Extension Factory Builder
17/08/2012 à 15:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La page d'accueil du site du M23. La page d'accueil du site du M23. © Capture d'écran/JA

Le site officiel des rebelles congolais du Mouvement du 23 mars (M23) a été hacké, vendredi 17 août. L'internaute cliquant pour obtenir le bulletin d’adhésion au mouvement se trouve ainsi redirigé vers celui de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), sur le site du parti de l’ancien président français, Nicolas Sarkozy.

Il y a peu de doute sur le fait qu’il s’agisse d’une malveillance. Et elle est cocasse. Le site officiel des rebelles congolais du M23 (http://www.m23mars.org/) a été hacké, vendredi 17 août. Au bas de la page permettant d’adhérer au mouvement (lien ici), les formulaires d'adhésion ont été remplacés par ceux de l’UMP, hébergés sur le site du parti de l’ancien président français Nicolas Sarkozy.

En clair, quand l'internaute clique pour télécharger le bulletin du M23, il est redirigé vers un formulaire PDF lui demandant « d’adhérer dès aujourd’hui à l’UMP ». Autre mésaventure : qu’il veuille accéder au bulletin de la Jeunesse du M23, et il se retrouvera alors sur celui des Jeunes Populaires. Contacté par Jeune Afrique, le représentant en France et en Europe du M23, Jean-Paul Epenge, a confirmé la malveillance et indiqué que le problème était en cours de résolution.

C'est un utilsateur du site de microblogging Twitter (@ethuin) qui a révélé l'information :

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende
RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman, [...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

RDC : Joseph Kabila est arrivé à Beni, cible de récents massacres

Joseph Kabila, très attendu après les massacres du mois d'octobre, est arrivé à Beni mercredi.[...]

RDC : un soldat et un rebelle de l'ADF tués près de Beni, avant la visite du président Kabila

Deux personnes ont péri mardi soir dans des affrontements entre l'armée congolaise (FARDC) et les ADF, rébellion islamiste ougandaise. Un soldat et un rebelle ont été tués.[...]

RDC : dans la tête de Joseph Kabila

À deux ans de la présidentielle, le débat sur la réforme de la Constitution se résume à une seule question : Joseph Kabila pourra-t-il briguer un troisième mandat ? À[...]

RDC : trois immeubles de Diomi Ndongala "confisqués", son avocat dénonce "l'instrumentalisation de la justice"

Dans une affaire qui l'oppose à la Banque internationale pour l'Afrique au Congo (Biac), Diomi Ndongala a vu vendredi trois de ses immeubles de Kinshasa être saisis par la justice. Une "expropriation" qui[...]

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui[...]

RD Congo : la production d'or pourrait tripler en 2014

 La RD Congo pourrait produire 18 tonnes d'or cette année, selon Martin Kabwelulu, le ministre des Mines du pays d'Afrique centrale. C'est trois fois le volume produit l'an dernier.[...]

RDC : retour à Kinshasa du proche de Bemba, Fidèle Babala

Libéré mardi par la Cour pénale internationale (CPI), qui le soupçonne de subornation de témoins, le secrétaire général adjoint du Mouvement de libération du Congo[...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers