Extension Factory Builder
17/08/2012 à 14:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des islamistes tunisiens manifestent le 20 mai 2012 à Kairouan, au sud de la capitale Tunis. Des islamistes tunisiens manifestent le 20 mai 2012 à Kairouan, au sud de la capitale Tunis. © AFP

Ils ont le vent en poupe et ils en profitent. Devant la passivité des autorités gouvernementales, les salafistes tunisiens multiplient les provocations. Dernier incident en date : l’attaque d’un festival à Bizerte, dans la nuit du jeudi 16 au vendredi 17 août.

Des « fous de Dieu » également adeptes de l’ultra-violence. Armés de sabres et de bâtons, plusieurs dizaines de salafistes tunisiens ont attaqué un festival à Bizerte (nord), dans la nuit de jeudi à vendredi. Bilan : cinq blessés.

« À la Maison de la Jeunesse à Bizerte, environ 200 personnes affiliées au courant salafiste ont utilisé la violence pour empêcher une manifestation organisée par des associations à l'occasion de la "Journée de Jérusalem" pour dénoncer la présence de certains invités arabes », indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Le gouvernement précise que les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les agresseurs à l'aide gaz lacrymogène. Quatre personnes ont été arrêtées.

Manque de réactivité

Mais selon Béchir Ben Chérifia, secrétaire général de la Ligue tunisienne des droits de l'Homme, la police a attendu une heure avant d'intervenir. Le temps sans doute que le Premier ministre Hamadi Jebali consulte son parti, Ennahdha, avant de donner son feu vert.

Selon deux des organisateurs du festival interrogés par la radio Mosaïque, Khaled Boujemma et Slahedine Masri, les salafistes voulaient protester contre la présence de Samir Kantar, un militant du Front de libération de Palestine (FLP) qui a passé près de trente ans dans les prisons israéliennes. Libéré en 2008, celui-ci a profité d’un échange avec le mouvement libanais chiite Hezbollah.

Il s’agit de la troisième offensive en trois jours des « fous de Dieu », visiblement galvanisés par l’approche de la fin du ramadan. Un concert de musiciens iraniens et le spectacle d’un célèbre humoriste, Lotfi Abdelli, ont du être annulés mardi et mercredi.

(Avec AFP)

Une vidéo réalisée à l'hôpital de Bizerte, dans la nuit du 16 août.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : faible participation à la présidentielle

Tunisie : faible participation à la présidentielle

À la mi-journée, le taux de participation à la présidentielle tunisienne était de 11,85 %. Un faible intérêt de la population pour le scrutin, qui ne lui enlève pas son caract[...]

Tunisie : ouverture des bureaux de vote pour une présidentielle historique

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes dimanche en Tunisie pour la première présidentielle libre de son histoire, près de quatre ans après la révolution de janvier 2011 qui lança le[...]

Une Tunisienne remporte le concours "Miss monde Muslimah" en Indonésie

Une informaticienne tunisienne, Fatma Ben Guefrache, a remporté vendredi en Indonésie l'élection de "Miss monde Muslimah", présentée comme une riposte aux concours de beauté[...]

La Tunisie vote pour sa première présidentielle de l'après-révolution

La Tunisie organise dimanche sa première élection présidentielle pluraliste et espère franchir sans accroc cette nouvelle étape de sa transition vers la démocratie, jusqu'ici[...]

Fin de campagne présidentielle tendue en Tunisie

La campagne pour le scrutin présidentiel du dimanche 23 novembre s'est achevée en Tunisie dans un climat délétère. Pourtant, selon la Constitution, les prérogatives du chef de[...]

Tunisie : Ben Ali, Leïla et le 14 janvier

Depuis son exil en Arabie saoudite, le président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali finalise la rédaction de ses Mémoires. Sa version de la journée du 14 janvier 2011 est attendue avec[...]

Tunisie : Abdelfattah Mourou au Perchoir ?

Pendant que la Tunisie se focalise sur le premier tour de l'élection présidentielle du 23 novembre et que l'ultime séance de l'Assemblée nationale constituante (ANC) mettra un terme le[...]

Tunisie : Slim Chiboub, le gendre de Ben Ali, placé sous mandat de dépôt et écroué

Slim Chiboub, le gendre du président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali, est arrivé en Tunisie mardi matin pour s'expliquer devant la justice de son pays. Il a finalement été[...]

Tunisie - Larbi Chouikha : "Nida Tounes n'a pas gagné"

Au-delà des résultats du scrutin, ce politologue, membre de la Ligue tunisienne des droits de l'homme, se projette dans l'après-présidentielle et esquisse les différents scénarios[...]

Tunisie : un scrutin historique !

Remportées par les modernistes de Nida Tounes, les élections législatives du 26 octobre auront scellé la seconde alternance politique en trois ans. Et confirmé l'enracinement de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers