Extension Factory Builder
17/08/2012 à 10:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Musulmans en prière en France. Musulmans en prière en France. © AFP

Les musulmans s'apprêtent à fêter la fin du mois de Ramadan avec la traditionnelle Aïd el-Fitr. Un moment important, qui a la particularité de ne pas être célébré par tous les fidèles en même temps. Explications.

La fin du ramadan approche à grand pas. Mais si vous n'êtes pas dans le même pays que vos proches - voire la même ville -, vous ne célèbrerez peut-être pas l'Aïd el-fitr en même temps qu'eux. Cette fête, qui marque la fin du mois sacré, risque d'intervenir à des jours différents, y compris au sein du même pays. Une querelle qui se perpétue depuis des siècles en raison du calendrier lunaire.

Selon une tradition toujours suivie malgré les nombreux progrès scientifiques, la fin du ramadan doit être attestée par l'observation à l’œil nu de la nouvelle lune au cours de la fameuse « nuit du doute » où des veillées sont organisées pour déterminer le début et la fin du ramadan.

Comme le premier croissant n'est pas toujours visible partout et au même moment, il arrive que le mois de ramadan commence et se termine avec un jour d'intervalle (voire plus dans ce dernier cas), suivant le lieu où l'on se trouve. Ainsi, le jeûne a cette année démarré le 20 juillet dans la plupart des pays musulmans, mais le 21 dans d'autres, comme l'Iran, le Maroc ou le sultanat d'Oman. Les sunnites du Liban ont commencé à jeûner le 20 et ceux d'Irak le 21.

En Syrie, la guerre civile qui secoue le pays depuis 17 mois a eu un impact sur le calendrier religieux. Les autorités avaient décrété le 21 comme premier jour de jeûne mais les opposants, en majorité sunnite, ont commencé le 20, à l'instar de leurs voisins d'Arabie saoudite.

La réforme du CFCM

En France, pays d'Europe qui abrite la plus importante communauté musulmane, les fidèles avaient tendance à suivre leur pays d'origine jusqu'à la création du Conseil français du culte musulman (CFCM) en 2003.

Le CFCM veut désormais mettre en place un calendrier lunaire « basé sur le calcul » et non plus sur l'observation à l'oeil nu.  Il souhaite ainsi prévoir à l'avance la date des fêtes et permettre aux entreprises de s'organiser en conséquence.

Cette année, le croissant annonçant l'Aïd el-Fitr sera visible vendredi dans une partie du Sud-Ouest de l'océan Pacifique. Dans le reste du monde, il n'apparaîtra que le lendemain, selon l'astrophysicen Nidham Guessoum, basé aux Émirats arabes unis (EAU) et cité par le site Oumma.com. La fête devrait donc être célébrée dimanche par tous les musulmans si les conditions atmosphériques ne viennent pas troubler les observations. Certains pourraient ainsi avoir jeûné un jour de plus que les autres. Mais ces derniers peuvent aussi décider de célébrer l'Aïd le lendemain.

(Avec AFP)

Le calendrier musulman en cinq leçons

- L'ère musulmane commence avec l'hégire, l'émigration du prophète Mahomet, persécuté par ses adversaires, de La Mecque vers Médine en 622.

- L'année musulmane est composée de douze mois lunaires de 29 à 30 jours et compte en moyenne 354 jours, onze de moins que l'année grégorienne. Soit 1100 jours ou trois ans de moins tous les 100 ans. Un siècle du calendrier hégirien correspond donc à 97 ans du calendrier grégorien.

- Les douze mois du calendrier musulman sont : Muharram, Safar, Rabie al-awal, Rabie al-akhir, Djoumada al-awal, Djoumada al-akhir, Radjab, Chaabane, Ramadan, Chawwal, Dhou al-qaada, Dhou al-hijja.

- Ce calendrier est rythmé par de nombreuses fêtes. Ainsi, le premier jour du premier mois commémore l'exil du prophète. Le 10e jour de ce mois est l'Achoura où beaucoup de musulmans jeûnent. Les chiites commémorent la fin tragique d'Hussein, petit-fils du Prophète et fils d'Ali (le fondateur du chiisme), tué en 680 par les troupes du califat sunnite des Omeyyades. Le 10e jour de Rabie al-awal correspond au Mawlid-al-nabi, jour de la naissance du prophète. Le premier jour de Chawal est celui de la fête du Fitr qui marque la fin du ramadan. Le douzième est celui du grand pèlerinage de La Mecque.

- Ce calendrier est réservé à la vie spirituelle, le calendrier grégorien étant la référence pour la vie quotidienne dans les pays musulmans, à l'exception notable de l'Arabie saoudite où le calendrier lunaire est celui utilisé dans les discours officiels et les médias.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Palestine : le Hamas et l'OLP scellent leur réconciliation

Palestine : le Hamas et l'OLP scellent leur réconciliation

Peu après l'annonce mercredi de la formation d'un gouvernement d'union entre le Hamas et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), l'aviation israélienne a effectué une frappe sur le nord de[...]

Patrick Seale, une passion arabe

Orientaliste dans l'âme, grand spécialiste de la Syrie et éditorialiste engagé, notre collaborateur s'est éteint le 11 avril à Londres, à l'âge de 83 ans.[...]

Racisme : les Libyens et immigrés noirs, boucs émissaires des milices

Bien que représentés dans les plus hautes sphères, les Noirs sont trop souvent assimilés aux mercenaires de Kaddafi, et, à ce titre, persécutés.[...]

Le Marrakech Air Show 2014 ouvre ses portes

La quatrième édition de Marrakech Air Show, le salon marocain de l’aéronautique, ouvre ses portes ce mercredi 23 avril 2014. Les constructeurs aériens présents espèrent[...]

Libye - Ali Zeidan : "Je n'ai pas dit mon dernier mot"

Démis de ses fonctions à l'instigation des islamistes, l'ex-Premier ministre aujourd'hui en exil, Ali Zeidan, entend revenir à Tripoli malgré les risques encourus.[...]

Algérie : une vidéo de violences policières en Kabylie suscite colère et indignation

La vidéo d’une manifestation sauvagement réprimée par des policiers en Kabylie, dimanche dernier, provoque un tollé et oblige la police nationale à ouvrir une enquête. À[...]

Algérie : la traque de jihadistes se poursuit en Kabylie après une attaque contre les militaires

L'armée algérienne continuait mardi de ratisser les montagnes de Kabylie (est d'Alger) après l'attentat qui a coûté la vie à onze soldats samedi soir.[...]

Ould Mansour : "Une candidature unique de l'opposition peut redonner espoir aux Mauritaniens"

Jemil Ould Mansour, le président du Rassemblement national pour la réforme et le développement (RNRD, islamiste), plus connu sous le nom de Tawassoul, explique la position de l'opposition mauritanienne[...]

Algérie bashing

En Occident, et en France en particulier, où la rengaine "quand on voit ce qu’on leur a laissé et ce qu’ils en ont fait" a la vie dure, l’Algérie génère, par[...]

Les quatre journalistes otages en Syrie sont de retour en France

Libérés le 19 avril, les quatre journalistes qui avaient été faits otages en Syrie dix mois auparavant ont regagné la France dimanche. Ils ont décrit des conditions de détention[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces