premier ministre éthiopien ne sont pas officiellement connues, mais il souffrait de maladie et n’était pas réapparu en public depuis le mois de juin.

L’annonce est officielle : « Le Premier ministre Mélès Zenawi est décédé hier soir aux environs de minuit », a déclaré le porte-parole du gouvernement éthiopien Bereket Simon. « Il récupérait bien mais tout d'un coup il s'est passé quelque chose et il a dû être emmené d'urgence en unité de soins intensifs et ils n'ont pu le maintenir en vie », a-t-il ajouté.

Les rumeurs qui circulaient sur Mélès Zenawi, au pouvoir depuis 1991, avaient donc raison sur au moins un point : son état de santé était critique. Il n’était pas réapparu en public depuis le mois de juin et des sources diplomatiques avaient affirmé, le 18 juillet, qu’il se trouvait hospitalisé entre la vie et la mort à Bruxelles, en Belgique.

Succession difficile

Bereket Simon n'a pas donné de précisions les circonstances de la mort du Premier ministre mais a indiqué que celui-ci se trouvait « à l'étranger » au moment de son décès, sans dire où.

L’Éthiopie est désormais confrontée à une difficile succession à la tête de l'État. La Constitution éthiopienne est muette en ce qui concerne le constat de vacance ou d'empêchement du chef du gouvernement, et sur les procédures de remplacement le cas échéant. Seule certitude : son article 75 prévoit que le vice-Premier ministre « agit au nom du Premier ministre en son absence », sans autre précision, notamment de durée.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Ethiopie

Libye : trois migrants 'livrés' à Daesh

Libye : trois migrants "livrés" à Daesh

Trois clandestins, contraints de partir d'Israël l'an passé pour éviter la prison, font partie du groupe de vingt-huit chrétiens d'Éthiopie assassinés par Daesh - notamment par d&eac[...]

Éthiopie : des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Addis Abeba contre l'État islamique

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mercredi à Addis Abeba en Éthiopie contre le groupe État islamique, trois jours après la diffusion d'une vidéo montrant[...]

L'Éthiopie sous le choc de l'assassinat de ses ressortissants chrétiens en Libye

Le Parlement éthiopien devait proclamer mardi dans la matinée le début de trois jours de deuil national à la mémoire des 30 chrétiens assassinés en Libye par l'État[...]

Dans une vidéo, l'EI assassine 28 hommes présentés comme des chrétiens éthiopiens

Le groupe terroriste État islamique (EI) a diffusé dimanche une nouvelle vidéo de propagande de 29 minutes se terminant par l'exécution d'au moins 28 hommes, présentés comme des[...]

Libye : une vidéo de l'EI montre des exécutions d'une trentaine de chrétiens éthiopiens

Le groupe Etat islamique (EI) a publié dimanche une vidéo montrant l'exécution d'une trentaine d'hommes, présentés comme des chrétiens éthiopiens, par des jihadistes en Libye.[...]

Le français BRL Ingénierie va mesurer l'impact du barrage de la Renaissance sur les eaux du Nil

Le cabinet d'études français BRL Ingénierie a été choisi pour mesurer l'impact de la construction du barrage Grande Renaissance sur les ressources en eau du Nil, a appris "Jeune[...]

Répartition des eaux du Nil : on ne fait plus de vagues

Fini la discorde entre l'Éthiopie, l'Égypte et le Soudan. Ce lundi 23 mars, les trois pays ont signé un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande renaissance.[...]

Visite inédite d'un Premier ministre éthiopien à Djibouti

Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn était à Djibouti du 6 au 9 février. Cette première visite d'État d’un chef de gouvernement éthiopien en terre djiboutienne[...]

Chine-Afrique : Pékin nomme son premier chef de mission auprès de l'UA

Le diplomate chinois Kuang Weiling a été nommé jeudi chef de sa mission permanente auprès de l'Union africaine (UA). Il prendra ses fonctions durant la deuxième moitié de février,[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120821080848 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120821080848 from 172.16.0.100