Extension Factory Builder
17/08/2012 à 09:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La pâtissière tunisienne Moufida Masmoudi. La pâtissière tunisienne Moufida Masmoudi. © Laurent de Saint-Périer pour J.A.

Plus que quelques jours avant la fin du ramadan. Pour fêter les dernières ruptures de jeûne du mois sacré, Jeune Afrique vous propose de suivre les conseils et recettes de la reine de la pâtisserie tunisienne, Moufida Masmoudi.

Ses pâtisseries sont une référence dans tout le monde arabe. En quarante ans, Moufida Masmoudi a transformé sa petite entreprise familiale de Sfax en fleuron de la gastronomie tunisienne. Ses kâak (biscuits) et autres baklava s'arrachent désormais de Tunis à Paris et jusqu'au Dubaï Mall.

À 79 ans, la patissière la plus célèbre de Tunisie s'est pliée avec plaisir aux questions culinaires de Jeune Afrique. Nous lui avons demandé quel était son menu idéal pour les derniers iftar du mois de Ramadan. En prime, elle a aussi accepté de nous dévoiler sa recette du mesfouf. Interview.

Jeune Afrique : Quel est l'iftar qui vous a le plus marqué?

Moufida Masmoudi : Une anecdote a marqué mon parcours et est resté gravée dans ma mémoire. D'ailleurs je la raconte assez souvent...  À mon sens, elle témoigne d'une relation assez particulière avec mes clients. La veille de l'Aïd, j'avais un peu de retard pour certaines commandes. Les gens devaient attendre jusqu'à la rupture du jeûne pour récupérer leurs commandes. Alors, finalement, pour calmer leur frustration, j'ai invité tout le monde à l'iftar chez moi. Et tout s'était passé dans la joie, avec beaucoup de plaisir.

Quels sont les aliments qui, à vos yeux, symbolisent l'iftar de l'Aïd el-Fitr ?

Il y a d'abord l'incontournable brick à l' oeuf. Je pourrais aussi citer la soupe aux pataclés, spécialité de ma région de Sfax. Et bien évidemment, toutes les pâtisseries qu'on confectionne avec amour pour ce mois saint, telles que la bouza et le mesfouf...

Quel serait votre menu d'iftar idéal pour les derniers jours du ramadan ?

Incontestablement la charmoula au poisson salé. C'est un plat aigre-doux, avec une sauce sucrée préparée à base d'huile d'olive, de raisin sec, d'oignons parfumés aux boutons de roses secs, avec de la cannelle et du musc. C'est un plat assez connu pour ses vertus de l 'après-jeûne.

_______

Propos recueillis par Benjamin Roger

Le mesfouf de Moufida Masmoudi

Ingrédients : 500g de semoule moyenne, 1 décilitre d' huile, 1 tasse à café d' eau de rose, sucre au goût. Garniture : crème pâtissière, datte, ou fruits secs grillés et moulus.

Préparation : Mélanger l'huile à la semoule en ayant soin d'homogénéiser le mélange. Cuire à la vapeur pendant 30 minutes. À l' aide d'une louche, verser l'eau bouillante se trouvant dans le couscoussier sur la semoule jusqu'à ce que l'eau passe à travers. Laisser égoutter puis remettre sur le feu pendant 10 minutes. Verser la semoule dans une jatte et arroser d'une louche d'eau bouillante. Remuer, ajouter une noix de beurre, remuer encore et laisser refroidir. Passer cette semoule au tamis pour enlever les grumeaux et assaisonner d'eau de rose et de sucre. Verser dans un plat à couscous, soit en décorant avec des fruits secs et des dattes coupées, soit en intercalant une couche de semoule, une couche de crême patissière et une couche de fruits secs.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Tunisie : qui sont les terroristes ?

Tunisie : qui sont les terroristes ?

Origines, localisation, mobilité, réseaux... État des lieux de la nébuleuse jihadiste en Tunisie.[...]

Tunisie : le député Mohamed Ali Nasri attaqué chez lui par des hommes armés

Le député tunisien Mohamed Ali Nasri a été agressé dans la nuit par des hommes armés dans son domicile de Kasserine. Il s'est cassé une jambe dans sa fuite.[...]

1980-1983 : Libye-Tchad, de la seconde bataille de N'Djaména à celle de Faya Largeau

Ce billet est le deuxième d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* fait ici le point sur les[...]

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Libye : le gouvernement admet avoir perdu le contrôle de Tripoli

Le gouvernement démissionnaire libyen, exilé dans l’Est, a reconnu dans un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi ne plus contrôler les ministères et services de[...]

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

À Tanger, une expédition sauvage menée par des Marocains contre des migrants à fait au moins un mort, le 29 août. Un drame qui met à nouveau en lumière le problème du racisme[...]

Cisjordanie : Israël s'empare de 400 hectares de terres

Les autorités israéliennes ont annoncé, dimanche, le lancement d’une procédure d’appropriation de 400 hectares de terres situées en Cisjordanie, dans le secteur de Bethléem.[...]

Le complexe gazier d'In Amenas redémarre, 18 mois après l'attaque terroriste

Un an et demi après une attaque terroriste qui a entraîné la mort de 40 salariés et la destruction d'une partie de ses infrastructures, le complexe gazier d'In Amenas, en Algérie, redémarre[...]

Maroc : les maraîchers disent "merci Poutine"

Depuis que Moscou a décrété un embargo sur les importations en provenance de l'Union européenne, les agriculteurs marocains s'organisent pour profiter de ce marché estimé à[...]

Amara Benyounes : "Bouteflika, la Constitution algérienne et nous"

Leader de la troisième force politique du pays, le ministre du Commerce revient sur le processus de révision du texte fondamental. Et détaille les amendements proposés par son mouvement.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex